Accessibilité

retour en haut

Actualité

La constellation de satellite IRIDIUM reconnue comme composante du système de détresse et sécurité en mer (SMDSM) – Point 1.8 de la CMR-19

19/12/2018

La communauté maritime demandait la reconnaissance d’Iridium comme fournisseur de services pour le SMDSM car cette constellation offre une couverture mondiale, notamment sur les zones polaires. En effet, le seul système reconnu jusqu’à présent, Inmarsat, exploite des satellites géostationnaires qui ne sont pas visibles des navires qui suivent des routes de navigation à des latitudes élevées, de plus en plus exploitées compte tenu du réchauffement climatique. L’absence de couverture de sécurité satellitaire en cas de détresse dans ces régions n’était plus acceptable.

La reconnaissance d’Iridium est de la responsabilité de l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Elle est maintenant officielle. Néanmoins, Iridium utilise des fréquences distinctes (1 617,775-1 626,5 MHz) de celles d’Inmarsat. La Conférence mondiale des radiocommunications qui aura lieu en 2019 ( CMR -19) doit donc examiner, sous le point 1.8 de son ordre du jour, les actions réglementaires nécessaires (identification de ces bandes pour le SMDSM) tout en assurant la protection contre les brouillages préjudiciables de tous les services existants, y compris ceux exploités dans les bandes de fréquences adjacentes. 

La bande de fréquences utilisée par Iridium présente les particularités d’avoir un statut primaire à la montée (Terre-vers-espace) et un statut secondaire à la descente (espace-vers-Terre) et d’être en partage sur une portion de la bande avec le réseau à satellite Globalstar. La communauté maritime avait fait savoir que seules des fréquences bénéficiant d’un statut primaire devaient être identifiées pour le SMDSM. En conséquence, les propositions françaises visent à élever le statut de la bande de fréquences 1621,35-1626,5 MHz (ou Iridium est le seul service actif) de secondaire à primaire pour le service mobile maritime par satellite (espace-vers-Terre) et d’introduire cette bande dans l’Appendice 15 du RR, qui regroupe les fréquences utilisées pour le SMDSM. 

Depuis une vingtaine d’années, les observations de la radioastronomie dans la bande 1610,6-1613,8 MHz sont brouillées par les satellites Iridium, bien que le Règlement des radiocommunications (RR) recommande de prendre toutes les mesures raisonnables pour que ces satellites respectent les valeurs de protection de la radioastronomie dans cette bande. La nouvelle génération de satellites Iridium « Next », en train d’être lancée, devrait améliorer la protection de la radioastronomie ; mais cela devra être confirmé par des mesures et la perspective d’une amélioration du statut réglementaire pour Iridium et sa reconnaissance par l’OMI suscite des inquiétudes chez les radioastronomes. Afin de mieux protéger la radioastronomie, les propositions françaises demandent à transformer les valeurs de protection pour cette bande, à ce jour seulement incitatives, en limites réglementaires inscrites dans le RR et qui devront être respectées par la constellation Iridium. 

Ces propositions françaises ont été reprises dans le projet de propositions européennes. La seule difficulté, en voie de résolution, reste d’éviter que ce nouveau statut d’Iridium puisse conduire cet opérateur à demander une protection de ses terminaux vis-à-vis des terminaux Inmarsat, qui émettent dans la bande adjacente, au-dessus de 1626,5 MHz, alors même que ces terminaux peuvent être exploités sur le même navire. 

ANFR a Retweeté

Rassemblés avec les directeurs d’administration et les correspondants #FrenchTech pour faire le point sur l’accompagnement des startups dans leur développement, dont bénéficient celles du #Next40 et bientôt du #FT120. Merci aux agents du @servicepublicfr pour leur travail. https://t.co/o4jSyAwLnv

ANFR a Retweeté

🔴 L’@Arcep présente ce matin ses actions, son calendrier et sa vision concernant la #5G auprès des #CollTerr au petit-déjeuner des assises du #THD, organisé par @fil_Aromates à l’@AssembleeNat https://t.co/UGFaEonSVt

Présentation ce matin des multiples bandes de fréquences qui seront progressivement ouvertes à la #5G lors du petit-déjeuner des assises du #THD, organisé par @fil_Aromates à l’@AssembleeNat https://t.co/DIMp8KnxkZ

L’équipe du service régional @anfr de Lyon en action par tous les temps, pour résoudre les problèmes de #brouillages. https://t.co/hYFTEYpnpQ

📶Première inauguration ce vendredi de 6 sites multi-opérateurs #4G dans le département de la #Meuse pour étendre l’accès à l'internet mobile.
Le service régional @anfr de Nancy était présent aux côtés des représentants de l’État, des élus et des opérateurs. https://t.co/eHlfLlINeJ

L’@anfr a reçu les étudiants du master droit des activités spatiales et des télécommunications pour une journée de cours sur la gestion nationale et internationale des #fréquences. La réglementation des réseaux à satellites est au programme de la semaine prochaine. https://t.co/wVjxcMimhG

#LesEnquêtesANFR 🧐

Savez-vous que les écrans publicitaires peuvent produire des perturbations sur les stations 4G ? Un cas de brouillage s’est présenté dans la ville de Rennes. Découvrez l'intervention de nos agents.

👉 https://t.co/BFrHlcDYAt https://t.co/zDiPTgb9bg

🎁 #JeuConcoursANFR 🎁
Tentez de gagner la version de luxe du jeu des fréquences.
Pour participer :
▶️ RT + Follow @anfr
Et n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter 🗞️
Tirage au sort le 20 déc.
10 boîtes de jeu à gagner.
Bonne chance 🤞
👉 https://t.co/FWovYgUaiU https://t.co/epG5pu5Ldo

En novembre, 15 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l’@anfr dans le cadre des expérimentations organisées par l’@Arcep : 437 #stations 5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er décembre.

👉 https://t.co/zZbMQ4GEGa https://t.co/qFyYSUfbiZ

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er décembre:

▶️ @orange (20 646 sites, + 245 en novembre 2019)
▶️ @SFR (18 218 sites, + 127)
▶️ @bouyguestelecom (17 729 sites, + 45)
▶️ @free (14205 sites, +218).

👉https://t.co/dD04zDjd6z https://t.co/fSQcv1GBi0

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er décembre 2019, 49 496 sites #4G sont autorisés par l' @ANFR , en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer. https://t.co/QVS2Pq8Nvx

. @michel_sauvade anime un échange sur le bilan 2019 et les perspectives 2020 du Comité national de dialogue et remercie tous les intervenants de leurs contributions qui ont permis des débats riches et constructifs durant cette année. https://t.co/ri1leTm3ec

L’@anfr présente la campagne des mesures en cours sur les sites pilotes #5G dans plusieurs villes en France. https://t.co/oxtbSdwdgR

Ce matin, lancement du 5ème Comité national de dialogue à l’@anfr sur l’exposition du public aux #ondes. https://t.co/b4p244bMNV

#LesMétiersANFR
Quel est le rôle du département contrôles techniques de l’ @anfr?
Plongez au cœur des fréquences en découvrant le parcours de M. DUMAY chef du contrôles techniques au service régional de Villejuif.

👉 https://t.co/dZ9rYMaRGK https://t.co/qTdUpC4g9G

[#newsletter] 🗞️

Découvrez notre dernière lettre d'information! https://t.co/SYgTzuVDdr

#Recrutement 🧐

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

Un(e) Expert (e) en radiocommunications au sein du département Ingénierie du Spectre à Brest.

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/XtzEEcPgjy

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil