Accessibilité

retour en haut

Actualité

Les « verticaux » et la 5G sous l’angle de la gestion des fréquences : point sur les derniers travaux européens

04/06/2019

La 5G est souvent vantée pour sa capacité à répondre aux besoins de développement des « verticaux », c’est-à-dire des différents secteurs de la vie économique qui utilisent souvent des solutions spécifiques pour leurs communications. Ces secteurs sont extrêmement divers : transports, média, ville intelligente, agriculture, industrie du futur, réalité augmentée, sécurité ou applications médicales. Il s’agit à la fois de profiter de l’importante économie d’échelle que permettent, par rapport à des développements spécifiques à un secteur donné,  des technologies, comme la 4G ou la 5G, qui disposent dès leur lancement d’un marché mondial, et de bénéficier des fonctionnalités de la 5G, capable de garantir des performances en termes de débit, latence, fiabilité, etc. à travers le « network slicing ».

Le troisième avis RSPG sur la 5G (consultez l'avis) aborde la question sous l’angle de la gestion des fréquences et de la diversité des réponses qui peuvent être apportées aux verticaux et envisage plusieurs orientations :

  1. Utilisation des réseaux 5G des opérateurs mobiles ;
  2. Spectre dédié au niveau national pour les verticaux dans des bandes 4G ou 5G, qui peut répondre à des besoins au niveau national (sécurité : PPDR) ou bien à des besoins de couverture localisée ;
  3. Bande harmonisée au niveau européen, comme cela pourrait être le cas pour les transports intelligents (5,9 GHz) ou le futur système du rail (FRMCS, dans les bandes 900 MHz et 1,9 GHz).


L’ouverture d’un guichet par l’Arcep pour l’attribution des fréquences de la bande 2,6 GHz TDD (Voir le communiqué de presse de l'Arcep) ou les initiatives allemandes et luxembourgeoises pour réserver la bande 3,7-3,8 GHz aux verticaux illustrent les deux dernières options, qui visent à permettre aux utilisateurs professionnels d’utiliser des fréquences attribuées localement. 

L’utilisation des réseaux 5G des opérateurs par les verticaux, quant à elle, fait l’objet de nombreuses expérimentations. Néanmoins, cette solution dépendra du calendrier de déploiement de la 5G par les opérateurs, ainsi que de celui de la mise à niveau de leur cœur de réseau, indispensable pour autoriser le network slicing. Par ailleurs, pour garantir une couverture adaptée, il devrait rendre indispensable l’utilisation combinée de la bande principale pour la 5G (3,4-3,8 GHz) avec des bandes de fréquences plus basses comme la bande 700 MHz.

Au sein de la CEPT, l’harmonisation des fréquences pour répondre à des besoins spécifiques des verticaux, qu’il s’agisse ou pas de technologie 5G, constitue une préoccupation importante : les transports intelligents (voiture ou transports urbains), les communications avec les drones (à travers les réseaux mobiles et dans des fréquences dédiées), le système futur du rail, les bandes libres pour les IoT (900 MHz), les réseaux privés large bande ou les liaisons de reportage en sont autant d’illustrations. 

Un atelier a été organisé à Copenhague les 2 et 3 mai (voir le programme de l'atelier) afin de  faire le point sur les besoins des verticaux et d’analyser ce que la 5G pourrait leur apporter. Le programme incluait des présentations de représentants des secteurs et d’industriels de la 5G. Les discussions ont mis en évidence le besoin de disposer d’un large catalogue de solutions pour répondre à ces besoins, en termes de bandes de fréquences, de régime d’autorisation ou de niveau d’harmonisation. Il est apparu que de nombreux acteurs privilégient des approches hybrides, en combinant services des opérateurs et réseaux dédiés. Les conclusions ont souligné le caractère limité des ressources spectrales face à cette demande, et, par conséquent, la nécessité de favoriser des solutions de partage.

L’équipe du service régional @anfr de Lyon en action par tous les temps, pour résoudre les problèmes de #brouillages. https://t.co/hYFTEYpnpQ

📶Première inauguration ce vendredi de 6 sites multi-opérateurs #4G dans le département de la #Meuse pour étendre l’accès à l'internet mobile.
Le service régional @anfr de Nancy était présent aux côtés des représentants de l’État, des élus et des opérateurs. https://t.co/eHlfLlINeJ

L’@anfr a reçu les étudiants du master droit des activités spatiales et des télécommunications pour une journée de cours sur la gestion nationale et internationale des #fréquences. La réglementation des réseaux à satellites est au programme de la semaine prochaine. https://t.co/wVjxcMimhG

#LesEnquêtesANFR 🧐

Savez-vous que les écrans publicitaires peuvent produire des perturbations sur les stations 4G ? Un cas de brouillage s’est présenté dans la ville de Rennes. Découvrez l'intervention de nos agents.

👉 https://t.co/BFrHlcDYAt https://t.co/zDiPTgb9bg

🎁 #JeuConcoursANFR 🎁
Tentez de gagner la version de luxe du jeu des fréquences.
Pour participer :
▶️ RT + Follow @anfr
Et n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter 🗞️
Tirage au sort le 20 déc.
10 boîtes de jeu à gagner.
Bonne chance 🤞
👉 https://t.co/FWovYgUaiU https://t.co/epG5pu5Ldo

En novembre, 15 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l’@anfr dans le cadre des expérimentations organisées par l’@Arcep : 437 #stations 5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er décembre.

👉 https://t.co/zZbMQ4GEGa https://t.co/qFyYSUfbiZ

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er décembre:

▶️ @orange (20 646 sites, + 245 en novembre 2019)
▶️ @SFR (18 218 sites, + 127)
▶️ @bouyguestelecom (17 729 sites, + 45)
▶️ @free (14205 sites, +218).

👉https://t.co/dD04zDjd6z https://t.co/fSQcv1GBi0

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er décembre 2019, 49 496 sites #4G sont autorisés par l' @ANFR , en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer. https://t.co/QVS2Pq8Nvx

. @michel_sauvade anime un échange sur le bilan 2019 et les perspectives 2020 du Comité national de dialogue et remercie tous les intervenants de leurs contributions qui ont permis des débats riches et constructifs durant cette année. https://t.co/ri1leTm3ec

L’@anfr présente la campagne des mesures en cours sur les sites pilotes #5G dans plusieurs villes en France. https://t.co/oxtbSdwdgR

Ce matin, lancement du 5ème Comité national de dialogue à l’@anfr sur l’exposition du public aux #ondes. https://t.co/b4p244bMNV

#LesMétiersANFR
Quel est le rôle du département contrôles techniques de l’ @anfr?
Plongez au cœur des fréquences en découvrant le parcours de M. DUMAY chef du contrôles techniques au service régional de Villejuif.

👉 https://t.co/dZ9rYMaRGK https://t.co/qTdUpC4g9G

[#newsletter] 🗞️

Découvrez notre dernière lettre d'information! https://t.co/SYgTzuVDdr

#Recrutement 🧐

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

Un(e) Expert (e) en radiocommunications au sein du département Ingénierie du Spectre à Brest.

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/XtzEEcPgjy

ANFR a Retweeté

La réponse : 94% des Français équipés d'un smartphone l'utilisent quotidiennement 🔽 https://t.co/cVdsTO4Hch https://t.co/exRoateg6o

Au service régional de Nancy, réunion avec les antennistes sur la protection de la réception de la #TNT. https://t.co/woeLZ6Rg27

L’@anfr échange ce jour avec @AndorraTelecom sur les futurs projets de coordination des fréquences entre la principauté d’Andorre 🇦🇩 et la France 🇫🇷 pour le DAB+, la TNT et les réseaux mobiles 5G. #TNT #DABPlus #5G https://t.co/rRYvSX0L1E

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil