Accessibilité

retour en haut

Station de Radioastronomie de Nançay

Au cœur de la forêt de Sologne pour être à l’abri des émission radio parasites, se cache la station de radioastronomie de Nançay. Ce site d’observation du ciel est aussi un laboratoire instrumental unique au monde. Créée en 1953, il joue aujourd’hui un rôle de tout premier plan dans le développement de la radioastronomie internationale. Ses instruments traquent de nuit comme de jour le Soleil, les comètes, les pulsars et autres étoiles singulières… Une délégation de l’ANFR s’est rendue sur place, sur invitation de M. Ivan Thomas, représentant du ministère chargé de la Recherche au Conseil d’administration de l’Agence. M. Stéphane Corbel, directeur de Nançay, a présenté la riche histoire de cet observatoire, héritier des observatoires de Paris et de Meudon, son fonctionnement, ainsi que les investissements dans de nombreux programmes scientifiques qui permettent de mieux connaitre l’univers.
 
Une des fonctions historiques du site de Nançay est l’observation de notre Soleil, avec plusieurs instruments dans les bandes de 10 MHz à 1 GHz, qui permettent de surveiller son activité et d’anticiper les éruptions solaires et les émissions de vents solaires qui peuvent perturber les télécommunications.

Cette vidéo montre une éruption mesurée à partir de Nançay.

 

Le radiotéléscope emblématique de Nançay, avec son gigantesque système de double miroirs, l’un, plat, de 200m x 40m et l’autre, sphérique,  de 300m x 35m, permet les observations de 1100 à 3500 MHz et est un observatoire de référence pour la découverte et l’observation des pulsars, ces étoiles à neutron hyperdenses en rotation rapide qui émettent, telles des phares de l’univers, des impulsions radios extrêmement puissantes.
En 2010, une station européenne LOFAR (LOw Frequency ARray) de plus 1600 antennes a été installée à Nançay. Cet élément fait partie du réseau de radiotélescope basses fréquences européens LOFAR, qui contient au total 50 000 antennes déployées par grappes en Europe sur des distances de 100 à 1000 km. Ce réseau permet de scruter un large éventail de phénomènes célestes.
Un nouvel instrument est en développement, le NenuFAR, qui étendra le réseau de radiotéléscopes LOFAR.  Il permet d’étudier l’évolution de l’univers quelques millions d’années après le big bang, la formation des galaxies et des amas de galaxies, les pulsars, le Soleil, les planètes et les exoplanètes. Son aire d’observation est supérieure au km² et offre une excellente sensibilité pour la mesure des rayonnements émis par les gaz froids dans l’univers.

Le service régional de l'@ANFR à Villejuif accueille 10 enseignants à la découverte de nos activités dans le cadre de l’opération #ProfsEnEntreprises de #Fond_CGenial https://t.co/xsKld5Zwin

Les télécommunications spatiales : un sujet au cœur de la CMR-19 qui dévoilera ses conclusions dans quelques jours #ITUWRC @anfr @ITU https://t.co/WYCYnu0z0L

Un dimanche après-midi très studieux à la CMR-19 #ITUWRC https://t.co/nxdkD3zI9z

Photo de famille : les coordinateurs européens à la CMR #ITUWRC. Plusieurs membres de la délégation française en font partie. L’unité de notre organisation régionale, la @CEPT_ECC, sera un facteur-clé de succès en ces derniers jours de négociations. https://t.co/sZgpyswPxf

ANFR a Retweeté

"We need a coherent solution for space because now we have the new space issues… we need to find firm + stable solutions because space has a very long time constraint so you need to have solutions for years and #ITUWRC is here for that" ~@GillesBregant https://t.co/FVISxOqcE3 https://t.co/5VUMjii3yY

L'une des innombrables discussions informelles qui s'enchaînent en marge des réunions de la CMR pour tenter d'aboutir à des consensus sur les points toujours en débat (remerciements au photographe de l'@UIT) #ITUWRC https://t.co/hDlJqIq2kF

Le service régional de Toulouse de l’@ANFR réalise une inspection de site radioélectrique 📡 à Issus (31) à l’aide d’un drone #innovation #stationsterriennes #satellite 🛰 https://t.co/qbq6xQaMZG

Le saviez-vous : dans les procédures de l’@uit, la langue française est la seule faisant foi en cas de contestation ou de divergence entre les différentes versions linguistiques https://t.co/N4D1NsfHlr

Début de 3e semaine studieux pour la CMR : le compte à rebours est de plus en plus présent à l'esprit de tous. Les positions communes doivent maintenant remonter vers la plénière ! #ITUWRC https://t.co/qYiPxuZVFx

L'@anfr en pleine action (remerciements au photographe de l'@ITU !) #ITUWRC https://t.co/A6QSIJVy1P

[#ObservatoireANFR]📱📊
En octobre, 24 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l'@ANFR dans le cadre des expérimentations organisées par l’@Arcep. 422 #stations 5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er novembre.

👉 https://t.co/rEoRVoFahS https://t.co/YUN0ugMYYS

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er novembre

▶️ @orange (20401 sites, + 347)
▶️ @SFR (18091 sites, + 66)
▶️@bouyguestelecom (17684 sites, + 62)
▶️@Free (13987 sites, + 351)

👉https://t.co/FS1uXnobBt

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er novembre 2019, 49 047 sites #4G sont autorisés par l'@ANFR, en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

👉 https://t.co/YnAjaT4rZy https://t.co/qk4J6Xv0OW

Bravo aux deux équipes de l’@anfr qui, bravant les intempéries, ont couru hier le @MAIF #EkidenParis ! https://t.co/CUl5jK37oG

Félicitations à @DoYouDreamUp pour ces succès ! Dès 2015, Cati (grande sœur de Noa ?) avait déjà fait son apparition sur le site de l’@anfr https://t.co/aPyMJEdK5Y https://t.co/mDTLSBcYzk

La délégation française à la CMR-19, en ce premier jour de novembre à Charm el-Cheikh #ITUWRC https://t.co/uKKvawkr1K

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil