Accessibilité

retour en haut

Actualité

Drones professionnels sur réseaux mobiles, vers un cadre règlementaire fréquences harmonisé

12/03/2021

L’usage professionnel des drones s’intensifie dans tous les domaines. Tout comme l’ANFR, qui utilise des drones pour ses missions de contrôle du spectre, de nombreux acteurs s’y intéressent pour des contrôles d’installations ou d’infrastructures. Ces usages requièrent des drones de « grande élongation », c’est-à-dire utilisés au-delà de la ligne de vue du pilote. Les expérimentations se multiplient ainsi au sein des industries de réseaux, qu’il s’agisse d’électricité, de télécoms, de voies ferrées ou d’industrie pétrolière… Ces drones tirent alors de plus en plus souvent parti des réseaux mobiles, qui présentent trois avantages : une couverture quasi-complète du territoire qui offre cette grande élongation sans exiger d’investissement dans des émetteurs spécifiques, une harmonisation entre pays de l’Union et enfin l’itinérance, utile au contrôle d’infrastructures internationales.

Aujourd’hui, un cadre national « drones » est institué par l’Aviation civile et le ministère de l’Intérieur pour les aspects de sécurité et de sureté. Cependant, les conditions d’utilisation des fréquences restent à pérenniser. Elles devront notamment protéger les autres services en bandes adjacentes et les usages aux frontières, en tenant compte de la nature spécifique d’un drone, bien différent d’un téléphone portable. Des travaux au niveau européen, auxquels contribuent l’ANFR, les opérateurs mobiles et les équipementiers, ont ainsi débuté. La première étape a consisté, mi-2020, à publier un rapport technique (ECC Report 309). Les études se sont focalisées sur l’exploitation de la couverture 4G. Les antennes actives pouvant pointer vers les drones ont aussi été abordées dans la bande 3,5 GHz utilisée pour la 5G. Du point de vue des experts radio, le drone n’est en somme qu’un smartphone volant. Mais ce cas d’usage jusqu’alors rarissime crée des risques de brouillage, qu’il convient de limiter grâce à des mesures adaptées :

  • Les zones d’exclusion devront être définies au niveau national, en particulier pour protéger les sites de radioastronomie qui observent dans les bandes 1400-1427 MHz, 1660-1670 MHz et 2690-2700 MHz mais également avec les radars de l’aviation civile opérant au-dessus de 2700 MHz. Compte tenu des possibilités d’itinérance des réseaux mobiles, l’information sur ces zones d’exclusion devra être partagée entre pays et connue des utilisateurs de drones.
  • Les contraintes en « limite hors bande » sont réduites à quelques bandes de fréquences, pour protéger :

    • les stations terriennes météo en bande  1 675-1710 MHz ;
    • les radars exploités en-dessous de 3,4 GHz ;
    • les stations terriennes au-dessus de 3,8 GHz.


Ces limites devront être reprises dans des normes harmonisées européennes.

En outre, les conditions et restrictions pour les usages aux frontières restent à déterminer. Elles dépendront des enseignements des premières expérimentations.

A terme, il semble tout de même indispensable que les opérateurs puissent discriminer entre drones et smartphones connectés à leurs réseaux. En effet, connaître la densité de drones sur une cellule permet de mieux appréhender les brouillages qui pourraient en découler. Et savoir qu’un terminal est en réalité un drone autorisera également une tarification spécifique. La normalisation, en intégrant cette fonction d’identification, pourra contraindre un drone à respecter une zone d’exclusion pour limiter les brouillages.

A partir de ces études, le cadre réglementaire devrait s’appliquer pour tout type de drones pouvant aller jusqu’à une altitude de 10 000 mètres. Il pourrait même couvrir les scénarios d’usages encore inédits : équipement radio embarqué dans un hélicoptère, voire « taxi volant » ?

We're now hearing from the regulators at our #WRC23Webinars on the C-Band. We're delighted to be joined by Eric Fournier @anfr, Jose Aguilar @jaguirea @MTC_GobPeru, Daniel Obam @NCS_Kenya, and Tariq Al Awadhi, ASMG & @tdrauae https://t.co/8RMvTQBKuT

L’@anfr prend acte de la mise à jour par la société SOURCING ET CREATION du téléphone portable EssentielB HeYou 40, commercialisé par la société
@boulanger afin de respecter les valeurs limites des #DAS localisés « tronc » et « membre ». + d’infos :

https://t.co/qa5iiN1AMH https://t.co/L4RXZ97pLT

📻 L’avenir de la radio, c’est aussi le #DABplus ! Depuis le 13 avril, les Franciliens peuvent écouter jusqu’à 70 radios en numérique. Et l’année 2021 s’annonce riche en déploiements sur tout le territoire. Pour suivre les dernières annonces 👉@DABplusFR #Fetedelaradio https://t.co/5Qovl1t1FP

Venez faire un tour dans la nouvelle #MaisonANFR qui informe sur l’exposition aux ondes générée par 72 objets du quotidien. Retrouvez des quizz et anecdotes sur ces objets !
🏡 https://t.co/Ym62E2YQxo https://t.co/XSyQlRr3EF

#LesMetiersANFR
Découvrez dans cette ITW le rôle et les missions de Thomas Welter à l’@anfr, qui travaille avec son équipe sur la coordination et la notification de l’ensemble des réseaux satellites français à l’@ITU. En savoir plus : https://t.co/oWcNcF5tgj https://t.co/JiZs01b4zV

L'@anfr souhaite renouveler sa flotte de #drones et acquérir une série de drones "porteurs" ! Si ce marché vous intéresse, envoyez vos propositions techniques et financières pour le 3/05/21 au + tard à✉️ marches@anfr.fr + d’ℹ️ sur les drones recherchés :
https://t.co/AUzjGUoAag https://t.co/0fVhCPSew1

Le saviez-vous ❓ La bande 5 GHz est la bande #WiFi par excellence en #Europe . Son utilisation devrait prochainement être étendue pour de nouveaux usages : déploiement des applis WiFi en mobilité et + de spectre pour l’exploitation des drones. + d’infos : https://t.co/dZpzFUMpDG https://t.co/XWr5qop5t1

Tours Metropole Val De Loire organise pendant le mois d'avril une concertation publique sur la #5G . @JBAgnani, Directeur adjoint de la Stratégie à l’@anfr, apportera son expertise ce soir lors d’une conférence à 18H30. Plus d'infos :⤵️
https://t.co/EBJPSFjQGE https://t.co/7pmINnEwIl

🔴 @cedric_o a signé le 9 avril 2021 un arrêté ministériel définissant 339 nouveaux sites pour lesquels les opérateurs Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR devront fournir une couverture 4G au plus tard dans 24 mois. #numérique
👉 https://t.co/W79sfkxhPZ https://t.co/4hvpwiVDj7

Exposition aux ondes : visitez la maison ANFR https://t.co/B3vy5khL9u

#LesEnqûetesANFR
Le son qui coupait la 4G ! L’@anfr est intervenue pour résoudre un brouillage un peu inattendu… Un "objet" perturbait les services #4G dans la bande 800 MHz sur une zone de 10 km dans le Gard ! Découvrez l’enquête ici : https://t.co/maFgCzQRPG https://t.co/DKIN3WWgTc

Pour vous rendre compte de tous les objets qui émettent des ondes, faites un petit tour dans la maison de @anfr . c'est ludique et bien réalisé. #ondes #emissions
https://t.co/bt5P2D5Od2 https://t.co/U4fdQfrtx5

ANFR a Retweeté

L’ @anfr publie une nouvelle version de « la Maison ANFR », interface en ligne qui permet de circuler dans les différentes pièces d’une maison virtuelle et en extérieur proche, pour y trouver des indications sur l’exposition aux ondes

https://t.co/Ci5693pjVX

#Quizz #MaisonANFR
Pour transmettre le relevé de consommation quotidien du foyer, le compteur #Linky émet des ondes :
Vous avez 18 heures ! Réponse demain matin.
Plus d’infos sur :🏠 https://t.co/Ym62E2YQxo

#Lesaviezvous? Le micro-ondes fonctionne à 2,45 GHz, avec une puissance de 600/1200 W. Les ondes électromagnétiques restent à l’intérieur de l’enceinte. L’agitation des molécules d’eau dans les aliments produit de la chaleur pour les réchauffer. + d’infos dans #MaisonANFR https://t.co/BzFc98bSpB

Ravalement de façade pour la #MaisonANFR ! Découvrez la nouv. interface qui vous permet d’être informé des niveaux d’exposition aux ondes de + de 70 objets de la vie courante : plaque à induction, compteur #Linky, tél. portable #5G, imprimante #WiFi...
🏠 https://t.co/19NAo3G0kP https://t.co/oTgSD5RK9j

Environnement, agriculture, santé, transports/logistique, éducation/culture, le @gouvernementFR lance un appel à projets pour développer des applications #5G au bénéfice de nouveaux "usages citoyens". Les candidatures se font sur le site de @Bpifrance !⤵️ https://t.co/F859Ml6Ky7 https://t.co/cyhe66mQDY

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil