Accessibilité

retour en haut

Point 1.3 : sécurisation du statut réglementaire des liaisons de contrôle des balises des systèmes de collecte de données dans la bande 460-470MHz

Argos a commencé à déployer un nouveau type de balises qui peuvent également capter des signaux émis par les satellites, ce qui permet de les contrôler à distance et d’optimiser ainsi la collecte des données. Ces communications utilisent la bande 460-470 MHz avec un signal à étalement de spectre améliorant la réception dans un environnement brouillé par les nombreuses stations des services fixes ou mobiles qui utilisent cette bande. Mais cette attribution n’a qu’un statut secondaire, c’est-à-dire sans garantie de protection et sous réserve de non brouillage. Une administration se plaignant d’un brouillage par les émissions des satellites pourrait donc demander à les suspendre. La CMR -19 doit donc examiner le statut réglementaire de cette attribution, afin de sécuriser le développement de cette nouvelle fonctionnalité Argos. 

Il n’est pas envisagé d’imposer de contrainte particulière aux stations qui émettent dans ces bandes, essentiellement sous les services fixe et mobile (en France, des réseaux indépendants autorisés par l’Arcep et des applications du ministère des Armées). Les balises Argos sont conçues pour pouvoir recevoir dans cet environnement brouillé et il serait impossible d’imaginer une protection pour des balises qui peuvent se déplacer n’importe où. Le changement de statut demandé s’accompagnera donc d’une disposition réglementaire imposant que ces balises ne puissent pas demander de protection vis-à-vis des brouillages. 

Les études ont permis d’établir des seuils de coordination, sous forme de masque de densité surfacique de puissance au sol (pfd), protégeant les stations des services fixe et mobile. Ce masque applicable aux satellites non géostationnaires s’étale selon l’élévation par rapport au sol de -157 à -152 dBW/m²/4kHz (de 0° à 90° par rapport au sol).

Les satellites Argos sont conformes à ce masque et pourront donc continuer à émettre sans avoir à se coordonner avec les administrations exploitant ces stations. L’obtention du statut primaire signifiera alors qu’aucune administration ne pourra se plaindre de brouillage de la part d’un satellite qui respecte ce masque, fournissant ainsi un cadre réglementaire sûr pour Argos. 

Toutefois, même les satellites exploités en France et en Europe pour la collecte des données sont non géostationnaires, il existe des systèmes, notamment américains, qui utilisent des satellites en orbite géostationnaire, et il n’y a pas, pour ce cas, de consensus sur le masque de pfd permettant la protection des services de Terre.

Saviez-vous que l'@anfr instruit les demandes d'autorisation d'exploitation des fréquences pour les systèmes satellitaires ? 🛰️
Consultez les dernières demandes déposées par la société @Thales_Alenia_S 🇫🇷 pour des constellations non géostationnaires https://t.co/cSwK5yGqI0 https://t.co/5yzSmeMY0b

5G : manifestement @lamontagne_fr ne connaît pas l’existence du comité national de dialogue de l’@anfr sur le sujet ; dommage, dans un sujet qui devient caricatural et polémique c’est un espace d’échanges fondés et apaisés. #PeutMieuFaire https://t.co/DY1b5jc6PE

Nous sommes à la recherche de nouvelles idées pour l’application mobile Open Barres : https://t.co/AcNhBHz3Ad 💡💡 Participez à un atelier d’idéation en direct de chez vous, une première !
📅 du 5 au 16 octobre en 4 sessions de 2 heures. Inscrivez-vous 👇
https://t.co/O5UeSvpJJQ https://t.co/rkBfmOdKmV

#5G : où se trouvent les 500 antennes déjà en test sur le territoire ? #cartoradio https://t.co/BTyvjreisJ

L' @anfr simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats :
▶️Sans #5G, l'ANFR indique que l'exposition du public aux ondes continuerait inexorablement d'augmenter.»
https://t.co/veEfbLXVvK

Les équipes de l’@anfr en action pour résoudre un brouillage qui empêche le bon fonctionnement d’une caméra HF 🎥 pendant les @24hdumans . https://t.co/5ILG7M8N9O

ANFR a Retweeté

Le numérique est le 1er secteur créateur d’emploi en 🇫🇷. Il doit continuer à innover. Se passer de la #5G est destructeur pour l’emploi et l’attractivité. Discutons d’une meilleure information et d’un renforcement des contrôles d’exposition sur le terrain. https://t.co/IJ1Kdtm6tK https://t.co/wlQc4e021L

Évolution de l'exposition aux ondes avec l'arrivée de la 5G : l'ANFR fait le point https://t.co/FMP3yRk6Bb https://t.co/5lnJnzlcvj

.@GillesBregant 🗣️«La 5G va démarrer en 🇫🇷 dans la bande 3,5 GHz, à partir d’antennes déjà existantes 2G, 3G, 4G… Donc, le sujet des antennes multiples installées partout n’est pas du tout d’actualité »Retrouvez l’émission #VraiouFake de @franceinfo ici👇https://t.co/KfvNDRljAT https://t.co/sRSrpljvCD

🗣️📺Rendez-vous ce soir à 21h pour l'émission "vrai ou fake" de @franceinfo sur la #5G : le DG de l'@anfr @GillesBregant est l'invité, il apportera son expertise sur cette nouvelle technologie. https://t.co/t6Kwb7e1Mw

📺 Au #JT de 20h hier sur @TF1 l’expertise de mesure des #ondes de l’@anfr a été présentée : comment mesure-t-on l’exposition aux ondes due à la #5G ? Quels résultats trouve-t-on ? Le reportage 📽️ : https://t.co/hJ7cGt08oX https://t.co/aRRkQtkt3v

ANFR a Retweeté

La France possède l’un des cadres de contrôle de l’exposition aux ondes parmi les plus exigeants du monde. Plus de transparence et plus de contrôles de l’@anfr 👉 Cette sécurité s’appliquera avec encore plus de rigueur avec la #5G.

ANFR a Retweeté

Le rapport inter-inspections sur l'exposition aux ondes #5G et les pratiques internationales remis à @BrunoLeMaire, @barbarapompili, @olivierveran et moi-même permet de poser les bases d'un débat rationnel et scientifique.
👉 https://t.co/VzlBL6YiUU

Que retenir de ce rapport 3️⃣? L’augmentation de l’exposition due à la #5G en bande 3,5 GHz resterait modérée, du fait des antennes à faisceaux orientables.
+ d’infos en consultant le rapport i ci : 👇https://t.co/QPCr4ivJrv https://t.co/WxXHl3CPgB

Que retenir de ce rapport 2️⃣? Même dans une configuration maximaliste, les niveaux resteraient faibles au regard des valeurs limites d’exposition : 2,30 V/m en moyenne en extérieur.
+ d’infos en consultant le rapport : 👇
https://t.co/8G16xX1ijf https://t.co/EBFrtFTIiz

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur