Accessibilité

retour en haut

Contributions aux travaux européens et internationaux sur le spectre

Sont présentés ici quelques-uns des nombreux travaux réalisés par l’ANFR dans le cadre des études européennes et internationales.


Dans le cadre du réaménagement possible des liaisons du service fixe à faible débit fonctionnant dans la bande des 1,4 GHz, visée pour les communications mobiles haut débit, la France a contribué à l’élaboration des conditions techniques et réglementaires de l’accueil de ces liaisons dans des bandes de fréquences plus élevées (bande des 6 GHz). Cette contribution a formé la base de la future Recommandation de la CEPT.

 

Dans le cadre de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2015, la bande 1427-1492 MHz est à l’étude pour être potentiellement identifiée au bénéfice des systèmes mobiles haut débit. Cette bande est également utilisée par certains pays de l’Est de l’Europe par des systèmes de télémesure aéronautique. Cette contribution montre qu’une coexistence aux frontières  entre ces systèmes et les systèmes mobiles large est possible avec au besoin l’emploi et techniques de réduction de brouillage et/ou une coordination entre les administrations voisines concernées. Ces conclusions techniques doivent aboutir lors de la CMR -15 à une identification mondiale de ces bandes pour les systèmes mobiles haut débit (IMT).

 

Cette contribution présente les résultats d’une campagne de mesure effectuée par l’Agence avec le soutien de TDF. Les résultats montrent que certains récepteurs sont particulièrement sensibles à des signaux LTE discontinus mais que cet effet est indépendant du niveau de rayonnement hors-bande. Le document conclut qu’il faut que les niveaux de filtrage des émissions hors bande des terminaux LTE dans la bande 700 MHz soient semblables aux niveaux de filtrage des récepteurs de la télévision.

 

Cette contribution présente les résultats de simulations statistiques permettant d’analyser le risque de brouillage de la réception fixe de la télévision par les terminaux LTE, selon la sélectivité des récepteurs et le niveau de rayonnement hors-bande des terminaux.

 

 Dans le cadre de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2015, les bandes 1375-1400 MHz et 1427-1452 MHz sont étudiées pour déterminer les conditions de leur identification au bénéfice des systèmes mobiles large bande. Ces bandes sont adjacentes à la bande dite "passive" 1400-1427 MHz très importante pour les services scientifiques, que ce soit l’exploration de la Terre par satellite ou la radioastronomie. L’identification recherchée concernant potentiellement le monde entier, l’ANFR a mené une étude pour déterminer les conditions de coexistence entre les systèmes mobiles large bande et la radioastronomie pour un grand nombre de sites dans le monde où sont déployés des radiotélescopes. Cette étude montre que des zones d’exclusion autour de ces sites sont nécessaires, la taille de ces zones dépend largement du relief du terrain entourant les radiotélescopes.

 

La Conférence mondiale des radiocommunications de 2015 examinera la possibilité d’attribuer la bande 5350-5470 MHz au service mobile et son identification au bénéfice des systèmes de type Wifi. Cette bande est attribuée à d’autres services de radiocommunication dont celui d’exploration de la Terre par satellite (actif). L’ANFR a conduit une étude pour déterminer les risques de brouillage de ce service par les systèmes Wifi. En l’état actuel des caractéristiques de ces derniers, l’étude conclut à l’impossibilité du partage de la bande compte tenu des brouillages considérables dont souffrirait le service d’exploration de la Terre par satellite dont plusieurs satellites sont déjà opérationnels.

 

Dans le cadre de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2015, la bande 3300-3400 MHz a été proposée par une administration pour être attribuée au service mobile et identifiée pour les systèmes mobiles large bande. Cette bande est également attribuée au niveau mondial au service de radiolocalisation notamment utilisés par des radars aéroportés. L’ANFR a mené une étude qui conclut que le déploiement, même en intérieur pour des petites cellules, de systèmes mobiles large bande serait très contraint pour assurer la protection du service de radiolocalisation et qu’il conduirait à des difficultés très importantes en terme de coordination aux frontières compte tenu du nombre important de stations de base "vues" par un radar embarqué sur un aéronef.

🌐 N'oubliez pas de vous inscrire à la 5G Conférence organisée en partenariat avec l'@anfr !
Rendez le 13 Octobre prochain pour une discussion autour de l'arrivée de la 5G !

👉Informations et inscription gratuite : https://t.co/zSziII198n #5GConference https://t.co/7Y7hibZB74

📺 Retour sur le 19/20 de @France3tv hier avec un reportage sur la #5G et les ingénieurs de l’@anfr qui réalisent des contrôles d’exposition aux #ondes : près d’une antenne en test à Paris, les niveaux mesurés pour la #5G sont comparables à ceux de la #4G. https://t.co/UWCA6PNNfa

📶 INAUGURATION 🤳
Demain 👉 Inauguration du premier site #4G multi-opérateurs #NewDealMobile en #Ariège en présence de @Prefet09, de la Présidente de @ariegeledpt, de Jean Idarreta, le maire de Niaux, des opérateurs et des élus locaux ➡️ https://t.co/nVZIX4MRq5 https://t.co/oTUGAj4yKo

🎾L’@anfr est présente chaque année à @rolandgarros pour détecter et résoudre les brouillages de fréquences radio qui peuvent perturber le bon déroulement de l’événement . https://t.co/MFDa4g4bh4

ANFR a Retweeté

Le coup d'envoi des enchères pour l'obtention des fréquences de la 5G est donné aujourd'hui

Même « sans la #5G, l'exposition du public aux ondes devrait continuer de s'accroître », selon une étude de
@anfr et du @cstb_fr

➡️https://t.co/FHz0LEZkaw
#numerique

ANFR a Retweeté

Les #enchères5G démarrent aujourd'hui.
🧐Pour tout connaître du mécanisme d'attribution et des obligations des opérateurs : https://t.co/fEqdzYaAXn
⏳Pour suivre au jour le jour : rdv à 17h40, l'@arcep publiera un communiqué chaque jour d'enchère : https://t.co/aNuQgdFFK9

Sur @Europe1, @cedric_o annonce qu’il présentera dans les prochaines semaines « un plan de contrôle dédié à la #5G à la fois pour mesurer l’exposition aux #ondes dans la rue ou dans les écoles, mais également pour les téléphones » https://t.co/paMMJoiPYj

« Les maires vont avoir la possibilité de demander davantage de mesures concernant l’exposition aux ondes » @cedric_o @anfr #Parlons5G https://t.co/mj0vjMzIgG

ANFR a Retweeté

L'@anfr fait près de 4000 contrôles d'exposition aux ondes chaque année partout en 🇫🇷, notamment à la demande des maires. Je présenterai prochainement un plan de contrôle spécifique dédié à la #5G. Chaque maire sera informé des installations d'antennes dans sa ville. https://t.co/tsrcoNbsCm

ANFR a Retweeté

⏰J-1 avant le début des #enchères5G ⏰Tout savoir sur l'introduction en France de la #5G avec l'analyse de nos experts @f_erpelding @bfibre 👉 https://t.co/jKdm6rn1O9 @Arcep @sorianotech @anfr https://t.co/4kK2OAK3zi

📢 Ils interviendront lors de la conférence sur la 5G ! Rendez-vous le 13 Octobre prochain pour une discussion autour de l'arrivée de la 5G et ses enjeux.

N'hésitez pas à vous inscrire : https://t.co/zSziII198n
#5GConference #5G https://t.co/BGRw13ldJ6

Contrairement aux 🇺🇸, la #5G n’arrivera pas en 🇫🇷 par les ondes millimétriques mais sur une bande de 3,5 GHz beaucoup plus adaptée à la téléphonie et très proche des bandes aujourd’hui utilisées par la #4G. 🗣️@gillesbregant sur @RMCinfo
📻https://t.co/G3ONhgOYYZ

"Nous avons fait des simulations à Paris 14e et nous avons remarqué que, sans 5G, dans les prochaines années, il aurait une⬆️d’exposition du public aux 🔊de 70 %. Mais avec la 5G l'⬆️d’exposition sera⬇️(30%).+de débit et - d’accroissement d’exposition avec la 5G!" @GillesBregant

ANFR a Retweeté

Le #replay de notre spéciale #5G sur @RMCinfo de ce matin est dispo !
40’ pour tout comprendre sur les enjeux du futur réseau mobile. À quoi sert la 5G ? Quelles différences avec la 4G ?
C’est ici ⬇️
https://t.co/mHpuqDNpnn https://t.co/AzSHvaOFqg

Les nouvelles fréquences #5G devraient moins interagir avec le corps humain. L’@ANFR c’est la seule agence en 🇪🇺 qui contrôle autant le niveau d’exposition et qui peut agir de manière préventive dès que l’exposition dépasse 6V/m. 🗣@gillesbregant sur @rmcinfo

« La #5G c’est d’abord une évolution technologique : elle est plus efficace que la 4G et peut utiliser les fréquences déjà existantes de la 2G , 3G et 4G, plus la nouvelle bande 3, 5 GHz» 🗣@gillesbregant pour votre vie numérique sur @rmcinfo

« Les besoins augmentent chaque année en France, les fréquences 4G  vont être saturées d’ici 2022-2023  dans les zones les plus denses » , 🗣 @nicolasguerin68 pour votre vie numérique sur @rmcinfo

ANFR a Retweeté

Émission spéciale 5G demain à 9h sur @RMCinfo: avec @Fsorel, nous répondrons à toutes les questions des auditeurs. Nous recevrons pour l’occasion @nicolasguerin68 (@FFTelecoms) et @GillesBregant (@anfr). https://t.co/QUrnxdZLSF

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil