retour en haut

Actualité

Mobile World Congress Barcelone 219 : la 5G se révèle

29/04/2019

Alors que la dernière réunion de la conférence préparatoire de la prochaine conférence mondiale de radiocommunications (RPC19-2) finalisait ses travaux à Genève, le congrès mondial mobile (MWC) battait son plein à Barcelone. Cet évènement, organisé par l’association des opérateurs mobiles (GSMA), rendez-vous annuel désormais incontournable, surprend d’année en année par son gigantisme, à l’image du développement de l’industrie mobile et des usages associés. La GSMA a comptabilisé près de de 110 000 visiteurs de 198 pays, dont près de 8 000 dirigeants. Il devient d’ailleurs difficile de s’orienter au milieu des nombreuses innovations présentées, le smartphone de chaque visiteur débordant de sollicitations et d’alertes. Chaque journée était rythmée par un flot d’annonces sur les réseaux sociaux dédiés et de multiples conférences. Une chaîne de télévision diffusait reportages et interviews et une revue journalière était mise à disposition des visiteurs. Les stands des équipementiers reflétaient leur ambition sur le marché, même si certains en réservaient l’accès à leurs seuls invités. 

Lors de ce salon, la 5G annoncée l’année précédente a commencé à révéler tout son potentiel tout en mettant l’accent sur les défis de son déploiement.

  • Au-delà des premiers smartphones double écran exposés « sous verre », les premiers terminaux 5G, de plusieurs marques, pouvaient être testés en configuration réelle avec des stations de base 3,5 GHz fournies par plusieurs équipementiers, démontrant ainsi son intérêt par exemple pour la transmission très haut débit (eMBB) et les jeux en ligne.
  • Les équipementiers ont bien assimilé l’intégration de la technologie MiMo (antennes actives) déclinées dans de multiples bandes de fréquences. Compte tenu de la perspective de marché ouverte dans la bande des 3,5 GHz, plusieurs équipementiers proposaient dans un seul panneau de regrouper des antennes actives 3,5 GHz et des antennes bandes basses 2G, 3G, 4G. Cette approche permettrait à l’occasion de l’arrivée de la 5G en 3,5 GHz de mettre à niveau les relais existants tout en figeant sans doute l’architecture du réseau pour plusieurs années compte tenu des investissements à consentir. Une méthode d’installation d’une antenne 3.5 GHz en moins de 2 heures par un seul technicien était aussi présentée. Les limites de la technologie des antennes actives étaient également visibles : déclinée en bande 900 MHz, une antenne active destiné au marché US pèse plus de 100 kg et fait plus de 2 m de haut. Enfin, compte tenu des contraintes de propagation dans les bandes millimétriques au-dessus de 24 GHz,  une approche a été présentée pour couvrir en plusieurs bonds les avenues entre immeubles de grande hauteur. Mais sa mise en œuvre pourrait s’avérer délicate dans le cadre européen qui interdit à ces antennes de pointer au-dessus de l’horizon.
  • Un équipementier avait, par ailleurs, simulé une usine de production et logistique dans une partie de son stand afin de mettre en évidence le potentiel pour l’industrie 4.0. Au-delà des robots, il s’agit de l’automatisation de l’ensemble d’un site industriel et de sa logistique avec un gain économique qui pourrait suffire à remettre en cause la logique de délocalisation pour cause de réduction des coûts poursuivie au cours des dernières décennies.
  • Encore peu visible au MWC, la 5G comporte une évolution du cœur de réseau ainsi que de nouvelles fonctionnalités ‘slicing’ pour répondre aux besoins et contraintes de qualité de service distinctes en fonction des exigences de services des verticaux. Sa gestion dans un environnement multi-opérateurs, multi-fournisseurs apparait comme un réel défi, compte tenu de la synchronisation nécessaire entre relais.   
  • La 5G, dont les antennes actives changent sans arrêt d’orientation,  lance également des nouveaux défis pour les mesures de champs radioélectriques. Dans ce domaine, l’innovation est également visible. Des scanners portables sont maintenant proposés, permettant de mesurer les niveaux de champ plus aisément ou en indoor.
  • Orange Labs présentait par ailleurs un modèle de propagation avancé tenant compte des nouvelles fréquences 5G.  
  • Enfin, les premiers réseaux 5G en bande 3,5 GHz exploiteront les fréquences différemment : la station de base et les terminaux émettront dans la même bande (mode TDD – voir précédente newsletter). La très longue attente pour accéder à l’exposition du Global TDD Initiative révélait un intérêt majeur des congressistes pour recueillir des enseignements sur le déploiement TDD, exploité depuis de nombreuses années en dehors d’Europe, notamment en Chine.


M. Gilles Brégant, DG de l’ANFR est intervenu dans l’une des conférences organisée par la GSM-A : « Aligning 5G technology and policy » avec des représentants de Verizon, Nokia, Etisalat et Telenor afin d’exposer le rôle de l’Agence d’une part dans la préparation des bandes de fréquences (définition des conditions techniques, réaménagements, mise à niveau du cadre national fréquences) avant l’attribution par le gouvernement et l’Arcep des droits d’utilisation pour la 5G et d’autre part dans la mesure de l’exposition du public due à la 5G, pour favoriser transparence et dialogue sur les déploiements. Il a également multiplié les échanges sur place avec des équipementiers, des opérateurs, des fournisseurs de solutions IoT, des représentants de la French Tech ou des associations, dont l’ETSI. Des bilatérales avec la GSMA ou d’autres acteurs industriels ont permis de balayer de nombreux sujets d’actualité : petites cellules, synchronisation, coordination aux frontières, CMR -19 et suites à donner aux nombreux enseignements de ce salon.                    

Prenez date pour l’année prochaine : le congrès mondial mobile aura lieu du 24-27 février 2020.   

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er décembre :
@orange (27 195 sites, +175 en novembre)
@SFR (22 649 sites, +66)
@bouyguestelecom (22 499, +125)
@free (21 092 sites, +220)

https://t.co/XegIAyg8Zm https://t.co/U0Ejd3jC2X

Au 1er décembre 2021, 58 558 sites #4G sont autorisés par l'@anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.
https://t.co/kGB3aEyBQX https://t.co/05XfgaPwLf

[ObservatoireANFR] 📱📊
Sur les 30 968 sites 5G autorisés, 67,7 % d’entre eux sont déclarés techniquement opérationnels selon les opérateurs, soit 20 954 sites allumés. Plus d’infos sur l’évolution de ces chiffres depuis janvier 2021.
https://t.co/T5qUEvcmCf https://t.co/iefhRkmlFg

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er décembre, 30 968 sites #5G sont autorisés en France par l’@anfr tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 2,9 % p/r au mois dernier. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bande de fréquences.
https://t.co/Lx4Az8GcFN https://t.co/9rxAnTN43j

Encore quelques jours pour vous inscrire au 4e atelier des #fréquences de l’@anfr sur le partage du spectre. Les sujets à l’ODJ :
🔺Etat des lieux sur le partage du spectre en 🇪🇺
🔺Les actions de l’@Arcep
🔺Comment encourager le partage du spectre ?

🔗 https://t.co/cZOK8bHxwG https://t.co/LaJgCMPnrK

Quel est le point commun entre le Global Citizen live, le sommet Afrique-France et le Qatar Prix Arc de Triomphe? Ils ont tous fait appel à l'@anfr pour planifier les fréquences temporaires nécessaires à ces événements et garantir l'absence de brouillage ! https://t.co/SSi16zxadb https://t.co/CWZngdFLpQ

🛰️ Dans ce 4eme et dernier épisode de la revue scientifique de l'@anfr sur la recherche spatiale et les communications avec Mars, découvrez comment se font les communications entre la planète rouge et la Terre
🪐 https://t.co/j6a3reUXh1 https://t.co/0E2UapcIsK

L’@anfr vous présente sa nouvelle brochure pédagogique « Tout comprendre sur la mesure d’exposition aux ondes ». Comment se déroule une mesure ? Que mesure-t-on ? Quelles conclusions tirer des niveaux mesurés ? A télécharger ici : ⤵️
https://t.co/u045ebi6mp https://t.co/fsPrn7Qc47

Participez au 4e atelier des #fréquences de l’@anfr « Le partage du spectre, où en sommes-nous ? Comment changer de paradigme ? ». Cet atelier sera l’occasion de faire un état des lieux et d’identifier les actions pour encourager le partage. https://t.co/9FzpDpqCa1 https://t.co/6vkZaKjFFU

Le #RSPG met en consultation son programme de travail pour 2022-2023 Principaux thèmes : #6G , #UHF, extinction #2G et #3G, CMR-23, lutte contre le changement climatique, coordination aux frontières et revue des pairs⤵️
https://t.co/h8oigVG0uG https://t.co/4Pfyr3Oavt

Les résultats de la consultation publique du RSPG sur les politiques du spectre pour répondre aux défis du changement climatique sont désormais disponibles. Prochaine étape : des recommandations du groupe d’experts à la @EU_Commission. Pour en savoir + :
https://t.co/vKnVCxNb3Y https://t.co/4NcF37Am30

Félicitations à Eric Fournier, directeur des affaires internationales à l’@anfr, nouveau président à partir du Ier/01/22 du Radio Spectrum Policy Group (RSPG), le groupe consultatif
européen qui assiste la Commission européenne sur la politique du spectre des #fréquences. https://t.co/ABLfUSMlyy

#recrutement 💼

L'@anfr recrute :
▶️ Un(e) technicien(ne) en radiofréquences au département " contrôle de conformité "

📍Donges

🆕 https://t.co/sqP2CMTHoy https://t.co/jO0AeYDrg1

Vous souhaitez savoir si la 5G est bien reçue par votre smartphone sur un parcours donné ? L’appli #Openbarres de l'@anfr permet désormais cette fonctionnalité avec l’affichage et l’enregistrement de la puissance du signal 5G ! https://t.co/kqBcSZDZkM

Perturbation des chaînes de la #TNT dans les @DeuxSevres et les départements alentours suite à une panne électrique sur l’émetteur de Parthenay Amailloux. Des interventions des diffuseurs sont en cours pour résoudre l’incident au + vite. + d’infos : https://t.co/xmbgCTvDYF https://t.co/sEpW34Gku6

Où en est le futur système de communications mobiles ferroviaires ? La @EU_Commission vient d'adopter une décision en faveur de la migration du système actuel, le GSM-R, devenu obsolète, vers la nouvelle génération de la radio mobile ferroviaire. ⤵️https://t.co/5C7hJ1zL6P https://t.co/GUAfLB72ZS

« La CMR, à quoi ça sert ? » - C’est la nouvelle série de l’ANFR qui explique chaque mois, dans sa newsletter, les grands enjeux de demain sur les communications sans fil, qui seront abordés lors de la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2023 (CMR-23) https://t.co/4GrQvluwHF

🇫🇷 C'est la #JournéeMondialeDeLaTélévision ! La première diffusion d'une émission de télévision depuis mon sommet a été réalisée en 1935. En 2021, 48 antennes permettent aux parisiens et franciliens de recevoir 46 chaînes de la TNT.
@TDFgroupe #tourEiffel https://t.co/XSaSFWY2Kn

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil