Accessibilité

retour en haut

Transport intelligent (ITS)

Pour les systèmes de transport intelligent de sécurité relatifs au transport routier, la bande de fréquences 5 875-5 905 MHz est déjà harmonisée au niveau communautaire (décision 2008/671/EC). Des investissements importants ont été engagés au sein de l’Union européenne au cours des dernières années dans le cadre du projet européen "C Roads" et un effort important a été consenti pour obtenir des normes. La France fait ainsi partie des 16 pays qui ont lancé des projets pilotes. Un écosystème complet est ainsi en train d’apparaître sur la base de la norme ETSI ITS G5, fondée sur le standard 802.11p (Wifi), pour favoriser le développement de services de sécurité routière, notamment lors d’apparition de sources de risques (freinage brusque, plaques de verglas, pannes  ou encore pour la fourniture d’informations météo. Les premiers véhicules compatibles sont déjà commercialisés. Toutefois, une autre norme se trouve actuellement en cours de finalisation, le LTE V2X, capitalisant sur les acquis de la 4G. Cette nouvelle option provoque aujourd’hui un débat sur la solution la plus adaptée pour fournir les systèmes de transport intelligent de sécurité.

 

En parallèle, l’exploitation de métros sans conducteur repose sur l’utilisation d’une signalisation spécifique, le CBTC. Ce système prévoit des automatismes visant à remplacer le conducteur  quand les voies ferrées ne sont pas en présence de trafics tiers (routier ou piéton). Plusieurs lignes de métro sans conducteur en sont équipées en France, mais également à l’étranger. Elles utilisent la bande 5 915-5 935 MHz et ne bénéficient pas aujourd’hui d’un cadre européen harmonisé. Dans de nombreux pays, cette fonction de contrôle-commande utilise aussi la bande "libre" 2,4 GHz (WiFi), peu appropriée compte tenu de la sensibilité de l’application. L’Agence a donc soutenu les initiatives visant à intégrer le CBTC au cadre plus général de transport intelligent (ITS), qui procurerait un cadre réglementaire européen harmonisé aux systèmes de signalisation ferroviaire et d’automatisation des trains de banlieue et des métros. Ce cadre favoriserait la pérennité des systèmes existants dans plusieurs pays (France, Espagne et Danemark) et l’essor de notre industrie dans le domaine.

L’extension au niveau communautaire des fréquences harmonisées ITS à la bande 5 905-5 925 MHz apparaît nécessaire pour soutenir le développement des véhicules autonomes et de nouvelles fonctions liées à la sécurité ainsi que l’extension au rail urbain. En octobre, les Etats membres ont ainsi adopté un mandat « ITS sécurité » confié par la Commission européenne à la CEPT lui demandant d’étudier les conditions techniques permettant de disposer à terme de 20 MHz (5 905-5 925 MHz) en complément des 30 MHz déjà harmonisés, tout en élargissant la portée de l’harmonisation au rail urbain et plus particulièrement au CBTC. 

La France a  contribué à cette décision sur la base d’une position élaborée dans l’un des comités de l’ANFR,  le CAE RSCOM, puis défendue par l’Agence. Lors de la préparation de cette échéance communautaire, l’Agence a été sensibilisée à de multiples intérêts en lien avec l’ITS routier et le rail urbain. 

 

L’Agence va maintenant s’engager dans les études CEPT en vue de définir les conditions techniques harmonisées permettant à l’avenir aux différents systèmes ITS routier et rail urbain d’opérer dans la bande 5 875-5 925 MHz. La contribution de la normalisation sera très structurante dans ce processus. Par exemple, l’ETSI travaille déjà à spécifier la solution de coexistence entre ITS routiers et CBTC dans la bande 5 905-5 925 MHz. Elle devrait garantir le bon fonctionnement du CBTC et permettre aux ITS routiers un accès réel à la bande (c’est-à-dire sans zone d’exclusion sur toute une ville). 

 

Par ailleurs, les communications entre véhicules connectés ou autonomes, ou entre métros sans conducteur, nécessitent une grande fiabilité des communications pour répondre à l’exigence de sécurité de ce secteur. La CEPT devra vérifier sous quelles conditions techniques les différentes technologies ITS pourront partager la bande de manière fiable, la ressource radio étant par nature exposée aux brouillages. Par exemple, une solution de partage classique consistant à « écouter » un canal radio avant toute émission, souvent utilisée pour les usages partagés, ferait passer le temps de latence maximal de 5 ms à 50 ms : pour ce type d’application, cela ne serait pas acceptable. Les travaux en réponse à ce mandat vont vraisemblablement faire apparaitre les difficultés de coexistence entre les différentes technologies et les différentes options qui nécessiteront des arbitrages au niveau communautaire et au Ministère des Transports. 

ANFR a Retweeté

Rassemblés avec les directeurs d’administration et les correspondants #FrenchTech pour faire le point sur l’accompagnement des startups dans leur développement, dont bénéficient celles du #Next40 et bientôt du #FT120. Merci aux agents du @servicepublicfr pour leur travail. https://t.co/o4jSyAwLnv

ANFR a Retweeté

🔴 L’@Arcep présente ce matin ses actions, son calendrier et sa vision concernant la #5G auprès des #CollTerr au petit-déjeuner des assises du #THD, organisé par @fil_Aromates à l’@AssembleeNat https://t.co/UGFaEonSVt

Présentation ce matin des multiples bandes de fréquences qui seront progressivement ouvertes à la #5G lors du petit-déjeuner des assises du #THD, organisé par @fil_Aromates à l’@AssembleeNat https://t.co/DIMp8KnxkZ

L’équipe du service régional @anfr de Lyon en action par tous les temps, pour résoudre les problèmes de #brouillages. https://t.co/hYFTEYpnpQ

📶Première inauguration ce vendredi de 6 sites multi-opérateurs #4G dans le département de la #Meuse pour étendre l’accès à l'internet mobile.
Le service régional @anfr de Nancy était présent aux côtés des représentants de l’État, des élus et des opérateurs. https://t.co/eHlfLlINeJ

L’@anfr a reçu les étudiants du master droit des activités spatiales et des télécommunications pour une journée de cours sur la gestion nationale et internationale des #fréquences. La réglementation des réseaux à satellites est au programme de la semaine prochaine. https://t.co/wVjxcMimhG

#LesEnquêtesANFR 🧐

Savez-vous que les écrans publicitaires peuvent produire des perturbations sur les stations 4G ? Un cas de brouillage s’est présenté dans la ville de Rennes. Découvrez l'intervention de nos agents.

👉 https://t.co/BFrHlcDYAt https://t.co/zDiPTgb9bg

🎁 #JeuConcoursANFR 🎁
Tentez de gagner la version de luxe du jeu des fréquences.
Pour participer :
▶️ RT + Follow @anfr
Et n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter 🗞️
Tirage au sort le 20 déc.
10 boîtes de jeu à gagner.
Bonne chance 🤞
👉 https://t.co/FWovYgUaiU https://t.co/epG5pu5Ldo

En novembre, 15 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l’@anfr dans le cadre des expérimentations organisées par l’@Arcep : 437 #stations 5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er décembre.

👉 https://t.co/zZbMQ4GEGa https://t.co/qFyYSUfbiZ

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er décembre:

▶️ @orange (20 646 sites, + 245 en novembre 2019)
▶️ @SFR (18 218 sites, + 127)
▶️ @bouyguestelecom (17 729 sites, + 45)
▶️ @free (14205 sites, +218).

👉https://t.co/dD04zDjd6z https://t.co/fSQcv1GBi0

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er décembre 2019, 49 496 sites #4G sont autorisés par l' @ANFR , en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer. https://t.co/QVS2Pq8Nvx

. @michel_sauvade anime un échange sur le bilan 2019 et les perspectives 2020 du Comité national de dialogue et remercie tous les intervenants de leurs contributions qui ont permis des débats riches et constructifs durant cette année. https://t.co/ri1leTm3ec

L’@anfr présente la campagne des mesures en cours sur les sites pilotes #5G dans plusieurs villes en France. https://t.co/oxtbSdwdgR

Ce matin, lancement du 5ème Comité national de dialogue à l’@anfr sur l’exposition du public aux #ondes. https://t.co/b4p244bMNV

#LesMétiersANFR
Quel est le rôle du département contrôles techniques de l’ @anfr?
Plongez au cœur des fréquences en découvrant le parcours de M. DUMAY chef du contrôles techniques au service régional de Villejuif.

👉 https://t.co/dZ9rYMaRGK https://t.co/qTdUpC4g9G

[#newsletter] 🗞️

Découvrez notre dernière lettre d'information! https://t.co/SYgTzuVDdr

#Recrutement 🧐

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

Un(e) Expert (e) en radiocommunications au sein du département Ingénierie du Spectre à Brest.

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/XtzEEcPgjy

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil