retour en haut

Actualité

La 5G : de nouvelles bandes, mais aussi… la bande 700 MHz

01/07/2020

L’Europe focalise actuellement son attention sur le déploiement de la 5G dans la bande 3,5 GHz, en cours dans les pays de l’Union afin de respecter les obligations du Code européen des communications électroniques. La Commission a d’ailleurs mis en place un observatoire sur les autorisations et les déploiements de la 5G dans cette bande, comme dans la bande pionnière 26 GHz, mais également… dans la bande 700 MHz, bien connue des lecteurs de la Lettre de l’ANFR. En effet, cette bande a été graduellement mise à disposition des opérateurs mobiles d’avril 2016 à juin 2019. La France jouit d’ailleurs ainsi d’une confortable avance : la plupart des pays de l’Union n’ont prévu d’y autoriser les mobiles qu’en 2020, conformément à la Décision du Parlement et Conseil UHF. Ainsi, dans l’UE, plus de 70 % des bandes 700 MHz restent à attribuer. 

La bande 700 hésite encore entre 4G et 5G 

La 4G s’est déployée dans plusieurs bandes de fréquences dans notre pays au cours des dernières années.  L’observatoire de l’ANFR révèle d’ailleurs des stratégies distinctes des 4 opérateurs mobiles : la bande 700 y apparaît en noir.

Source : observatoire de déploiement 4G ANFR – juin 2020

 

Orange a ainsi privilégié dans un premier temps les bandes 2,6 GHz et 800 MHz, puis 1800 MHz (ex-2G) et 2GHz (ex-3G). SFR a retenu un « mix » analogue, avec un peu plus de 800 MHz à l’origine. Bouygues Telecom a, en revanche, introduit la 4G via une conversion massive et précoce de la bande 1800 MHz, puis a eu recours dans un second temps aux 800 MHz, pour se rapprocher finalement de la répartition actuelle de ses deux premiers concurrents. Free Mobile, quant à lui, a exploité au départ la bande 2,6 GHz, puis la bande 1800 MHz. En l’absence d’autorisations dans la bande 800 MHz, il déploie désormais la 4G dans la bande 700 MHz, qui est moins employée par les autres opérateurs. Ce constat révèle le rôle structurant de chaque bande de fréquences avec leurs caractéristiques (couverture, pénétration dans les bâtiments, capacité) dans un contexte de concurrence entre opérateurs mobiles.      

La 5G, quant à elle, bénéficie de deux nouvelles bandes vierges : 3,5 GHz ou 26 GHz. Mais cette nouvelle génération a été conçue, comme les autres technologies mobiles précédentes, indépendamment des bandes de fréquences utilisées. Comme la 4G, la 5G elle aussi pourra se déployer, le moment venu, dans des bandes plus basses dès que les conditions techniques d’utilisation des fréquences le permettront. Or, pour la bande 700 MHz, ces conditions sont déjà réunies ! Et, comme la 4G y est peu déployée, la 5G peut s’y inviter, en France comme ailleurs. Le plus probable, comme l’avait mentionné le RSPG dans son deuxième avis sur la 5G, serait que cette bande soit couplée avec la bande 3,5 GHz afin d’associer couverture (bande 700 MHz) et capacité (bande 3,5 GHz). A suivre…

Voici le 2e épisode de notre feuilleton de l’été consacré à la recherche spatiale et aux communications avec Mars ! Pour ce nouvel épisode, on parle de radio assistée par satellite au sein des rovers qui font l’actualité sur la planète rouge : #Perseverance #Curiosityhttps://t.co/iKFtH9p5kN

ANFR a Retweeté

Exposition aux ondes : l'ANFR se veut rassurante https://t.co/YpAYLATgG9

#lesenquêtesANFR
Pour cette nouvelle enquête, nos agents du service régional d’Aix / Marseille se sont rendus à proximité de l’aéroport de Marignane et ont découvert…. une clé qui rendait invisible mais qui a ébloui les gardiens du spectre !⤵️

https://t.co/1XK2CpugTo https://t.co/SucLCjr9b4

🚀Envie d'une petite virée dans l'espace ? La médiatisation du vol de Richard Branson suivi de celui de Jeff Bezos pose la question de l’essor des véhicules suborbitaux et de leurs enjeux en matière de gestion du spectre des fréquences.
https://t.co/6atn3jdoRV https://t.co/c7pPVbqv7c

Encore un superbe article sur le site @anfr pour les fans de recherche spatiale et de communications avec Mars : comment les rovers nous envoient leurs images. On attend la suite avec impatience https://t.co/mlGyTk8JAl

MAJ des données #opendata ! Cette semaine, focus sur @TlseMetropole où la #5G est désormais disponible : 297 sites 5G sont autorisés par l’@anfr dans la ville rose, dont 160 sont techniquement opérationnels.
https://t.co/cr2xaQiCM7 - https://t.co/s8clyclD8z https://t.co/3qnjllZeyv

L’@ANFR publie une étude sur les mesures d’exposition du public aux ondes électromagnétiques sur plus de 150 arrêts du métro parisien. L’ensemble des mesures sont disponibles sur : https://t.co/6CgrgPfVVN
👉 https://t.co/neX24aY0Fr https://t.co/3Qh0jzD4KT

Cet été, l’ANFR vous propose un feuilleton sur la recherche spatiale et les communications avec Mars ! Voici le 1er épisode sur le « deep space network » : comment fonctionne ce réseau qui permet des liaisons sur d’énormes distances, entre Mars et la Terre?https://t.co/eq6IZVACat https://t.co/EmdgXPeeZc

#recrutement 💼
L'@anfr recrute :
▶️Un(e) responsable du département assignation et coordination de fréquences
▶️Un(e) gestionnaire des coordinations et des assignations des fréquences
▶️Un(e) responsable département assignation fréquences
🆕https://t.co/sqP2CMTHoy https://t.co/irt3uS4slF

[Prenez RDV] #Fréquences #Startups, des questions sur le fonctionnement et l’accès à certains domaines ? L'@anfr vous éclaire sur leurs réglementations spécifiques.
Prenez RDV (à distance pour le moment) ➡️ https://t.co/z5HPPjD2Tn https://t.co/67sZIxGmse

Avec l’arrivée de la #5G à Lille, l’ANFR, en lien étroit avec la ville, va contrôler l’exposition du public aux ondes grâce à l’installation de sondes de mesures et la mise en œuvre d’une campagne d’une centaine de relevés pour objectiver les niveaux d’exposition 👇 https://t.co/5buIeE3Nuz

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil