Accessibilité

FAQ

retour en haut

Actualité

Gazpar: l’ANFR publie une étude sur les concentrateurs GRDF qui assurent le télé-relevé des compteurs de gaz Gazpar

22/12/2017

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) a réalisé des mesures d’exposition aux champs électromagnétiques créés par les concentrateurs GRDF pour assurer le télé-relevé des compteurs communicants de gaz. Les résultats montrent que les niveaux d’exposition mesurés sont faibles. 

L’ANFR poursuit son travail sur l’évaluation de l’exposition aux champs électromagnétiques créés par les réseaux de compteurs communicants. Tous les réseaux utilisent des relais pour concentrer les informations envoyées par les compteurs et les retransmettre ensuite au centre de gestion du fournisseur à l’aide d’une carte SIM via un réseau de téléphonie mobile existant.  Après avoir publié des rapports de mesure sur l’exposition du public aux ondes créée par les compteurs communicants d’électricité (lien vers la partie linky), d’eau (lien vers la partie ondeo) et de gaz (lien vers la partie gazpar), l’ANFR rend publique une étude faite en laboratoire sur les concentrateurs qui servent de relais pour assurer le télé-relevé des compteurs de gaz Gazpar. Ces concentrateurs sont en général situés à l’extérieur des habitations.

Ces concentrateurs disposent d’une carte SIM semblable à celles utilisées dans les téléphones mobiles. Le concentrateur se comporte comme un téléphone qui enverrait régulièrement des données au service de supervision de GRDF en utilisant le réseau 2G ou 3G, selon le forfait choisi et la couverture du réseau de téléphonie mobile. Les concentrateurs GRDF émettent donc lors des envois de données dans les bandes de téléphonie mobile existantes.

En pratique, le concentrateur permettant le télé-relevé des compteurs communicants Gazpar n’émet pas en permanence. Les concentrateurs transmettent en général les données toutes les dix minutes. La durée d’envoi varie selon les conditions de réception du réseau et la quantité de données à envoyer. En laboratoire, cette durée variait entre 1 à 20 secondes.

Les niveaux mesurés d’exposition aux ondes des concentrateurs permettant le télé-relevé des compteurs communicants Gazpar sont faibles. Ils sont très inférieurs aux valeurs limites réglementaires fixées par décret, qui varient entre 41 V/m et 61 V/m pour les bandes de fréquences utilisées.

Sur Twitter

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil