• Accueil
  • Gérer
  • L'observatoire des réseaux mobiles
  • Observatoire mensuel

Observatoire mensuel

Un état des lieux du déploiement des antennes relais 2G, 3G, 4G et 5G est réalisé chaque début de mois par l’ANFR. Il permet de rendre le processus de déploiement des opérateurs mobiles transparent.

1er février 2024, plus de 44 600 sites 5G et près de 66 500 sites 4G  autorisés par l’ANFR en France

Au 1er février, l’ANFR a autorisé au total 66 937 sites de réseaux mobiles en France, toutes générations confondues (+ 375 sur le mois de janvier).

Déploiement de la 5G

44 613 sites 5G sont autorisés en France par l’ANFR, dont 475 sites en Outre-Mer.

36 088 sites 5G sont déclarés techniquement opérationnels1 par les opérateurs de téléphonie mobile. La quasi-totalité de ces implantations 5G sont autorisées sur des sites existants, déjà utilisés par les technologies 2G, 3G ou 4G. Seuls 7 sites n’hébergent que de la 5G.

Sur le mois de janvier, les sites 5G autorisés ont donc augmenté de 1,2 %.

Selon les déclarations des opérateurs, 80,8 % des sites autorisés sont techniquement opérationnels.

En France, quatre bandes de fréquences permettent actuellement de fournir un service 5G :

  • 23 414 sites 5G sont autorisés dans la bande 700 MHz (Free Mobile, Orange, Telco OI) dont 18 933 sont déclarés techniquement opérationnels ;
  • 45 sites 5G sont autorisés dans la bande 1800 MHz (Outremer Telecom / Guyane) dont 38 sont déclarés techniquement opérationnels ;
  • 19 346 sites 5G sont autorisés dans la bande 2100 MHz (Bouygues Télécom, Orange, SFR, Outremer Télécom) dont 13 965 sont déclarés techniquement opérationnels ;
  • 28 535 sites 5G sont autorisés dans la bande 3,5 GHz (Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange, SFR, Outremer Telecom, SRR, Telco OI) dont 21 118 sont déclarés techniquement opérationnels.

Certains des sites autorisés sont mutualisés : la somme des sites autorisés par bande de fréquences est plus élevée que le total des supports autorisés.

Déploiement de la 4G

Au 1er février, 66 508 sites 4G sont autorisés en France par l’ANFR.

En métropole, 63 107 sites 4G sont autorisés, dont 58 244 sont en service.

Les autorisations de sites 4G ont poursuivi leur progression sur le mois de janvier : elles se sont accrues de 0,6%. Les mises en service de sites 4G ont, quant à elles, augmenté de 0,5 %.  

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit :

  • Orange (30 391 sites, + 75 en janvier 2023) ;
  • SFR (26 325 sites, + 163 sur la même période) ;
  • Bouygues Télécom (26 875 sites, + 248 sur la même période) ;
  • Free Mobile (26 136 sites, + 167 sur la même période).

Outre-Mer, 3 401 sites sont autorisés pour la 4G, dont 3 269 en service.

Pour voir avec précision, dans un territoire donné, la situation du déploiement des réseaux mobiles, le site Cartoradio.fr permet de zoomer sur une zone de votre choix et de voir quels sont les sites autorisés par l’ANFR, et pour quel opérateur :

Pour voir avec précision, dans un territoire donné, la situation du déploiement des réseaux mobiles, le site Cartoradio.fr permet de zoomer sur une zone de votre choix et de voir quels sont les sites autorisés par l’ANFR, et pour quel opérateur :

Les données de l’observatoire sont également publiées en Open Data sur data.anfr.fr et data.gouv.fr

Précision sur les sites 5G :

  • Sites autorisés : sites ayant reçu l’accord d’implantation de l’ANFR et donc autorisés à émettre.
  • Sites techniquement opérationnels : sites émettant des ondes radio. Ils peuvent ne pas encore être commercialement ouverts.
  • Sites commercialement ouverts : sites offrant un accès aux abonnés mobiles. Le suivi des sites commercialement ouverts est effectué par l’Arcep dans son observatoire de la 5G.

Pour en savoir plus :