Accessibilité

retour en haut

Suites de la consultation

En juin 2016, l'Arcep et l’Agence nationale des fréquences ont ouvert une consultation publique visant à recueillir les observations des parties prenantes sur les "nouvelles opportunités pour l’utilisation des bandes 862 - 870 MHz, 870-876 MHz et 915 - 921 MHz", afin de répondre aux besoins croissants de l’internet des objets.

Retrouvez sur cette page la synthèse de la consultation, les contributions reçues, ainsi que les suites de cette consultation.

L’ANFR s’est appuyé sur les résultats de la récente consultation publique pour négocier avec ses partenaires européens un schéma d’harmonisation des bandes qui réponde aux besoins de l’industrie. Les études techniques au niveau européen ont été rassemblées dans les rapports ECC 261 et ECC 246 qui portent, respectivement, sur les bandes 862-870 MHz et 870-876/915-921 MHz et sont en consultation publique jusqu’au 1er décembre 2016.

Un enjeu important pour l’ANFR a été de s’assurer de la protection des réseaux LoRa qui utilisent la bande 865-868 MHz dans le cadre de la réglementation actuelle (25 mW).

Sur la base de ces études, la CEPT développe le schéma d’harmonisation de ces bandes qui reprend largement les propositions de l’Agence. 

 

Par exemple, les quatre canaux permettant l’interrogation des puces RFID (soit dans leur format actuel de 200 kHz, dans les bandes 865-868 MHz et, soit dans leur nouveau format de 400 kHz dans les bandes 915-921 MHz) seront ouverts à des puissances de 500 mW pour les systèmes d’acquisition de données (exemples : LoRa, Sigfox), offrant ainsi la flexibilité demandée par les acteurs concernés. 

Autre exemple : l’accent a été mis sur l’harmonisation européenne de 2,8 MHz de spectre dans les bandes 918-920,8 MHz afin de favoriser le développement d’objets connectés dans cette bande  qui a pour avantage de bénéficier d’une disponibilité quasi-mondiale et peut ainsi permettre des économies d’échelle et un fonctionnement de ces appareils sur plusieurs continents. 

Enfin, la bande 862-863 MHz devrait faire l’objet d’études complémentaires pour répondre à la demande du CNES en faveur d’un cadre adapté aux applications de télé-relève par satellite ou par avion. 

L’adoption des propositions de la CEPT dans une décision communautaire d’application obligatoire pour les 28 Etats membres se fera dans une deuxième phase, en mars 2017 au plus tôt. Elle sera loin d’être une simple formalité, compte tenu de situations aujourd’hui hétérogènes parmi les Etats membres dans l’usage des bandes 870-876/915-921 MHz, utilisées par des systèmes gouvernementaux ou par le GSM-R (fréquences dédiées au réseau des trains).

Les travaux de la CEPT portent également sur les bandes de fréquences  attribuées ou promises aux opérateurs de réseaux mobiles, l’objectif étant qu’ils puissent y utiliser  les technologies IoT , dans le respect du principe de neutralité technologique. Mais des questions de coexistence se poseront aux limites de ces blocs.

Par ailleurs, la CEPT a engagé un vaste programme de travaux dans les bandes 400 MHz compte tenu des réflexions sur l’introduction dans cette bande de technologies large bande à la fois pour les réseaux de sécurité et les réseaux mobiles professionnels. Ces évolutions doivent aussi permettre de répondre aux nouveaux besoins que l’IoT suscite dans les réseaux PMR.

 

Enfin, des évolutions sont envisagées au niveau européen pour ouvrir de nouvelles bandes à des applications IoT. C’est notamment le cas dans la bande 1900-1920 MHz.

.@michel_sauvade président du comité national de dialogue (CND) sur l’exposition aux ondes, nous explique son rôle dans cette vidéo 📽️⤵️, essentiel avec l’arrivée de la #5G. #dialogue #transparence
▶️ https://t.co/zSKQXuWmeU

#recrutement 🧐
L'ANFR recrute :

▶️ Un (e) Rédacteur(rice)

🆕 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/X7J3knSgD6

Une #blockchain des #fréquences pour faciliter la gestion dynamique du spectre ? C’est l’objectif des travaux de l’@ANFR et de la start-up française @Droon_io qui ont conduit à la livraison d’un premier démonstrateur prometteur !⤵️

https://t.co/u0w5PULRCW https://t.co/4g18wZyO1h

#5G sous surveillance : À Paris l’ANFR a déployé des capteurs:

✳️ Mesurer l’exposition aux ondes 5G 📡
« Contribuer à la démarche lancée par Paris sur les impacts de la 5G », l’un des objectifs de l’Agence Nationale des Fréquences
@frandroid
https://t.co/CblDadzb91

.@GillesBregant conclut ce deuxième atelier des fréquences très productif en remerciant tous les conférenciers, intervenants et participants .
Encore merci à tous pour votre participation et rdv au prochain atelier des #fréquences de l’@anfr ! https://t.co/unwI6iYVfo

Mobiles, aéronautique, espace, et nous terminons par la Science, qui transcende tous ces sujets, puisqu'elle utilise les fréquences aussi bien pour sonder la Terre que l'espace lointain. #CMR-23 #LesAteliersDesFrequences https://t.co/jCqWnTTl8m

Ce qu’il faut retenir sur la session « les #fréquences pour les réseaux mobile » :
🔵Point 1.2 #CMR23 Bande 6 GHz : l’attention focalisée sur la coexistence avec les systèmes satellitaires #LesAteliersDesFrequences https://t.co/mcfpDIfgas

Protéger les systèmes de géolocalisation, et en particulier Galileo et son dispositif de positionnement de haute précision #CMR-23 #LesAteliersDesFrequences https://t.co/IwPUErsSYc

Nous continuons à prendre de l'altitude : nous voici dans l'espace ! #CMR-23 #LesAteliersDesFrequences https://t.co/cDk2FO3Tl7

La nouvelle complexité issue de l'essor des constellations #CMR-23 #LesAteliersDesFrequences https://t.co/PzSDJBDnjm

"Un enjeu important est que l’@OACI accepte l’usage de drones en espace non réservé, en tenant compte de toutes les exigences de la sécurité aéronautique" 🗣️Jérôme André, chef du dép. DPSAI à Brest, fait un point sur les fréquences pour le transport, l’aéronautique et la défense. https://t.co/TcdiC2TFEm

La bande 6 GHz sous pression : WiFi, satellites, mobiles... Un enjeu-clé pour la #CMR-23 #LesAteliersDesFrequences https://t.co/xBSggxSguF

#LesAteliersDesFrequences Nous quittons les mobiles et nous nous envolons vers l'aéronautique, les transports et la Défense... https://t.co/vRi7xUXDd4

.@gillesbregant introduit ce matin le 2e atelier des fréquences ! De nombreux échanges autour d’un atelier virtuel rassemblant une centaine de personnes, pour débattre des sujets de la prochaine #CMR23 ! #WRC23 #lesateliersdesfrequences https://t.co/op2CkxTsWB

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil