Accessibilité

retour en haut

Actualité

Succès de la première édition des Ateliers des Fréquences sur le thème des transports

24/07/2020

Vendredi 26 juin s’est déroulée la première édition des Ateliers des Fréquences de l’ANFR sur le thème des «usages émergents dans le secteur des transports : transports intelligents, futur système de communication ferroviaire et drones » et des enjeux fréquences européens. Initialement prévu en présentiel fin mars, l’Atelier s’est finalement déroulé en visio-conférence afin de s’adapter au contexte actuel. Durant une matinée, 66 passionnés et acteurs du monde des fréquences radioélectriques, de l’industrie, du secteur public et des télécommunications (opérateurs et constructeurs) ont échangé autour des enjeux stratégiques des différents exposés.

Les intervenants de l’ANFR et celui de la Direction générale de l’Aviation civile ont présenté les différents sujets, parmi lesquels les fréquences du futur système de communication ferroviaire, la coexistence entre les différents services de la bande 5,9 GHz et les drones. L’atelier a été l’occasion de  vulgariser les enjeux fréquences dans ces domaines et de recueillir l’avis des participants sur les orientations de l’Agence dans les négociations européennes en cours sur ces sujets.

L’Agence a expliqué dans une première partie l’avancée des travaux sur le futur système de communication ferroviaire qui devrait aboutir à l’harmonisation de 2x 5,6 MHz déjà réservés à cet usage dans la bande 900 MHz et d’une bande complémentaire : 1900-1910 MHz. Des conditions techniques sont prévues pour assurer la coexistence avec les autres utilisateurs des fréquences en bande adjacente (réseaux mobiles, RFID, par exemple). L’orientation présentée n’a pas suscité d’objections. Les propositions d’harmonisation des fréquences à l’échelle européenne font l’objet d’une consultation publique1. Toutefois, les débats ont mis en évidence la nécessité de faciliter la résolution d’éventuels brouillages, dans la bande 900 MHz, de RFID qui seraient installés dans les emprises ferroviaires.

Sur la bande 5,9 GHz, l’Agence a exposé l’imbrication des sujets et la complexité de la gestion des fréquences attribuées à des applications de transport dans ces bandes, certaines difficultés étant en discussion au niveau européen depuis plusieurs années et d’autres n’étant apparues que récemment. Le débat a confirmé les incertitudes concernant le résultat attendu des travaux de l’ETSI sur la coexistence entre technologies ITS « routier» (G5 , LTE-V2X, NR-V2X) ou entre ITS « routiers » et « rail urbain ». Par ailleurs, l’ANFR a souligné l’importance du débat en cours sur la protection du CBTC vis-à-vis des RLAN dans la bande 6 GHz. Elle a sensibilisé les participants à la consultation publique2 en cours en appelant les différents acteurs à y participer.

La DGAC a sensibilisé les participants au cadre réglementaire national pour les drones, en phase d’adaptation aux nouvelles exigences communautaires, et a mis en évidence les défis associés, à cours, moyen et long termes, bien au-delà de la question des fréquences. Les concepts de services U-Space ou d’UTM (unmanned trafic management), et les liens avec la gestion de trafic aéronautique (ATM) ont été abordés. L’Agence a, de son côté, présenté les travaux en cours sur les communications entre les drones et les réseaux des opérateurs mobiles qui devraient aboutir dans les prochains mois sur une règlementation « fréquences » permettant la coexistence avec les autres utilisateurs du spectre, notamment en bande adjacente. D’autres  réflexions sont en cours au sein de la CEPT afin d’identifier du spectre pour les drones gouvernementaux (la bande 1880-1920 MHz est à l’étude), qui intéressent particulièrement le ministère de l’intérieur, et pour les communications de contrôle-commande des drones commerciaux (5000-5010 MHz et 1900-1920 MHz) dont le besoin ne semble pas se matérialiser à ce jour. Il est apparu lors de la discussion que des besoins en fréquences pourraient apparaitre dans les prochaines années pour assurer une meilleure autonomie des drones (senseurs par exemple) dans ce U-Space, étape indispensable pour envisager des communications avec des drones à travers les réseaux des opérateurs mobiles, lorsque ces drones ne pourront pas fonctionner dans la catégorie « ouverte » du cadre règlementaire compte tenu des facteurs de risque (poids, survol, altitude, etc.).

Sur l’ensemble de ces sujets, la concertation avec les affectataires et l’industrie se poursuivra dans le cadre des comités de l’Agence. D’autres ateliers seront annoncés après l’été sur le partage du spectre, la préparation de la CMR -23 et le « new space ».

Notes

1) Voir projet de décision ECC 20 02 (RMR), projet de rapport CEPT 76

2) Voir : projet de décision ECC 20 01 (RLAN 6 GHz), projet de rapport CEPT 75



Dans son 4e plan national santé environnement #PNSE4, @Ecologie_Gouv propose d’utiliser l’appli #openbarres de l’@anfr pour faire de la pédagogie, mieux connaître son exposition aux #ondes et la limiter le cas échéant #transparence https://t.co/76peFeGXcS

Les applications de sécurité routière des systèmes de transports intelligents (ITS) urbains bénéficient de ressources supplémentaires et d'une nouvelle organisation dans la bande 5.9 GHz . Découvrez ces évolutions ici : ⤵️
▶️ https://t.co/ml0wHxDT0M https://t.co/BkMh17xX93

#recrutement 🧐
L'ANFR recrute :

▶️ Un(e) contrôleur(se) d’équipements radioélectriques
📍88 108 SAINT-DIE-DES-VOSGES

🆕 https://t.co/xX7Mpo6Wa9 https://t.co/cyY9OrlDjW

Cette nuit, c’est le passage à l'#heuredhiver : n'oubliez pas de reculer d’une heure vos ⏱️ ! Saviez-vous que l’@anfr est responsable de la gestion de la diffusion du signal horaire, qui permet la synchronisation de nombreuses horloges partout en 🇫🇷 ? https://t.co/WGDyQKWIWf https://t.co/HFpNludCl6

Les téléphones portables sont une source d’exposition importante aux ondes, bien avant les antennes relais, car ils sont utilisés près du corps. Avec la #5G, l’@ANFR va renforcer ses contrôles et prélèvera 140📱en 2021, (+de 85% du marché 🇫🇷), pour réaliser des mesures de #DAS. https://t.co/ckSdNaiLIU

Des simulations de l’@ANFR évaluent l’exposition du public aux ondes #5G en zone🏙️.Dans tous les cas étudiés, les valeurs simulées sont⬇️au seuil aux limites d’exposition réglementaires en 🇫🇷et sont du même ordre que les niveaux d’exposition des réseaux 4G.https://t.co/KtmUPmGbWK https://t.co/VuLz5BlRW6

Avec l’utilisation d’antennes à faisceaux orientables, la #5G permettra une consommation des données “à la demande” et donc, une exposition aux ondes plus ciblée dans le temps et dans l’espace, contrairement à l’exposition continue engendrée par la 4G.
👉https://t.co/OXpBrtqvZW https://t.co/LIkCIoXuRZ

La consommation de données 📱des 🇫🇷⬆️d’environ 40% chaque année. À ce rythme, le réseau 🇫🇷 #4G sera saturé d’ici 2 ans et l’exposition aux ondes continuera d’⬆️sensiblement, du fait de l’optimisation du réseau #4G pour répondre à cette 📈de consommation. https://t.co/887ASEvBJ8 https://t.co/LUw2X7QCfI

La #5G est à l'heure de l'expérimentation. Quelles sont les agglomérations qui accueillent ces tests ? Découvrez la carte interactive de l'Agence nationale des fréquences https://t.co/1045Imjt10 https://t.co/DBtfEKwv94

L'application Open Barres de l' @anfr est au service des collectivités territoriales. Découvrez le témoignage de Monsieur @ChristianBruyen , Président du Département de la Marne, qui présente à quoi leur sert #OpenBarres sur le terrain. https://t.co/oqo2QnGwzU https://t.co/4MIGhn9RWq

Le groupe finlandais 🇫🇮 @Nokia va fabriquer pour la @NASA ce qui sera le 1er réseau de téléphonie mobile opérationnel sur la Lune 🌒  ! Le réseau #4G «ultra-compact, économe en énergie et résistant aux conditions spatiales» sera déployé dès la fin de 2022. https://t.co/lrAAGVlrS4

Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ?
La limite réglementaire est fixée entre 36 V/m et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m.
🆕 https://t.co/gerqAr1mRD https://t.co/ArKCwYakrc

Et bientôt, une nouvelle version de la Maison @ANFR 🏡, enrichie de nouveaux objets connectés et avec un nouveau design… » #Restezconnecté https://t.co/vmv7DPY6Zx

The @anfr published a simulation of #wave exposure created by mobile telephony 📱 in dense urban areas taking into account the envisaged changes to #4G and #5G.
Read the full report here : 🆕https://t.co/7DNgHGt2OK https://t.co/6x0z8tGjOC

📶 INAUGURATION 🤳
Demain 👉 Inauguration d'un nouveau site #4G multi-opérateurs #NewDealMobile en @DepVendee en présence de @cedric_o, du @PrefetVendee, de @YvesAuvinet, du Maire de Vouillé-les-Marais, des opérateurs et des élus locaux ➡️ https://t.co/veDREXhgOi https://t.co/d4JCkPlCyw

ANFR a Retweeté

🧐 Le saviez-vous ?

Le site #Cartoradio de l'@anfr permet de voir l'emplacement de presque toutes les antennes radioélectriques en France, de la 2G à la 4G, en passant par la future 5G mais aussi toutes les autres installations comme les radars météo. 📶 https://t.co/iUqqOpYIR1 https://t.co/A8gj8LP8tw

Lors de sa visite du 12 octobre dernier au siège de l’@ANFR, @cedric_o a rappelé le rôle de l’ANFR en matière de contrôle de l’expositions aux ondes et a demandé son renforcement dans le cadre du déploiement à venir de la #5G #transparence 📽️👇
@DGEntreprises
@Economie_Gouv https://t.co/4bOFxt2pQi

The French spectrum agency @ANFR congratulates Paul Milgrom and Robert Wilson for the 2020 #NobelPrize in economics, on their fundamental work on #spectrum auctions. https://t.co/e95aaYrcKW

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil