Accessibilité

FAQ

retour en haut

Actualité

Voyage d’étude en Asie sur les perspectives de déploiement de la 5G 

22/12/2017

Un voyage d’étude en Asie a été organisé par la présidence sortante du RSPG afin que ses trois derniers présidents (Ph.Marnick, Jonas Wessel et Gilles Brégant) rencontrent les principaux décideurs en matière de spectre, au sein de l’administration et de l’industrie. A l’ordre du jour, les principaux sujets où Europe et Asie sont dans une course à l’innovation : la technologie mobile 5G, l’internet des objets, la voiture connectée et les transports terrestres

La première journée, à Hong-Kong, a été l’occasion d’une rencontre avec le dirigeant de l’opérateur local, HK Telecom, ainsi qu’avec des représentants de Huawei et de l’autorité des télécommunications (OFCA). Les entretiens ont essentiellement porté sur les stratégies de déploiement de la 5G sur Hong-Kong et en Chine.

La deuxième journée, à Séoul, a permis d’échanger avec les responsables du ministères des sciences et des technologies de l’information (MSIT) ainsi que de l’agence nationale de la recherche en radiocommunications (RRA), qui joue un rôle actif dans la défense des intérêts coréens dans les conférences internationales. Côté industrie, les stratégies de Samsung et de Korean Telecom (KT) ont été exposées à la délégation RSPG. L’avance de la Corée en termes de déploiement micro-cellulaire, avec environ 100 000 antennes-relais pour un territoire 5 fois plus petit que la France ou des relais 4G espacés de 150 à 200 m en zone urbaine, constitue un avantage pour l’utilisation de bandes de fréquences plus élevées. La couverture dans les bandes millimétriques et l’offre de services 5G à forte capacité vont être grandement facilitées par cette maturité du réseau. Le calendrier apparaît ambitieux avec une première expérimentation à l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver, en février 2018, et une couverture 5G quasi-complète du pays en 3 ou 4 annés. L’intérêt des développements dans la bande 26,5-27,5 GHz, commune à l’Europe et à la Corée pour la 5G, a été souligné. 

 

Les deux dernières journées, à Tokyo, ont permis une rencontre avec le Directeur assistant du ministère des affaires intérieures et des communications ainsi qu’avec le Directeur général du département radio. Des réunions ont également été organisées avec NTT DoCoMo et SoftBank. La situation au Japon est très similaire à celle de la Corée : comme le réseau 4G commence à être congestionné dans certaines zones, la 5G s’y déploiera rapidement grâce à la densité du réseau existant, qui permettra de multiplier les points d’accès à la 5G, y compris dans les bandes millimétriques. Des services commerciaux devraient être proposés à temps pour les Jeux Olympiques d’été en 2020.

Sur Twitter

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil