Accessibilité

FAQ

retour en haut

Exemples de succès récents

Bande 700 MHz

L’ANFR s’est investie dans le processus de négociation international et européen sur la bande 700 MHz. Ses actions en adéquation avec les objectifs du gouvernement ont permis d’aboutir à une décision d’harmonisation européenne des conditions techniques applicables à cette bande et de s’assurer que les décisions de la CMR -15 seront favorables à l’utilisation du service mobile dans la bande. Ces résultats permettent d’entrevoir le déploiement de systèmes mobiles dès 2016 dans cette bande. 

 

Mobile haut débit : innovation avec le mode SDL (Supplemental Downlink)

L’Agence a aussi fait émerger une nouvelle bande de fréquences pour les réseaux mobiles haut débit, dite « bande L ». Une partie de cette bande (1452-1492 MHz) est déjà harmonisée au niveau européen, grâce à une décision d’exécution de la Commission européenne  (décision UE 2015/750) qui définit les conditions d’utilisation de la bande de fréquences par des services mobiles en mode SDL (Supplemental Downlink) dans la bande 1452-1492 MHz. La fonctionnalité SDL normalisée par le 3GPP et l’ETSI permet d’augmenter les débits offerts par les réseaux mobiles à destination des terminaux mobiles répondant aux besoins suscités par l’asymétrie du trafic. L’Agence avait anticipé cette évolution du cadre réglementaire européen en contribuant, en concertation avec les affectataires et l’industrie, aux travaux d’harmonisation européens en faveur du SDL tout en préservant les possibilités d’utilisation d’une partie de la bande pour la radio numérique pour les pays qui le souhaitent. D’autre part, elle avait conclu fin 2013 la réorganisation des droits respectifs du CSA et de l’ARCEP dans le tableau national de répartition des bandes de fréquences.  Cette bande a été associée aux bandes 1427-1452 MHz et 1492-1518 MHz lors de la CMR 15 et qui bénéficient d’une harmonisation mondiale pour le mobile haut débit, par le biais d’une identification pour les systèmes IMT. Des travaux d’harmonisation sont actuellement engagés à l’échelle européenne en vue d’une harmonisation européenne d’ici la fin 2017 pour une utilisation du mobile SDL de 1427 à 1518 MHz. L’ANFR y contribue activement pour défendre la position française. 

 

Applications radar automobile à 79 GHz (SRR 79 GHz) 

Les travaux réglementaires sous le point 1.18 de l’ordre du jour de la CMR -15 visent une allocation dans la bande 77,5-78 GHz au service de radiolocalisation. Cette allocation permettrait aux applications radar automobile de technologie à bande ultralarge qui opèrent dans la bande 77-81 GHz (SRR 79 GHz) de bénéficier d’une reconnaissance du statut de service de radiocommunication au sens du RR.

La décision attendue de la CMR -15 constitue en fait la touche finale d’un processus réglementaire engagé au début des années 2000 et auquel l’agence a pris une très forte part ; elle offre une perspective mondiale à la solution réglementaire européenne décidée dès 2004 pour le développement de systèmes radar automobile de technologie à bande ultralarge.

Les développements industriels pour ce type de technologie s’étaient focalisés initialement sur une solution à 24 GHz. Ils ont abouti dans un premier temps à l’adoption par la FCC d’une réglementation autorisant aux Etats-Unis des applications radar automobile à bande ultra large à 24 GHz (SRR 24 GHz). Ces développements s’inscrivaient pleinement dans les objectifs du Livre Blanc de la CE sur la sécurité routière (septembre 2001) qui ambitionnait de réduire de moitié d’ici 2010 le nombre de morts par an sur les routes ; qui était supérieur à 40.000 pour l’ensemble de l’UE vers 2001/2002.

Les études de compatibilité menées par la CEPT en 2002/2003 ont toutefois montré l’incompatibilité des systèmes opérant à 24 GHz avec les systèmes radio existants (faisceaux hertziens déployés le long des routes pour les télécommunications, applications d’exploration de la Terre par satellite pour la météorologie, observations de Radioastronomie…).

L’Europe a adopté dans ce contexte en 2004/2005 des décisions autorisant d’une part les SRR 24 GHz dans la bande 21,65-26,65 GHz, sur une base temporaire jusqu’au  1er juillet 2013 et imposant un mécanisme de désactivation automatique à proximité des sites de Radioastronomie,  et d’autre part les SRR 79 GHz dans la bande 77-81 GHz, identifiée comme la bande pérenne pour les systèmes de technologie à bande ultralarge. Ce dispositif prévoyait en outre une revue en 2009 afin de considérer les taux de pénétration des systèmes SRR 24 GHz (limité à 7% pour des raisons de compatibilité) et l’état d’avancement des technologies à 79 GHz.

Ces travaux initiaux avaient montré la nécessité d’une plus grande concertation avec l’industrie automobile française afin de sensibiliser très en amont les acteurs à la réglementation fréquence et également afin de mieux apprécier les enjeux industriels et sociétaux.

Les réunions de coordination Automobiles/Fréquences mises en place et pilotées par l’agence ont ainsi permis à la France d’influencer fortement les travaux réglementaires menés en 2009/2010 engagés à la demande d’industriels souhaitant remettre en question le principe d’une limitation dans le temps de la réglementation pour SRR 24 GHz.

Ce second cycle de travaux a confirmé la pertinence du choix de la bande à 79 GHz pour la majorité des constructeurs automobile, anticipant toutefois les premiers déploiements plutôt à l’horizon 2016. Il a mis en évidence le besoin de visibilité de long terme et stabilité du cadre réglementaire pour l’industrie, mais aussi les risques industriels pour les acteurs ayant investi substantiellement à 79 GHz en accord avec le cap fixé et le risque de fragmentation de marché qui pénaliserait le déploiement à grande échelle de ce type de technologie dans l’hypothèse d’une remise en question fondamentale des décisions prises en 2004/2005.

Ce second cycle de travaux a finalement abouti à l’aménagement d’une solution temporaire de compromis permettant à certains acteurs industriels ayant investi tôt dans les systèmes SRR 24 GHz de gérer la continuité de service, dans le respect d’une gestion des fréquences efficace qui préserve les autres utilisations existantes et futures.

S’il a confirmé le choix européen de la solution pérenne à 79 GHz, il a toutefois montré que la stratégie européenne était pénalisée par le manque d’harmonisation globale à 79 GHz.

 

C’est tout l’enjeu du point 1.18 de l’ordre du jour de la CMR -15 !

📶Inauguration du 1er site #4G
multi-opérateurs d’accès à l'internet mobile dans le #Cantal à Peyrusse.
Le service régional @anfr de Lyon était présent aux côtés de représentants de l’État, des élus et des opérateurs. https://t.co/3vNVhrLEvU

La 4G est arrivée à Peyrusse dans le #Cantal, c'est vous qui en parlez le mieux ▶ André Tronche, Maire de #Peyrusse, nous explique en quoi la #4G contribue à l’attractivité de son village 👉 https://t.co/2Bk4xLX0Yp #newdealmobile #AURA #territoires https://t.co/zB426F9ZQV

NenuFAR, immense radiotélescope de l’@Obs_Paris installé à Nancay dans le Cher, constitué de + de 1800 antennes, permettra d’observer l’intégralité du ciel et d’étudier l’évolution de l’univers 💫 #astronomie @Observ_Nancay https://t.co/k5EEgKaiUm

L’étude de l’@ANFR montre que les niveaux mesurés restent globalement faibles, avec un niveau d’exposition médian à 0,40 V/m et 90 % des niveaux mesurés inférieurs à 1,8 V/m.
+ d'info sur le rapport 👉https://t.co/P19MuFkjfH https://t.co/BaFKlHHuzN

📖L’@anfr publie son étude annuelle portant sur l’analyse de plus de 3 000 mesures d’exposition du public aux #ondes réalisées en 2018.
Télécharger le rapport ici 👉 https://t.co/clC1GgcL4K https://t.co/ROGmJFBtON

Dr. Van Deventer from @who introducing the international technical workshop on #5G and EMF exposure for administrations at @anfr. https://t.co/TA3kB8FS1U

L’@anfr organise aujourd’hui le séminaire dédié à la 5G et sur les questions d’expositions aux public des ondes. 11 pays représentés https://t.co/xuYCvhRA9R

Retrouvez le discours de @cedric_o pour la Paris #Blockchain Conference. Parmi les cas d’usages cités dans la sphère publique par le ministre, la blockchain des fréquences de l’@anfr, qui permet d’expérimenter un mode innovant de gestion des fréquences!👇🏽 https://t.co/3L0Htexrw0

#TNRBF Nouvelle répartition des bandes de #fréquences arrêtée par le 1er ministre : des modifications notamment prévues pour permettre l’arrivée de la #5G dans la bande 26 GHz 👉 https://t.co/fq2PshleXb https://t.co/Z33xmtQXuk

ANFR a Retweeté

C'est parti pour cette nouvelle session d'examens radioamateur organisée à Saratech @anfr @ref Nos candidats planchent sous la protection du Bouclier de Brennus. Bonne chance https://t.co/OY5ewa38zU

L’@ANFR a reçu M. Patrick Masambu, directeur général de l’Organisation
Internationale des Télécommunications par Satellites (ITSO).
Echanges sur le plan stratégique de l’ITSO et la gestion du Patrimoine commun : les positions orbitales et fréquences. https://t.co/NXvKahJd8y

ANFR a Retweeté

Avec l'@anfr et l'@ETSI_STANDARDS, on a besoin de vous pour que le spectre des radiofréquences n'arrive pas à saturation ! Fabricants d'#objetsconnectés, opérateurs de téléphonie... rejoignez notre plateforme ➡️ https://t.co/26PGhZBMzk #IoT https://t.co/oEEn6yPMC0

🤓Vous exercez une activité qui sollicite des fréquences radioélectriques ? Vous craignez l’embouteillage sur le spectre ? Rejoignez la plateforme AFNOR-ANFR pour échanger sur les règles du jeu et les normes de demain. 🔗

👉https://t.co/lpG6X1o6fo

@anfr @afnor https://t.co/vbBWWjZekv

Commission numérique de @l_amf : intervention de Jean-Pierre LUGUERN au titre de l’ @ANFR sur l’exposition du public aux ondes et à la 5G. https://t.co/YL90qc84CU

@GillesBregant rappelle les rôles respectifs @anfr et @arcep pour la couverture des entreprises : l’ANFR assure la disponibilité des fréquences, les règles de couverture et leur respect relèvent de l’ARCEP. Travail collégial à mener @egabla @CSNUMPOST @Ch_Hennion https://t.co/LcHOaam2zg

L’@anfr présente ce matin à @l_amf ses actions dans le cadre des expérimentations #5G pour accompagner les élus dans le déploiement et l’exposition du public aux #ondes https://t.co/VA0QNS2mkG

#Mobility Startups, vous avez accès à @FrenchTechCtral à des expertises sur la mobilité : accompagnement pour utiliser Galileo (@CNES ) , des experts sur l'utilisation de la 5G (@Arcep @anfr ), des données géographiques (@ign).Office hours chaque semaine : https://t.co/J0zfLa5P8m https://t.co/DOeZabg085

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil