Accessibilité

retour en haut

Actualité

La protection de la bande passive 23,6-24 GHz : après la décision de la CMR-19, des choix européens s’imposent

20/12/2019

Durant toute la préparation et jusqu’aux dernières heures de la Conférence mondiale des radiocommunications 2019 ( CMR -19), un sujet a provoqué des débats houleux : la protection de la bande passive 23,6-24 GHz vis-à-vis des systèmes 5G qui seront autorisés dans la bande 26 GHz. Cette bande est en effet indispensable pour la mesure de la concentration en vapeur d’eau de l’atmosphère et, par conséquent, pour les prévisions météorologiques et le suivi du changement climatique. Les satellites européens concernés sont ceux du programme Copernicus et de l’Agence européenne Eumetsat. 

Les conditions techniques imposées aux équipements 5G en Europe (Décision (EU) 2019/784,) sont le résultat de multiples études conduites par la CEPT et l’ UIT -R. Elles définissent un niveau de pollution dans la bande passive 23,6-24 GHz sous forme de limites de puissance totale rayonnée (TRP) :

  • -42 dBW/200 MHz pour chaque station de base ;
  • -38 dBW/200 MHz pour chaque terminal.


Avec ces valeurs, le risque de brouillage, même dans 10 ou 20 ans, restera faible, malgré les incertitudes qui demeurent sur les scénarios de développement de la 5G à 26 ou 28 GHz : densité des stations, pointage et hauteur des antennes, diagramme antennaire, etc.

Lors de la CMR -19, un compromis a dû être trouvé entre ces valeurs européennes,  également soutenues par la Russie et la Chine, et celles défendues par les États-Unis et la Corée (14 dB de moins, donc environ 25 fois moins protectrices qu’en Europe) et les pays africains et arabes (10 dB de moins, donc 10 fois moins protectrices).

Ces pays donnaient en effet la priorité à un déploiement sans surcoût et plus rapide de la 5G en réfutant tout risque de brouillage des satellites d’exploration de la Terre. La CMR -19 a finalement adopté des limites de puissance totale rayonnée de -33 dBW/200 MHz, soit 8 fois moins protectrices que l’objectif européen, jusqu’en septembre 2027. Elles seront ensuite renforcées pour atteindre -39 dBW, ce qui reste 2 fois moins protecteur que prévu. Le principe d’une approche en deux étapes visait à consentir une contrainte réduite dans la phase de démarrage des services, tout en apportant les meilleures garanties au moment du déploiement massif de la 5G en bande millimétrique, qui pourrait créer des brouillages.

Aujourd’hui, le relâchement des limites par rapport aux recommandations européennes et le délai de transition font peser une incertitude à moyen et long terme sur l’avenir des prévisions météorologiques et du suivi du changement climatique. L’organisation mondiale de la météorologie (OMM) et de nombreux pays, dont la France, ont manifesté leurs inquiétudes et exprimé leurs réserves lorsque la conférence a entériné ce compromis.

Immédiatement après la CMR -19, la Commission européenne a demandé aux États membres s’il convenait de réviser les limites de la Décision (EU) 2019/784. En effet, elle doit apporter au plus vite la visibilité réglementaire aux États membres et aux équipementiers. Dans ce débat, la question essentielle reste la capacité de l’Europe à imposer la conception d’équipements 5G moins polluants pour les bandes passives. Une protection renforcée au-dessus de l’Europe seulement n’aurait toutefois qu’un intérêt limité :

  • les prévisions météorologiques requièrent la disponibilité de données fiables sur l’ensemble du globe ;
  • l’Europe doit aussi préserver sa dynamique industrielle en faveur de la 5G.


Les premières positions affichées par les États membres montrent que le débat sera intense. Certains pays souhaitant un simple alignement avec les décisions de la CMR -19 tandis que d’autres, comme la France, souhaitent que l’Europe soit plus ambitieuse en orientant les développements industriels sur la 5G en faveur d’une meilleure protection de l’exploration de la Terre. Cela pourrait conduire à conserver le principe d’une approche en deux étapes, mais en réduisant la période de transition et en conservant comme objectif ultime le niveau que l’Europe considère comme nécessaire pour la protection à long terme des satellites.  

Le groupe finlandais 🇫🇮 @Nokia va fabriquer pour la @NASA ce qui sera le 1er réseau de téléphonie mobile opérationnel sur la Lune 🌒  ! Le réseau #4G «ultra-compact, économe en énergie et résistant aux conditions spatiales» sera déployé dès la fin de 2022. https://t.co/lrAAGVlrS4

Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ?
La limite réglementaire est fixée entre 36 V/m et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m.
🆕 https://t.co/gerqAr1mRD https://t.co/ArKCwYakrc

Et bientôt, une nouvelle version de la Maison @ANFR 🏡, enrichie de nouveaux objets connectés et avec un nouveau design… » #Restezconnecté https://t.co/vmv7DPY6Zx

The @anfr published a simulation of #wave exposure created by mobile telephony 📱 in dense urban areas taking into account the envisaged changes to #4G and #5G.
Read the full report here : 🆕https://t.co/7DNgHGt2OK https://t.co/6x0z8tGjOC

📶 INAUGURATION 🤳
Demain 👉 Inauguration d'un nouveau site #4G multi-opérateurs #NewDealMobile en @DepVendee en présence de @cedric_o, du @PrefetVendee, de @YvesAuvinet, du Maire de Vouillé-les-Marais, des opérateurs et des élus locaux ➡️ https://t.co/veDREXhgOi https://t.co/d4JCkPlCyw

ANFR a Retweeté

🧐 Le saviez-vous ?

Le site #Cartoradio de l'@anfr permet de voir l'emplacement de presque toutes les antennes radioélectriques en France, de la 2G à la 4G, en passant par la future 5G mais aussi toutes les autres installations comme les radars météo. 📶 https://t.co/iUqqOpYIR1 https://t.co/A8gj8LP8tw

Lors de sa visite du 12 octobre dernier au siège de l’@ANFR, @cedric_o a rappelé le rôle de l’ANFR en matière de contrôle de l’expositions aux ondes et a demandé son renforcement dans le cadre du déploiement à venir de la #5G #transparence 📽️👇
@DGEntreprises
@Economie_Gouv https://t.co/4bOFxt2pQi

The French spectrum agency @ANFR congratulates Paul Milgrom and Robert Wilson for the 2020 #NobelPrize in economics, on their fundamental work on #spectrum auctions. https://t.co/e95aaYrcKW

#TousMobilisés👏 @bouyguestelecom, @orange, @SFR & @free inaugurent le premier site #4G #DCC du #NewDealMobile dans le #Var à Evenos, avec @Laetitiaquilici, Vice-Présidente du @Departement_Var, la Maire de Evenos, les opérateurs et les élus locaux https://t.co/wUm1yu4aCH

L’@anfr prend acte de la mise à jour par la société Sony du téléphone portable Sony Xperia 5 📱, afin de respecter la valeur limite du DAS localisé « tronc ».

▶️https://t.co/RPQ4H8GsQg https://t.co/jABom8jVl1

#CongresANEM
@AnnieGenevard lance les débats [Table Ronde]
Transition #numérique : impact environnemental, énergétique et societal
Avec :
@michel_sauvade
@cedric_o
@sorianotech
@GillesBregant
@bertodiplo
@nicolasguerin68
@DidierCasas
@pacolombani
@arthurdreyfuss https://t.co/BDhz8tUy6m

Le 36e Congrès de l’@AnemMontagne commence aujourd’hui, le DG de l’@anfr, @gillesbregant, interviendra tout à l’heure au cours de la table ronde « Transition numérique : impact environnemental, énergétique et sociétal » #congresANEM #numerique https://t.co/APvqKTgsEb

Contrôler pour rassurer, expliquer pour convaincre @Siecledigital #5G @cedric_o https://t.co/Fop4bVNewz @anfr

Excellents échanges sur les fréquences de la #5G, les usages, les services, le déploiement et les enjeux à venir avec @gillesbregant, @cedric_, @sorianotech, @olivierbabeau, @lhofde, @michaeltrabbia et @huillvaquero . #5GConference https://t.co/nCpOLuXuUZ

@anfr Gilles Bregant : "la bande 3.5 est bien connue via boucle locale radio. Et très proche des autres bandes mobiles.
Bandes millimétriques ciblées 2022-23, donc on a du temps pour étudier. Elles pénètrent moins." #5GConference @EchosTechMedias https://t.co/fcWGRUQ91k

La troisième table ronde commence, @gillesbregant, DG  de l’@anfr,  intervient sur « L’arrivée de la #5G : technologie, bénéfices et déploiement ». #5Gconference #frequences https://t.co/P3UX6ztRF0

L’Anfr est présente ce matin à la Conférence 5G, un évènement  organisé par @EchosParisien_E en partenariat avec @tdfgroupe,  @oronge et l’@anfr. #5GConference https://t.co/tu7fj8sFQx

[#5GConference] - "Les innovateurs font partie de notre histoire. La #5G ce sont des innovations et des gains de productivité essentiels dans de nombreux domaines."
@cedric_o, Secrétaire d'Etat chargé de la transition numérique des communications électroniques @Economie_Gouv https://t.co/IOepaZKXl1

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil