Accessibilité

retour en haut

Actualité

CMR-19 : études sur le choix des bandes de fréquences de plus de 24GHz pour la 5G

08/06/2017

Le groupe d’action 5/1 (GA5/1 ou TG5/1) du secteur des radiocommunications de l’ UIT ( UIT -R) se réunit pour la deuxième fois en vue de réaliser l’ensemble des études techniques et réglementaires qui permettront à la Conférence Mondiale des Radiocommunications ( CMR -19) de sélectionner les bandes de fréquences pour la 5G au-dessus de 24 GHz.

La 5G va apporter des améliorations considérables dans le domaine des communications mobiles, non seulement en augmentant les débits (chargement d’un film en haute définition en quelques secondes) mais aussi en réduisant la latence des communications et la consommation des batteries, indispensables à l’ère de l’internet des objets, ou encore en adaptant les performances aux besoins des utilisateurs, ouvrant ainsi la voie à l’utilisation de la 5G par des utilisateurs sectoriels (transports, énergie, santé ou sécurité). 

La 5G est définie dans le cadre international de l’ UIT sous le nom "IMT-2020" et les normes correspondantes seront référencées par l’ UIT -R dans une recommandation prévue pour 2020. Au niveau européen, des programmes de recherche (le partenariat privé-public, 5GPPP) ainsi que le plan d’action de la Commission européenne témoignent de l’importance de la 5G dans le cadre de l’agenda numérique

 

La 5G utilisera les bandes de fréquences déjà identifiées pour les communications mobiles. L’Europe considère notamment que la première bande pour la 5G sera la bande 3,4-3,8 GHz. Néanmoins, la 5G correspond à de nouveaux besoins (la montée en débit), à de nouvelles technologies (antennes directives dites « beamforming », à la fois pour les terminaux et les stations de base) et à de nouveaux déploiements (petites cellules) qui ouvrent l’usage de bandes de fréquences bien plus élevées, au-dessus de 24 GHz. 

Ainsi, la CMR -15 a demandé à l’ UIT -R de réaliser des études de compatibilité dans les bandes suivantes :

  • 24,25-27,5 GHz 
  • 31,8-33,4 GHz
  • 37-43,5 GHz
  • 45,5-50,2 GHz
  • 50,4-52,6 GHz
  • 66-76 GHz
  • 81-86 GHz

 

Ces études permettront à la CMR -19 de sélectionner parmi cette liste les bandes IMT-2020 au-dessus de 24 GHz (point 1.13 de son ordre du jour).

L’harmonisation de bandes de fréquences pour les communications mobiles est toujours difficile, compte tenu des enjeux économiques associés et des conséquences que cela peut représenter pour les utilisateurs actuels de ces bandes. L’enjeu est donc considérable lorsque l’opération porte sur plus de 30 GHz de spectre, ce qui explique le nombre élevé de participants (environ 300) à cette réunion du TG5-1.

Les contributions ont majoritairement convergé vers la bande « 26 GHz » (24,25-27,5 GHz) identifiée en Europe comme la « bande pionnière » pour la 5G au-dessus de 24 GHz. Cela traduit l’élan en faveur de cette bande et le fait qu’elle est maintenant considérée comme la principale bande candidate pour la CMR -19. 

 

Sur le plan technique, ces contributions permettent également de mieux comprendre les conditions de compatibilité avec les utilisateurs actuels des bandes concernées. Les contributions françaises, bien accueillies et proposant des études approfondies, portaient sur des problématiques de protection, qu’il s’agisse des stations terriennes du service d’exploration de la Terre, de la plateforme de relais de données par satellite (service inter-satellites) de l’ESA et Airbus D&S, des stations de radioastronomie en bande adjacente et des satellites d’exploration de la Terre en bande adjacente. Un autre point faisant l’objet de nombreuses contributions d’autres administrations ou de l’industrie a été la protection du service fixe par satellite, présent dans de nombreuses bandes citées pour la CMR -19. 

Il s’agit pour l’instant de confronter les différentes études afin d’identifier les points à approfondir. Quatre autres réunions du GA5/1 se tiendront d’ici l’automne 2018 avant de conclure, sous la forme d’un rapport de l’ UIT -R à la CMR -19, sur les conditions d’introduction éventuelle des IMT-2020 dans ces bandes. 

A la lumière des discussions au sein du GA5/1, nul doute que la question de l’introduction la 5G au-dessus de 24 GHz constituera l’un des points les plus difficiles de la CMR -19 !

Cette nuit, c’est le passage à l'#heuredhiver : n'oubliez pas de reculer d’une heure vos ⏱️ ! Saviez-vous que l’@anfr est responsable de la gestion de la diffusion du signal horaire, qui permet la synchronisation de nombreuses horloges partout en 🇫🇷 ? https://t.co/WGDyQKWIWf https://t.co/HFpNludCl6

Les téléphones portables sont une source d’exposition importante aux ondes, bien avant les antennes relais, car ils sont utilisés près du corps. Avec la #5G, l’@ANFR va renforcer ses contrôles et prélèvera 140📱en 2021, (+de 85% du marché 🇫🇷), pour réaliser des mesures de #DAS. https://t.co/ckSdNaiLIU

Des simulations de l’@ANFR évaluent l’exposition du public aux ondes #5G en zone🏙️.Dans tous les cas étudiés, les valeurs simulées sont⬇️au seuil aux limites d’exposition réglementaires en 🇫🇷et sont du même ordre que les niveaux d’exposition des réseaux 4G.https://t.co/KtmUPmGbWK https://t.co/VuLz5BlRW6

Avec l’utilisation d’antennes à faisceaux orientables, la #5G permettra une consommation des données “à la demande” et donc, une exposition aux ondes plus ciblée dans le temps et dans l’espace, contrairement à l’exposition continue engendrée par la 4G.
👉https://t.co/OXpBrtqvZW https://t.co/LIkCIoXuRZ

La consommation de données 📱des 🇫🇷⬆️d’environ 40% chaque année. À ce rythme, le réseau 🇫🇷 #4G sera saturé d’ici 2 ans et l’exposition aux ondes continuera d’⬆️sensiblement, du fait de l’optimisation du réseau #4G pour répondre à cette 📈de consommation. https://t.co/887ASEvBJ8 https://t.co/LUw2X7QCfI

La #5G est à l'heure de l'expérimentation. Quelles sont les agglomérations qui accueillent ces tests ? Découvrez la carte interactive de l'Agence nationale des fréquences https://t.co/1045Imjt10 https://t.co/DBtfEKwv94

L'application Open Barres de l' @anfr est au service des collectivités territoriales. Découvrez le témoignage de Monsieur @ChristianBruyen , Président du Département de la Marne, qui présente à quoi leur sert #OpenBarres sur le terrain. https://t.co/oqo2QnGwzU https://t.co/4MIGhn9RWq

Le groupe finlandais 🇫🇮 @Nokia va fabriquer pour la @NASA ce qui sera le 1er réseau de téléphonie mobile opérationnel sur la Lune 🌒  ! Le réseau #4G «ultra-compact, économe en énergie et résistant aux conditions spatiales» sera déployé dès la fin de 2022. https://t.co/lrAAGVlrS4

Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ?
La limite réglementaire est fixée entre 36 V/m et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m.
🆕 https://t.co/gerqAr1mRD https://t.co/ArKCwYakrc

Et bientôt, une nouvelle version de la Maison @ANFR 🏡, enrichie de nouveaux objets connectés et avec un nouveau design… » #Restezconnecté https://t.co/vmv7DPY6Zx

The @anfr published a simulation of #wave exposure created by mobile telephony 📱 in dense urban areas taking into account the envisaged changes to #4G and #5G.
Read the full report here : 🆕https://t.co/7DNgHGt2OK https://t.co/6x0z8tGjOC

📶 INAUGURATION 🤳
Demain 👉 Inauguration d'un nouveau site #4G multi-opérateurs #NewDealMobile en @DepVendee en présence de @cedric_o, du @PrefetVendee, de @YvesAuvinet, du Maire de Vouillé-les-Marais, des opérateurs et des élus locaux ➡️ https://t.co/veDREXhgOi https://t.co/d4JCkPlCyw

ANFR a Retweeté

🧐 Le saviez-vous ?

Le site #Cartoradio de l'@anfr permet de voir l'emplacement de presque toutes les antennes radioélectriques en France, de la 2G à la 4G, en passant par la future 5G mais aussi toutes les autres installations comme les radars météo. 📶 https://t.co/iUqqOpYIR1 https://t.co/A8gj8LP8tw

Lors de sa visite du 12 octobre dernier au siège de l’@ANFR, @cedric_o a rappelé le rôle de l’ANFR en matière de contrôle de l’expositions aux ondes et a demandé son renforcement dans le cadre du déploiement à venir de la #5G #transparence 📽️👇
@DGEntreprises
@Economie_Gouv https://t.co/4bOFxt2pQi

The French spectrum agency @ANFR congratulates Paul Milgrom and Robert Wilson for the 2020 #NobelPrize in economics, on their fundamental work on #spectrum auctions. https://t.co/e95aaYrcKW

#TousMobilisés👏 @bouyguestelecom, @orange, @SFR & @free inaugurent le premier site #4G #DCC du #NewDealMobile dans le #Var à Evenos, avec @Laetitiaquilici, Vice-Présidente du @Departement_Var, la Maire de Evenos, les opérateurs et les élus locaux https://t.co/wUm1yu4aCH

L’@anfr prend acte de la mise à jour par la société Sony du téléphone portable Sony Xperia 5 📱, afin de respecter la valeur limite du DAS localisé « tronc ».

▶️https://t.co/RPQ4H8GsQg https://t.co/jABom8jVl1

#CongresANEM
@AnnieGenevard lance les débats [Table Ronde]
Transition #numérique : impact environnemental, énergétique et societal
Avec :
@michel_sauvade
@cedric_o
@sorianotech
@GillesBregant
@bertodiplo
@nicolasguerin68
@DidierCasas
@pacolombani
@arthurdreyfuss https://t.co/BDhz8tUy6m

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil