Accessibilité

FAQ

retour en haut

La prévision des crues

Les fréquences au cœur du fonctionnement de prévision des crues

Les fréquences sont  très utilisées pour faire face aux inondations. Près de 700 capteurs,  répartis sur les fleuves et rivières du territoire métropolitain sont exploitées par les services de prévision des crues. Ils mesurent le niveau de l’eau et transmettent les informations vers les préfectures. En temps normal, les transmissions ont lieu une fois toutes les heures mais elles augmentent lorsqu’il pleut et peuvent avoir lieu toutes les 5 minutes. 

Si les grandes crues sont rares, leurs effets importants leur ont valu d’être consignées depuis longtemps dans les registres nationaux. 

La crue la plus importante de la Seine date de février 1658 : 8,96 m en transposant à l’échelle contemporaine (pont d’Austerlitz) soit 34 cm au-dessus de celle de 1910. En effet, à Paris, des relevés systématiques se font depuis le milieu du XIXème siècle à partir d’une échelle située au niveau du pont d’Austerlitz.

Les crues torrentielles de 2002 dans le Gard ont accéléré la refonte du système d’annonce de crues, qui a évolué vers un système de prévision des crues sur les grands fleuves et les grandes rivières de France métropolitaine. 

Un système de prévision et d’annonce des crues nécessite un service opérationnel central pour communiquer avec les stations décentralisées et avec toutes les personnes qui sont en relation avec le service. 

Une expertise conjointe entre météorologues et hydrologues s’est également révélée nécessaire, ce qui s’est concrétisé par la création :

  • du Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations (SCHAPI) en 2003. Il est en charge de l’affichage du risque au niveau national (cartes "vigicrues") et est localisé à Toulouse, comme Météo-France. Il agit sous la tutelle de la direction générale de la prévention des risques (DGPR).
  • de 19 Services de Prévision des Crues (SPC) qui se chargent de la vigilance spécifique à leurs territoires. 

 

Pour coordonner les opérations à l’échelle locale, les Directions Régionales de l’Environnemenet, de l’Aménagement et du Logement DREAL  de bassin sont en charge, pour chaque Préfet de bassin, de l’animation des étapes de mise en œuvre des directives. Elles sont le principal relais d’information vers les collectivités territoriales.

Les relais utilisés pour la supervision des crues fonctionnent dans la bande 70/80 MHz et recueillent l’information de sondes installées au niveau des cours d’eau ; ce sont des capteurs de niveau qui peuvent fonctionner par ultrasons, ou utiliser une technologie radar par impulsion et fonctionnant dans la bande 24 GHz . Les relais peuvent soit recevoir des alertes transmises spontanément par les sondes, soit les interroger, à la demande d’un opérateur ou selon un cycle préétabli.

Les sondes fournissent des relevés de la pluviométrie ou de niveau d’eau qui contribuent au processus global de prévision et d’annonce des crues. 

Le degré d’interférence entre les relais radio doit être suffisamment faible pour ne pas remettre en cause la fiabilité des communications, ce qui nécessite l’attribution de plusieurs fréquences  pour les équipements pilotés au sein d’un bassin.

Ces informations sont ensuite retransmises vers les préfectures afin d’informer ou d’alerter les populations. La transmission peut être réalisée par le réseau téléphonique, par fibre optique, voire par faisceau hertzien dans la bande 1,4 GHz.

 

La maîtrise des crues est également un élément fondamental de la sécurité des barrages, notamment au voisinage des centrales nucléaires. Certaines stations complémentaires sont ainsi exploitées par EDF. 

Enfin, la prévention des crues nécessite une coopération internationale et un partage des alertes. Ainsi, en 1993, dans le nord du département de l'Aisne, les crues de l'Oise ont provoqué des inondations et ont révélé l'importance d'avertir assez tôt les populations de l'arrivée d'une crue, y compris dans le Hainaut belge.

📶Inauguration du 1er site #4G multi-opérateurs d’accès à l'internet mobile à #FauxVillecerf. Le service régional @anfr de Nancy était présent aux côtés des représentants de l’État, des élus et des opérateurs. https://t.co/tDc8qyJdQY

L’@ANFR interviewée par @FrenchtechCentral. Bandes de fréquences, conformité aux normes du marché : découvrez dans cette vidéo 👇 comment l’Agence accompagne les start-ups dans le domaine du « sans fil ». https://t.co/Uv2zjMXJXq

L'@anfr a lancé une campagne de sensibilisation sur les risques créés par les brouilleurs GPS. Cette campagne informe les chefs d’entreprise et sensibilise les employés à l’interdiction de possession et d’utilisation de brouilleurs GPS.
+ d'info https://t.co/XhkyfR0kLp https://t.co/7d5lDhgUcS

Visite de l’@anfr à l’@IFA_Berlin : cet événement annuel constitue la référence en Europe pour l'électronique grand public : audiovisuel, domotique, téléphonie mobile, innovation. https://t.co/s9L88WU2jw

#OfficeHours🤝#Startups, des questions sur le fonctionnement et l’accès à certains domaines ? L'@Anfr, l'@Arcep et l'@Ugap vous reçoivent en RDV individuel à @FrenchTechCtral et vous éclairent sur leurs réglementations spécifiques.
Prenez RDV ici 👉https://t.co/3noH8nr6Qb https://t.co/H6vydyWygN

Atelier @ITU pour préparer la #CMR19 : examen des évolutions réglementaires nécessaires aux plates-formes de haute altitude (HAPS) et utiles pour les projets Zephyr d’@Airbus et Stratobus de @Thales_Alenia_S #drone #satellite #WRC https://t.co/DeGtdSdgmc

[#Newsletter] 🗞️
Découvrez notre dernière lettre d'information! Au programme :
▶️ L'ANFR et les grands événements...
▶️ L'ordre du jour de la #CMR19: le WiFi dans les bandes 5GHz
▶️ Les enquêtes de l’ANFR
▶️ Masterclass sur la #5G à #StationF

👉https://t.co/SHbIt0q4Cl https://t.co/2Ll7jMijWa

Atelier UIT pour préparer la #CMR19 : soutien à la proposition européenne sur la #5G à 26 GHz protégeant la bande passive à 24 GHz. Une décision différente de la CMR affecterait durablement les capacités de prévision météorologique. https://t.co/HKjYzwaXMe

#Recrutement 🧐

L'@anfr recrute:

🌴 Un(e) Responsable de l'antenne de Nouvelle-Calédonie de l'Agence Nationale des Fréquences.

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/Z2uk04cK3q

Préparation de la #CMR19, réunion hier à Genève à l’@ITU des pays d’expression francophone : 60 inscrits en provenance de 17 pays. Échanges intenses sur les positions des trois organisations régionales : CEPT, UAT et ASMG. #WRC https://t.co/Tf9TZ3J065

[#ObservatoireANFR]📱📊
89 nouvelles stations #5G expérimentales ont été autorisées par l’ @ANFR en août dans la bande 3,5 GHz, pour un total de 208 #stations autorisées en France au 1er septembre.

👉https://t.co/p4lv20Khvw https://t.co/FSb8POD7Zv

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er septembre:
▶️@orange (19 851 sites, + 168 en août 2019)
▶️@SFR (17 946 sites, + 49)
▶️@bouyguestelecom (17 560 sites, + 203)
▶️@Free (13 246 sites, + 251).

👉 https://t.co/XFaOjIdlkg https://t.co/3oURH0Yp4W

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er septembre 2019, 47 845 sites #4G sont autorisés par l' @ANFR , en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

👉
https://t.co/1GP2WHZQCq https://t.co/AvNNIeMOdU

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil