Accessibilité

retour en haut

Les femmes et les hommes de l'Agence


Christophe DIGNE

Directeur général adjoint de l’ANFR

 

Pouvez-vous brièvement raconter votre parcours ?

Mon parcours a comme lignes directrices le développement du numérique et l’innovation. A la sortie de l’Ecole polytechnique, j’ai opté pour le corps des ingénieurs des télécommunications et une formation complémentaire à Télécom Paris car j’étais intéressé par le développement du numérique et l’impact qu’il allait avoir sur la société. A compter de 1991, pour la Direction générale des douanes et des droits indirects, je me suis attaché au développement du numérique comme facteur de compétitivité, au moment de l’ouverture du Grand marché intérieur européen. Puis j’ai rejoint la Direction générale des entreprises, au sein du ministère de l’Economie et des Finances afin de travailler à l’analyse économique et à la définition des règlementations applicables ainsi qu’au soutien à l’innovation dans le domaine du numérique. A cette occasion, j’ai entre autres participé à définir les conditions de lancement de la TNT . J’ai ensuite pris la responsabilité de la stratégie et des affaires financières du Groupe des écoles des télécommunications et contribué à la gestion du corps des ingénieurs des télécommunications. Fin 2007, j’ai été rappelé au ministère de l’Economie pour participer à la fusion du corps des ingénieurs des télécommunications avec celui des ingénieurs des mines, puis piloter le regroupement des Grandes écoles du ministère avec la création de l’Institut Mines-Télécom. Enfin, de janvier 2013 à septembre 2020, j’étais Directeur de Télécom SudParis. Avec les personnels et les parties prenantes de l’Ecole, nous avons notamment défini sa stratégie, adapté son organisation et sa formation d’ingénieur généraliste, ouvert un cursus de formation par l’apprentissage et développé des chaires d’enseignement et de recherche avec des partenaires industriels. Dans ce cadre, je me suis particulièrement impliqué dans la création de l’Université Paris-Saclay puis de l’Institut Polytechnique de Paris, ainsi qu’à la création du concours « Mines-Télécom » après classes préparatoires. En tant que président de la commission Accréditation de la conférence des Grandes écoles, je me suis aussi investi dans l’adaptation des référentiels de labellisation des formations de cette conférence et au lancement du label « 4DIGITAL » permettant d’accréditer des formations majoritairement voire tout numériques.

Quelles sont vos missions au sein de l’ANFR ?

Mes fonctions de Directeur général adjoint, en charge de la direction de l’administration de l’ANFR, recouvre deux missions principales. Tout d’abord, je seconde le Directeur général, Gilles Brégant, dans le management de l’Agence et de ses nombreux projets importants. Ensuite, je m’assure particulièrement que ses services de support répondent toujours mieux aux besoins de l’Agence.

Quelles sont vos objectifs pour l’ANFR ?

L’agence a signé un contrat d’objectif et de performance pour la période 2018-2020 et elle doit en préparer un nouveau, pour la période 2021-2023. J’ai pour ambition, qu’avec toutes les personnes qui travaillent pour l’Agence et son Conseil d’administration, nous arrivions à définir les objectifs les plus pertinents pour la prochaine période et qu’ensuite nous réussissions à les atteindre. Parmi ceux-ci, devraient figurer en bonne place l’accompagnement du lancement de la 5G pour en faire un atout de nos territoires, nos actions pour assurer une bonne coexistence d’usages des fréquences qui sont de plus en plus nombreux et limiter l’exposition du public ainsi que notre engagement à contribuer au succès des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, que nous devons préparer dès maintenant.

Protéger les systèmes de géolocalisation, et en particulier Galileo et son dispositif de positionnement de haute précision #CMR-23 #LesAteliersDesFrequences https://t.co/IwPUErsSYc

Nous continuons à prendre de l'altitude : nous voici dans l'espace ! #CMR-23 #LesAteliersDesFrequences https://t.co/cDk2FO3Tl7

La nouvelle complexité issue de l'essor des constellations #CMR-23 #LesAteliersDesFrequences https://t.co/PzSDJBDnjm

"Un enjeu important est que l’@OACI accepte l’usage de drones en espace non réservé, en tenant compte de toutes les exigences de la sécurité aéronautique" 🗣️Jérôme André, chef du dép. DPSAI à Brest, fait un point sur les fréquences pour le transport, l’aéronautique et la défense. https://t.co/TcdiC2TFEm

La bande 6 GHz sous pression : WiFi, satellites, mobiles... Un enjeu-clé pour la #CMR-23 #LesAteliersDesFrequences https://t.co/xBSggxSguF

#LesAteliersDesFrequences Nous quittons les mobiles et nous nous envolons vers l'aéronautique, les transports et la Défense... https://t.co/vRi7xUXDd4

.@gillesbregant introduit ce matin le 2e atelier des fréquences ! De nombreux échanges autour d’un atelier virtuel rassemblant une centaine de personnes, pour débattre des sujets de la prochaine #CMR23 ! #WRC23 #lesateliersdesfrequences https://t.co/op2CkxTsWB

🌐🗣️« Le haut débit mobile connecte maintenant 4 milliards de personnes à internet » @LBodusseau, directeur du spectre à la @GSMA s’exprime au 2e atelier des fréquences de l’@anfr. #lesateliersdesfrequences #CMR23

Les réseaux mobiles déployés en 🇪🇺 et dans le monde reposent sur des technologies spécifiées par le 3rd Generation Partnership Project (3GPP). Les spécifications du 3GPP sont regroupées en « releases". Que dit la release 16, qui concerne la #5G ?
https://t.co/iTyqdh2J3i https://t.co/JmH495B5d4

#LesMetiersANFR
Quelles sont les missions d’un contrôleur de conformité au service régional de l’@anfr à #Toulouse ? L’ITW d’Hervé Chailloux, contrôleur : https://t.co/MrL5dB90La ⤵️ https://t.co/z7M3i77eXq

ANFR a Retweeté

Réunion avec l’@Arcep, les associations de consommateurs et les opérateurs sur les offres commerciales #5G. Le @gouvernementFR sera vigilant à la transparence de l’information aux consommateurs sur la qualité et la couverture des offres #5G. https://t.co/XrehhzMMBb

🛰️⌛🌐En offrant plus de débit, moins de latence et une meilleure densité, la #5G facilitera l'apparition de nouveaux services à destination des entreprises et du grand public : transports, santé, industrie, medias, gaming… de nombreux secteurs seront concernés ! #Fréquence5G https://t.co/wTMukXlzBw

Après @marseille et @nantesfr l’ANFR installe à @Paris des capteurs pour mesurer l’évolution de l’exposition aux #ondes. Les résultats sont publiés en temps réel pour permettre un suivi transparent des niveaux recueillis avec les prochains déploiements #5G
https://t.co/znxxbcdhc6 https://t.co/FXQGxEpPeh

Bandes basses, 3,5 GHz, 26 GHz…. Mais de quoi parle-t-on ❓❓
Ce sont les différentes bandes de fréquences qui sont concernées par le déploiement de la #5G en France. Décryptage : ⤵️ https://t.co/Y7NqGBH3YC

La #5G est une avancée technique majeure qui va offrir aux entrepreneurs l'opportunité d'élargir leurs horizons. Une nouvelle technologie qui va permettre à la #FrenchTech de montrer sa capacité à innover 🇫🇷 !
https://t.co/rg8g27redB
@LaFrenchTech
@Bpifrance https://t.co/O9k1b3QyVG

🚀🚀 La #5G arrive en France ! Nouvelle génération de téléphonie mobile, elle s’inscrit au cœur de la transformation numérique de la société. Elle permettra de répondre à la croissance des usages numériques et d’éviter la saturation des réseaux actuels 📱 https://t.co/NztQr3xipu

[Conseils personnalisés] #Fréquences #Startups, des questions sur le fonctionnement et l’accès à certains domaines ? L'@anfr et l'@Arcep vous éclairent sur leurs réglementations spécifiques
💻Prenez RDV (à distance)➡️ https://t.co/3noH8nr6Qb https://t.co/sSxBuddcX4

#ondescrypte ☀️Le Soleil sous haute surveillance… depuis la France 🇫🇷 ! Le site de radioastronomie de @Observ_Nancay en #Sologne dispose d’étranges antennes pour observer le Soleil dans le domaine des radiofréquences. Découvrez les détails ici ⤵️
https://t.co/4rMYMf4c8r https://t.co/4ld6NPSqrT