retour en haut

Actualité

Les travaux européens sur l’introduction de nouvelles technologies dans la bande 400 MHz

31/03/2017

La bande 400 MHz est intensivement utilisée en France et en Europe pour les réseaux indépendants, notamment les deux bandes duplex 410 – 420 / 420 - 430 MHz et 450 – 460 / 460 - 470 MHz. Ces réseaux sont exploités par un grand nombre de secteurs (transport, bâtiment, énergie, industrie, sécurité, santé ou collectivités locales) et présentent une grande variété de taille (d’une seule station jusqu’à plusieurs centaines). Dans cette bande, l’ARCEP dispose de 2x12,5 MHz pour ces usages, la Défense étant affectataire des 2x7,5 MHz restant. Les réseaux actuels sont à bande étroite, de type analogique ou numérique (Tetra, Tetrapol, DMR). 

De nombreux utilisateurs souhaitent pouvoir introduire des communications haut débit dans ces bandes de fréquences en utilisant les mêmes technologies que celles les opérateurs mobiles, c’est-à-dire le LTE (« 4G ») qui peut fonctionner avec des bloc de 2x3 MHz, voire de 2x1,4 MHz. Par ailleurs, les nouvelles technologies spécifiques à l’internet des objets (NB-IoT, LoRa) dont la largeur de bande est de l’ordre de la centaine de kHz intéressent certains secteurs (énergie, transport). 

Les utilisateurs gouvernementaux ne sont pas en reste : le Ministère de l’Intérieur souhaite disposer dans ces bandes de 2x3 MHz pour son futur réseau régalien haut débit LTE tandis que le Ministère de la Défense souhaite y conserver ses capacités existantes.

L’ensemble de ces nouveaux besoins pourrait être satisfait grâce une nouvelle répartition des fréquences entre les affectataires, ce qui donnera lieu à des réaménagements importants. Mais, quelles que soient les décisions à venir, la coexistence entre des technologies de largeurs de bande aussi hétérogènes (allant de 0,0125 à 3 Mhz) constituera un défi. La protection des systèmes en bandes adjacentes pourrait aussi être menacée par les émissions hors-bande s’étalant bien au-delà de ce que l’on connaissait dans cette bande des 400 MHz. 

L’étude de cette question a été lancée au niveau de la CEPT. Les travaux techniques devraient permettre de fixer des règles simples (par exemple, des bandes de garde) permettant la protection des différentes applications entre elles ainsi que des systèmes en bandes adjacentes. L’ECC réunira dans une même décision la désignation de ces bandes à l’ensemble des applications, en laissant à part les réseaux de sécurité et en établissant les règles de coexistence. 

Ces travaux vont permettre le développement d’un écosystème dans cette bande pour les technologies LTE et IoT. Il bénéficiera à l’ensemble des acteurs en permettant la montée en débit des réseaux indépendants et l’introduction de nouveaux services. 

🚀Envie d'une petite virée dans l'espace ? La médiatisation du vol de Richard Branson suivi de celui de Jeff Bezos pose la question de l’essor des véhicules suborbitaux et de leurs enjeux en matière de gestion du spectre des fréquences.
https://t.co/6atn3jdoRV https://t.co/c7pPVbqv7c

Encore un superbe article sur le site @anfr pour les fans de recherche spatiale et de communications avec Mars : comment les rovers nous envoient leurs images. On attend la suite avec impatience https://t.co/mlGyTk8JAl

MAJ des données #opendata ! Cette semaine, focus sur @TlseMetropole où la #5G est désormais disponible : 297 sites 5G sont autorisés par l’@anfr dans la ville rose, dont 160 sont techniquement opérationnels.
https://t.co/cr2xaQiCM7 - https://t.co/s8clyclD8z https://t.co/3qnjllZeyv

L’@ANFR publie une étude sur les mesures d’exposition du public aux ondes électromagnétiques sur plus de 150 arrêts du métro parisien. L’ensemble des mesures sont disponibles sur : https://t.co/6CgrgPfVVN
👉 https://t.co/neX24aY0Fr https://t.co/3Qh0jzD4KT

Cet été, l’ANFR vous propose un feuilleton sur la recherche spatiale et les communications avec Mars ! Voici le 1er épisode sur le « deep space network » : comment fonctionne ce réseau qui permet des liaisons sur d’énormes distances, entre Mars et la Terre?https://t.co/eq6IZVACat https://t.co/EmdgXPeeZc

#recrutement 💼
L'@anfr recrute :
▶️Un(e) responsable du département assignation et coordination de fréquences
▶️Un(e) gestionnaire des coordinations et des assignations des fréquences
▶️Un(e) responsable département assignation fréquences
🆕https://t.co/sqP2CMTHoy https://t.co/irt3uS4slF

[Prenez RDV] #Fréquences #Startups, des questions sur le fonctionnement et l’accès à certains domaines ? L'@anfr vous éclaire sur leurs réglementations spécifiques.
Prenez RDV (à distance pour le moment) ➡️ https://t.co/z5HPPjD2Tn https://t.co/67sZIxGmse

Avec l’arrivée de la #5G à Lille, l’ANFR, en lien étroit avec la ville, va contrôler l’exposition du public aux ondes grâce à l’installation de sondes de mesures et la mise en œuvre d’une campagne d’une centaine de relevés pour objectiver les niveaux d’exposition 👇 https://t.co/5buIeE3Nuz

Dans le cadre du dispositif national de surveillance de l’exposition du public aux ondes, l’ANFR publie 3 études portant sur environ 4700 mesures d’exposition réalisées en 2020. Tous les résultats de ces mesures sont disponibles 👉 https://t.co/6CgrgPfVVN
https://t.co/d8aUesThVk https://t.co/Ax5TJ9rWbf

Les « petits hommes bleus » de l’@anfr en action👌! Un rôle essentiel sur les grands événements pour s’assurer de leur bon déroulement #ondes #frequences https://t.co/dXH44waFAD

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil