Accessibilité

retour en haut

Actualité

La 5G dans les bandes 700 MHz, 3,5 GHz, 26 GHz. Quid des autres bandes mobiles ?

24/07/2020

La dernière lettre de l’ANFR évoquait des perspectives d’introduction de la 5G dans la bande 700 MHz et soulignait que cette nouvelle génération avait été conçue, comme les autres technologies mobiles précédentes, indépendamment des bandes de fréquences utilisées. En Europe, les initiatives  se multiplient en faveur du déploiement de la 5G dans de multiples bandes de fréquences.  Nous vous proposons un rapide tour d’horizon des autres bandes mobiles dans lesquelles la 5G pourrait prochainement émerger, au-delà des bandes 700 MHz, 3,5 GHz, 26 GHz.

  1. La bande 800 MHz est déjà adaptée à la 5G. Mais, les opérateurs de téléphonie mobile – à l’exception de Free Mobile qui ne détient pas d’autorisation dans cette bande -  y déploient massivement la 4G. 
  2. Les conditions d’utilisation harmonisées à l’échelle européenne de la bande 2 GHz (1 920-1 980 MHz and 2 110-2 170 MHz) par des systèmes AAS (antennes actives (AAS) associées à la 5G) ont été récemment précisées (Décision (EU) 2020/667  révisant la Décision  2012/688/EU). Cette bande historique pour la 3G pourrait donc être envisagée pour un déploiement 5G en cas d’extinction du réseau 3G datant déjà du début des années 2000. 
  3. De même, le cadre européen pour l’utilisation des réseaux mobiles dans la bande 2,6 GHz (2 500 – 2 690 MHz), inchangé depuis 2008, a été, lui aussi, récemment actualisé pour préciser les conditions d’utilisation par des systèmes AAS (Décision (EU) 2020/636 révisant la Décision 2008/477/EC). En particulier, pour la protection des sites de radioastronomie à 2,7 GHz, opérationnels dans de nombreux pays d’Europe (Allemagne, Royaume-Uni par exemple), une limite additionnelle a été ajoutée afin d’assurer une distance de coordination raisonnable et similaire à celle mise en oeuvre pour la 4G. En France, le site de radioastronomie de Nançay, proche de Vierzon, est concerné. Sans cette limite additionnelle, une distance de coordination plus de 200 Km aurait été requise. La 5G n’aurait pas pu se déployer au sud de Paris !  C’est également dans une partie de cette bande de fréquences (2 570 – 2 620 MHz) qu’un cadre national a été mis en place pour répondre aux besoins des verticaux (réseaux d’entreprises, réseaux privés). La 5G, avec ses performances accrues, apportera de nouvelles perspectives d’utilisation de ces fréquences pour ces acteurs.
  4. Les bandes 900 MHz et 1800 MHz sont les bandes historiques de la téléphonie mobile. La 2G (GSM, premier système numérique mobile) s’est déployée dans la bande 900 MHz puis dans la bande 1800 MHz au cours des années 1990. La 3G a été introduite dans la bande 900 MHz par certains opérateurs autour des années 2010. La bande 1800 MHz a été privilégiée pour la 4G par d’autres plus récemment. Ces bandes permettent aussi de répondre au besoin des services machines 2 machines (Internet des objets) via des systèmes cellulaires adaptées (évolution du 2G, 4G ou autre solution dédiée (NB IoT)). Le cadre européen, qui a évolué au fur et à mesure des évolutions technologiques, liste les systèmes pouvant être utilisés dans ces bandes : 2G, 3G, 4G, Internet des objets cellulaire. La 5G n’y figure pas. Des travaux sont en cours pour le faire évoluer vers des conditions neutres technologiquement. Cependant, il permet déjà à toute technologie coexistant avec celles référencées dans le cadre européen d’être utilisée sous réserve d’une protection appropriée des services adjacents, où le contexte de la bande 900 MHz est plus complexe que celui de la bande 1800 MHz.  Sans attendre la mise à niveau du cadre européen, la 5G pourrait-elle émerger aussi dans l’une de ces bandes ? A suivre…

Le saviez-vous ? Afin de faciliter les secours en mer, l'@anfr met à disposition des centres de surveillance maritimes (CROSS) les informations de sa base radiomaritime, qu’il ne faut surtout pas négliger de renseigner, elles peuvent sauver ! @bateaux_com https://t.co/sWFUcfq5aK

Lancement réussi du nanosatellite français UVSQ-SAT hier, depuis Cap Canaveral ! Ce CubeSat, conçu par l’Université de Versailles / St Quentin, à peine plus gros qu’un Rubik’s Cube, utilise les fréquences du service amateur par satellite ▶️https://t.co/nDRJZ1N5er
@uvsqsat https://t.co/JpLZgTMqa4

[#chiffresclés2020] #Focus sur les implantations de sites : l’@ANFR autorise l’ensemble des sites radioélectriques en France – sites radios, télés, réseaux mobiles…- ce qui permet de garantir leur compatibilité électromagnétique et d’éviter des brouillages. https://t.co/FrJmbkrJvB

ANFR a Retweeté

La France compte parmi les pays où l’exposition aux ondes est la plus encadrée. Entre 2019 et 2021, nous multiplions le nombre de contrôles par l’@anfr par 3, dont la moitié dédiés à la #5G.
Plus de détails 👉 https://t.co/iRWU8eRaFp

Pour contrôler l’exposition aux ondes, l’@anfr a installé des capteurs à proximité d’antennes #5G. Notre ingénieure I. Sefsouf et G. Astre d'@exemlab expliquent en quoi ces capteurs vont permettre de suivre, en transparence, l’évolution de l’exposition avec l'arrivée de la #5G ⤵️ https://t.co/pHfLNpTHYu

[#chiffreclés2020] Aujourd’hui, #focus sur l’activité internationale de l'@anfr : 1. En 2020, elle a préparé et défendu les positions françaises dans le domaine du spectre des fréquences, dans diverses entités où s’élaborent les cadres européens et internationaux. https://t.co/CY2s0oy6xi

Avec l’arrivée de la #5G et à la demande de @Cedric_O, l'@ANFR effectuera + de 10 000 contrôles de l'exposition aux ondes en 2021, dont près de 5000 avant et après déploiement d’antennes 5G. Reportage du @le_Parisien avec des ingénieurs ANFR sur le terrain.https://t.co/OC0ipo9KAR

ANFR a Retweeté

RADIO | Le @CSAudiovisuel fixe au 15 juillet 2021 l’entrée en vigueur des autorisations en #DABplus métropolitaines : https://t.co/PHF5vrc6cU https://t.co/fj0HDlxzls

ANFR a Retweeté

Wi-Fi 6E : la future norme sans-fil pourrait être approuvée en France dès le printemps 2021 https://t.co/uYTMEPljjf

Aux Etats-Unis, les enchères #5G ont débuté le 8 décembre dernier et se sont terminées vendredi. La bande de fréquences intermédiaire (3,7–3,98 GHz) a été adjugée pour environ 80 milliards de dollars. ▶️https://t.co/ZAiKo3hziA https://t.co/L96wsyCmaS

#recrutement 🧐
L'@anfr recrute :

▶️ Un(e) coordinateur(trice) de contrôles radiofréquences

📍 Maisons Alfort

🆕 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/W3AivgJc54

[#Fréquence5G] Avec l'arrivée de la #5G, l'@ANFR renforce ses travaux sur le contrôle du #DAS des téléphones portables : l’acquisition d’un nouveau banc de mesure conçu par la start-up 🇫🇷 @SARtesting
permettra à l’ANFR de conforter son rôle d’acteur de référence dans le domaine. https://t.co/94HBbtzUIP

« Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ? La limite réglementaire est fixée entre 36 et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m ». En savoir +: https://t.co/P5oZmaUJJ9 https://t.co/1ug6LUWJp4

«Réseaux #5G : est-ce vraiment la révolution annoncée ?» @gillesbregant répondait à la question hier soir dans l’émission #TechCO sur @bfmbusiness, avec @Fsorel, @GrablyR et @JeromeColombain
Le replay de l’émission ici⤵️:
🎙️https://t.co/dT2MedXtec https://t.co/yYzfNQP61a

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil