Accessibilité

FAQ

retour en haut

Actualité

Arrêt de la cour de justice européenne sur les conclusions du Conseil concernant la CMR 15 (Affaire C-687/15 Commission c/ Conseil)

30/11/2017

Pour la Conférence Mondiale des Radiocommunications ( CMR -15), comme pour les précédentes, le Conseil avait adopté des conclusions sur les objectifs politiques communs de l’Union européenne pour cette conférence, reprenant largement les recommandations d’un avis RSPG publié quelques mois auparavant. Il abordait notamment les bandes de fréquences à soutenir ou à rejeter pour une identification pour le haut débit mobile (point 1.1 de l’ordre du jour de la CMR -15), les conditions d’attribution de la bande 700 MHz au service mobile (point 1.2), des radars courte portée dans la bande 77 GHz (point 1.18) ainsi que l’utilité de prévoir un point d’ordre du jour sur les futures bandes 5G pour la CMR -19.

Néanmoins, s’appuyant sur le Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne (TFUE), notamment son article 218, paragraphe 9, la Commission avait initialement proposé que le Conseil adopte une décision. Celle-ci, au contraire de simples conclusions, s’impose à tous les Etats membres.

Après la CMR -15, la Commission a introduit un recours en annulation auprès de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) contre les conclusions du Conseil, visant à démontrer que ce dernier aurait dû adopter une décision. Elle s’est notamment appuyée sur la position de la Finlande à la CMR -15 demandant, contre les positions du Conseil, d’attribuer la bande de fréquences 470-694 MHz au service mobile.

La France avait soutenu le choix du Conseil d’adopter des conclusions, et considéré, dans son mémoire en défense, que la Commission adoptait une vision trop extensive des compétences de l’UE. Les positions figurant dans les conclusions attaquées relevaient en effet seulement pour partie du domaine de compétence de l’Union, le reliquat relevant de celui des États membres. En effet, certaines bandes mentionnées dans les positions n’avaient fait l’objet d’aucune mesure d’harmonisation. En outre, la France avait souligné l’importance fondamentale du domaine des fréquences pour la sécurité des Etats membres. Sans rejeter la pertinence de la procédure de l’article 218, paragraphe 9 du TFUE, elle justifiait ainsi que, compte tenu du délai très court, le fait de rassembler l’ensemble des éléments dans des conclusions était préférable, à l’instar de ce qui avait été fait lors des précédentes CMR , plutôt que de répartir les positions, selon leur nature, entre une décision et des conclusions.

La Cour a rendu le 25 octobre son arrêt dans cette affaire, et annulé les conclusions du Conseil. Elle s’appuie sur l’absence de base juridique pour les conclusions du Conseil et sur la confusion que cela engendre quant à la nature et à la portée de ces conclusions.

Par contre, elle ne se prononce pas sur la question de la compétence externe de l’Union européenne sur les sujets faisant l’objet des conclusions, car « seuls les arguments qui s’inscrivent dans le cadre défini par les conclusions et moyens des parties principales sont recevables ». Cet arrêt impose dorénavant l’adoption par le Conseil d’une décision sur les positions de l’UE pour la CMR -19. L’absence d’éléments dans l’arrêt quant aux compétences externes de l’Union devrait néanmoins conduire à un débat au Conseil sur ce qui peut ou doit faire l’objet d’une position de l’UE.

Sous réserve que la Commission se limite, comme pour la CMR -15, à des sujets où l’Union a déjà adopté des règles d’harmonisation des fréquences ou a annoncé qu’elle souhaitait le faire, cela ne devrait pas poser de difficultés particulières : la décision du Conseil s’appuiera sur les positions adoptées par la CEPT, qui résultent d’un travail approfondi de préparation pendant laquelle les intérêts français, y compris gouvernementaux, peuvent être défendus efficacement. La nature obligatoire de la décision évitera la situation rencontrée à la CMR -15 avec la contribution finlandaise.

Un point d’attention particulier reste la conduite de la négociation pendant la CMR , et en particulier la coordination, pendant la conférence, sur tout autre sujet à l’ordre du jour. Les mécanismes éprouvés employés jusqu’alors, fondés sur les positions des Etats membres et une synthèse dans le cadre de l’organisation régionale qu’est la CEPT, semblent en effet toujours les plus appropriés.

[#International] 🌎

Election du candidat français 🇫🇷 Yvon Henri comme membre du Comité du règlement des radiocommunications de l’Union internationale des télécommunications @ITU lors de la Conférence de plénipotentiaires à Dubaï

Plus d'info sur le RRB 👉
https://t.co/1k5AVlxGXM https://t.co/BGZWzahZyF

[#International] 🌏

Réélection de la #France 🇫🇷 au Conseil de l’Union internationale des télécommunications (UIT) @ITU, pour la région B, lors de la Conférence de plénipotentiaires à #Dubaï

Découvrez la nouvelle composition du Conseil de l’UIT 👇
https://t.co/uFyS8VW3vm

[#Innovation] 🌐📶
Présentation ce matin @OrangeGardens des futurs services d'@Orange, #innovation, #networks, #5G, à @gillesbregant Directeur général @ANFR et Sylvie Laffore-Mysliwice, adjointe au maire chargée de l'urbanisme @chatillon92320 ! #EcoCampus #Innovation 🤗 https://t.co/8aol5XTjk6

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er novembre :

1⃣ @Orange : 17 378 sites (+ 489 en octobre)
2⃣ @SFR : 16 603 sites (+ 203)
3⃣ @BouyguesTelecom : 16 361 sites (+ 151)
4⃣ @Free : 11 644 sites (+ 223)

👉https://t.co/iHMupwiaxE https://t.co/AKDKO6fXIz

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er novembre, plus de 43 500 sites #4G sont autorisés par l’@ANFR en France 🇫🇷 : découvrez les chiffres du déploiement des réseaux #mobiles 2G, #3G et 4G #Cartoradio

👉https://t.co/iHMupwiaxE https://t.co/ow6RBjVAmp

#5G Audition @Senat @AN_OPECST « l’@anfr travaille avec les opérateurs et les collectivités locales sur les pilotes 5G pour comprendre l’apport de la technologie sur l’exposition aux ondes et assurer l’information du public et des élus » @GillesBregant https://t.co/eACWmF1xXY

#5G Audition @Senat @AN_OPECST Bandes de fréquences #5G identifiées et leurs caractéristiques 👇🏽 https://t.co/LQhnfsoGIz

#5G Audition @Senat @AN_OPECST @GillesBregant explique que « la #5G sera consommatrice d’énormément de ressources en fréquences. Il faudra marier des bandes hautes du spectre, qui doivent être viabilisées, et les bandes basses déjà utilisées pour les réseaux actuels ».

Audition publique ce matin par l’@AN_OPECST sur la #5G au @Senat . @GillesBregant, DG de l’@anfr, intervient sur les bandes de fréquences 5G et la confiance du public sur les enjeux d’exposition aux #ondes. L’audition en direct 👉 https://t.co/4M55iJszgP https://t.co/0ZlSboCIT4

ANFR a Retweeté

🔴 Suivez en direct l'audition d'Olivier Merckel, chef de l'unité évaluation des risques physiques à l'@Anses_fr, sur la question du développement de la #5G en France
👉 audition par @AN_OPECST en direct du @Senat
➡️ https://t.co/0zbrhkXcGV https://t.co/Apx1S4GjDB

[#OutreMer]

L’@ANFR est également présente Outre-Mer et a finalisé la première campagne de mesures d’exposition du public aux #ondes pour le compte de la #Polynésie française 👇

https://t.co/Xu9dgccoK0

[#Newsletter] 🗞️
Découvrez notre dernière lettre d'information !

Au programme :
▶️ #ConsultationPublique pour la #CRM19
▶️ Retour sur la #ConfANFR
▶️ Quelles fréquences pour les #nanosatellites ?
▶️ Comment communiquer avec les #drones ? ...

👉https://t.co/IUfipy9KYZ https://t.co/KKirc6Gnv3

📱 [#DAS]

L’@ANFR prend acte de la mise à jour par la société @WikoMobile du téléphone portable #WikoView, afin de respecter la valeur limite de DAS localisé « tronc »

👉https://t.co/nFQM9zu51v https://t.co/6cUOvKX5CJ

⚠️📺 [J-1]

Demain, les fréquences de la #TNT changent pour les Régions @Occitanie et @AuvergneRhAlpes !

N'oubliez pas de faire une recherche des chaînes pour retrouver tous vos programmes 😉

👉https://t.co/k2i0gCYPT5 https://t.co/SjrndvC4S0

#Ekiden2018 Bravo à l’équipe @anfr qui a participé hier à #EkidenParis : un super chrono de 3h26 pour 42 km ! 👍 https://t.co/0qX3kUr6hz

ANFR a Retweeté

Elections completed at #Plenipot 2018 for all top 5 management positions at @ITU https://t.co/g28qEfUfQX https://t.co/TCfNyMoK6M

ANFR a Retweeté

#Plenipot 2018 elects Mario Maniewicz as new Director of the @ITU Radiocommunication Bureau https://t.co/IWdOk9x7gO https://t.co/lSkTMyJJan

ANFR a Retweeté

A major stride taken at #Plenipot 2018 to bridge the digital #GenderGap with the election of @DoreenBogdan the first woman to an @ITU leadership position in the Union’s 153-year history https://t.co/GWYHnEsvF7 https://t.co/kgPUTEWFWC

ANFR a Retweeté

ITU Member States elect @DoreenBogdan as new Director of the @ITU Telecommunication Development Bureau at #Plenipot 2018 https://t.co/2Vfe4XRhfd https://t.co/fKjdPrWIkc

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil