retour en haut

Les résultats des mesures de DAS

Dans un souci de meilleure information du consommateur, l’ANFR publie en open data les résultats des mesures de DAS qu’elle a réalisées depuis 2012 dans le cadre de sa mission de contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques et de surveillance du marché. Trois types de vérifications sont effectués pour évaluer la conformité des appareils :

  • mesures du "DAS tête" qui caractérisent l’usage du téléphone au contact de l’oreille, en conversation vocale. Elles montrent que hormis pour un seul téléphone, ces DAS ont toujours été conformes à la réglementation en vigueur, soit inférieurs à 2 W/kg. 
  • mesures du "DAS tronc" qui correspondent à un usage du téléphone porté près du tronc, par exemple dans la poche d’une veste ou dans un sac. La réglementation prévoit également une valeur maximale de 2W/kg mais cette valeur est associée à une distance du téléphone portable au corps, le téléphone n’étant jamais utilisé collé au tronc 
  • mesures du "DAS membres" qui correspondent à un usage du téléphone plaqué contre un membre par exemple, porté dans un brassard ou dans une poche de pantalon et tenu à la main. La réglementation prévoit une valeur maximale de 4W/kg. Pour les téléphones portables le DAS « membres » est évalué au contact des 6 faces.


C’est à partir de 2012 que l’ANFR a entrepris de contrôler le "DAS tronc" compte tenu des nouveaux usages du téléphone liés aux recommandations d’utilisation des oreillettes et à l’échange de données (internet mobile, MMS…). Or, la directive européenne R&TTE 1999/5/CE alors en vigueur prévoyait que les constructeurs puissent choisir une distance entre 0 et 25 mm pour mesurer le DAS tronc. Cette distance variable, qui n’était pas obligatoirement mentionnée dans la documentation destinée aux usagers, complexifiait les contrôles. En outre, la préparation d’une nouvelle directive ouvrait la possibilité d’actualiser la norme. 

C’est dans ce contexte que l’ANFR a réalisé entre 2012 et 2016, des mesures complémentaires de DAS tronc  s’affranchissant de la distance recommandée par le constructeur : elles ne peuvent donc être utilisées pour apprécier la conformité des appareils car elles vont au-delà de la norme. Ces résultats ont été présentés par la France aux Etats membres et à la Commission européenne et ont permis de faire évoluer la réglementation communautaire. 

Tous les appareils vendus en France dont le dossier de certification est postérieur au 25 avril 2016 sont ainsi désormais évalués pour le DAS tronc à une distance qui ne peut dépasser 5 mm. Cette nouvelle norme est plus facilement vérifiable, tout en reflétant mieux l’usage actuel des téléphones portables.

Jusqu’au mois de juillet 2020, la réglementation imposait des contrôles sur les DAS localisés « tête » et « tronc ». A la suite de l’entrée en vigueur le 1er juillet 2020 de l’arrêté du 15 novembre 2019 relatif à « l’affichage du débit d’absorption spécifique des équipements radioélectriques et à l’information des consommateurs », le DAS « membres » est désormais également soumis à des contrôles.

L’ANFR publie régulièrement l’ensemble des nouvelles mesures et rapports de DAS qu’elle réalise pour s’assurer de la conformité des terminaux radioélectriques mis sur le marché français.

Pour en savoir plus :

MAJ des données #opendata ! Cette semaine, focus sur @TlseMetropole où la #5G est désormais disponible : 297 sites 5G sont autorisés par l’@anfr dans la ville rose, dont 160 sont techniquement opérationnels.
https://t.co/cr2xaQiCM7 - https://t.co/s8clyclD8z https://t.co/3qnjllZeyv

L’@ANFR publie une étude sur les mesures d’exposition du public aux ondes électromagnétiques sur plus de 150 arrêts du métro parisien. L’ensemble des mesures sont disponibles sur : https://t.co/6CgrgPfVVN
👉 https://t.co/neX24aY0Fr https://t.co/3Qh0jzD4KT

Cet été, l’ANFR vous propose un feuilleton sur la recherche spatiale et les communications avec Mars ! Voici le 1er épisode sur le « deep space network » : comment fonctionne ce réseau qui permet des liaisons sur d’énormes distances, entre Mars et la Terre?https://t.co/eq6IZVACat https://t.co/EmdgXPeeZc

#recrutement 💼
L'@anfr recrute :
▶️Un(e) responsable du département assignation et coordination de fréquences
▶️Un(e) gestionnaire des coordinations et des assignations des fréquences
▶️Un(e) responsable département assignation fréquences
🆕https://t.co/sqP2CMTHoy https://t.co/irt3uS4slF

[Prenez RDV] #Fréquences #Startups, des questions sur le fonctionnement et l’accès à certains domaines ? L'@anfr vous éclaire sur leurs réglementations spécifiques.
Prenez RDV (à distance pour le moment) ➡️ https://t.co/z5HPPjD2Tn https://t.co/67sZIxGmse

Avec l’arrivée de la #5G à Lille, l’ANFR, en lien étroit avec la ville, va contrôler l’exposition du public aux ondes grâce à l’installation de sondes de mesures et la mise en œuvre d’une campagne d’une centaine de relevés pour objectiver les niveaux d’exposition 👇 https://t.co/5buIeE3Nuz

Dans le cadre du dispositif national de surveillance de l’exposition du public aux ondes, l’ANFR publie 3 études portant sur environ 4700 mesures d’exposition réalisées en 2020. Tous les résultats de ces mesures sont disponibles 👉 https://t.co/6CgrgPfVVN
https://t.co/d8aUesThVk https://t.co/Ax5TJ9rWbf

Les « petits hommes bleus » de l’@anfr en action👌! Un rôle essentiel sur les grands événements pour s’assurer de leur bon déroulement #ondes #frequences https://t.co/dXH44waFAD

La MAJ des données #opendata est en ligne ! Avec l'ouverture des réseaux #5G à #Lille hier, 114 sites 5G sont autorisés par l’ANFR dans la capitale des HDF, dont 62 déclarés techniquement opérationnels par les opérateurs mobiles. https://t.co/cr2xaQiCM7 - https://t.co/s8clyclD8z https://t.co/z8fyOOyLWv

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil