retour en haut

Actualité

Radio-Révolution dans le monde des porte-clés

29/06/2021

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir faire sonner son trousseau de clés perdu ? C’est ce que propose Apple avec ses Airtags et Samsung avec le Galaxy SmartTag+ ! Ces appareils utilisent un procédé particulièrement innovant : l’UWB, pour Ultra Wide Band. C’est une technologie radio utilisant des bandes « ultra-larges », pour des communications à courte distance et une localisation précise, à quelques centimètres près !

Bande « ultra-large » ?

On peut se demander si cette notion de bande « ultra-large » ne serait pas un simple argument commercial, pour dire que c’est encore mieux que la large bande… La réponse est non ! Et la différence entre systèmes à bande étroite, à large bande et à bande ultra-large répond à des définitions précises.

Les systèmes à large bande, à la différence des systèmes à bande étroite, ont comme particularité une perte de propagation qui varie à l’intérieur du canal : le signal occupe une bande plus large que la bande de cohérence du canal.

Du côté des systèmes à bande « ultra large », la notion de canal n’intervient plus. Ainsi, dans la recommandation UIT-R SM.1755, un système est qualifié « UWB » :

  • si la bande occupée (à -10 dB) vaut au moins 20 % de la fréquence centrale ;
  • ou si la bande occupée (à -10 dB) est supérieure à 500 MHz.


Pour donner un ordre de grandeur, ces propriétés sont très différentes de celles de deux technologies bien connues :

  • en WiFi (canal 6, considérant 20 MHz de bande à 2,437 GHz), la bande occupée vaut 0,8 % de la fréquence centrale ;
  • en 4G (en considérant 20 MHz de bande à 801 MHz), la bande occupée vaut 2,5 % de la fréquence centrale.


Toutefois, l’usage commercial du terme UWB ne recoupe pas exactement cette définition scientifique. Ainsi, à l’heure actuelle, UWB fait généralement référence à des appareils mettant en œuvre la couche physique UWB du standard IEEE 802.15.4.

Localisation précise, faible consommation, bas débit !

Du fait de la dualité temps-fréquence, avec une (très) large bande occupée, les impulsions sont nécessairement de (très) courte durée. Cela rappellera à certains le principe des radars. Et à raison, car un des principaux avantages de l’UWB est de faciliter la localisation d’objets (par exemple, des porte-clés !). Les puissances en jeu sont bien sûr beaucoup plus faibles que celles de radars aéronautiques, maritimes ou météorologiques – et la portée s’en trouve d’ailleurs réduite à quelques centaines de mètres.

La forme d’onde du standard IEEE 802.15.4, appelée HRP (high repetition pulse), permet à la fois le transfert de données et la mesure précise du temps de propagation (et donc, des distances entre l’émetteur et le récepteur). En associant cette mesure à une estimation de l’angle d’arrivée du signal reçu grâce à son réseau d’antennes, votre smartphone dernier cri saura ainsi vous guider vers ce trousseau de clés malencontreusement égaré…

Côté communication de données, la modulation associée à l’HRP est la BPM-BPSK (burst pulse modulation – binary phase shift keying). Il s’agit de l’association de deux modulations présentant une faible efficacité spectrale (elles ne permettent pas de transporter beaucoup de débit par Hertz), mais pouvant être démodulées à faible rapport signal-à-bruit. Leur complexité réduite permet une mise en œuvre de manière compacte avec une bonne efficacité énergétique. On retrouve d’ailleurs des modulations similaires dans nombre d’objets à faible consommation (clés de voiture, capteurs de température, etc.), mais généralement dans le cadre de communications à bande étroite.

Depuis des décennies, l’utilisation de bandes plus larges a été motivée par la recherche de communications plus rapides. Mais, avec ces systèmes à bande « ultra-large », l’industrie des radiocommunications nous rappelle que large bande n’est pas toujours synonyme de haut débit. De nombreuses applications professionnelles exploitent déjà l’UWB en fonction des caractéristiques des bandes sollicitées : localiser des fils ou des tuyaux dans une cloison, ou encore des chariots élévateurs au sein d’un entrepôt. Airtags ou SmartTags constituent ainsi un premier exemple grand public de l’utilisation de formes d’ondes associant localisation et transfert de données.

#LesmétiersANFR
💬"Je suis avant tout un coordinateur. Je gère la coordination entre les acteurs, locaux et métropolitains, particuliers et professionnels. " Découvrez l’itw de Cédric Perros - Responsable de l’Antenne de Polynésie française.

https://t.co/XGDaIeDkB5 https://t.co/K1yYmMm8xH

Connaissez-vous les différentes causes qui peuvent perturber la bonne réception de la TNT ?
1⃣ Le premier réflexe est de vérifier les branchements de votre téléviseur.
Cette vidéo vous explique comment bien brancher votre câble d'antenne ⤵️ : https://t.co/fpVJvovOyG https://t.co/vTla6E7Y80

Voici le 2e épisode de notre feuilleton de l’été consacré à la recherche spatiale et aux communications avec Mars ! Pour ce nouvel épisode, on parle de radio assistée par satellite au sein des rovers qui font l’actualité sur la planète rouge : #Perseverance #Curiosityhttps://t.co/iKFtH9p5kN

ANFR a Retweeté

Exposition aux ondes : l'ANFR se veut rassurante https://t.co/YpAYLATgG9

#lesenquêtesANFR
Pour cette nouvelle enquête, nos agents du service régional d’Aix / Marseille se sont rendus à proximité de l’aéroport de Marignane et ont découvert…. une clé qui rendait invisible mais qui a ébloui les gardiens du spectre !⤵️

https://t.co/1XK2CpugTo https://t.co/SucLCjr9b4

🚀Envie d'une petite virée dans l'espace ? La médiatisation du vol de Richard Branson suivi de celui de Jeff Bezos pose la question de l’essor des véhicules suborbitaux et de leurs enjeux en matière de gestion du spectre des fréquences.
https://t.co/6atn3jdoRV https://t.co/c7pPVbqv7c

Encore un superbe article sur le site @anfr pour les fans de recherche spatiale et de communications avec Mars : comment les rovers nous envoient leurs images. On attend la suite avec impatience https://t.co/mlGyTk8JAl

MAJ des données #opendata ! Cette semaine, focus sur @TlseMetropole où la #5G est désormais disponible : 297 sites 5G sont autorisés par l’@anfr dans la ville rose, dont 160 sont techniquement opérationnels.
https://t.co/cr2xaQiCM7 - https://t.co/s8clyclD8z https://t.co/3qnjllZeyv

L’@ANFR publie une étude sur les mesures d’exposition du public aux ondes électromagnétiques sur plus de 150 arrêts du métro parisien. L’ensemble des mesures sont disponibles sur : https://t.co/6CgrgPfVVN
👉 https://t.co/neX24aY0Fr https://t.co/3Qh0jzD4KT

Cet été, l’ANFR vous propose un feuilleton sur la recherche spatiale et les communications avec Mars ! Voici le 1er épisode sur le « deep space network » : comment fonctionne ce réseau qui permet des liaisons sur d’énormes distances, entre Mars et la Terre?https://t.co/eq6IZVACat https://t.co/EmdgXPeeZc

#recrutement 💼
L'@anfr recrute :
▶️Un(e) responsable du département assignation et coordination de fréquences
▶️Un(e) gestionnaire des coordinations et des assignations des fréquences
▶️Un(e) responsable département assignation fréquences
🆕https://t.co/sqP2CMTHoy https://t.co/irt3uS4slF

[Prenez RDV] #Fréquences #Startups, des questions sur le fonctionnement et l’accès à certains domaines ? L'@anfr vous éclaire sur leurs réglementations spécifiques.
Prenez RDV (à distance pour le moment) ➡️ https://t.co/z5HPPjD2Tn https://t.co/67sZIxGmse

Avec l’arrivée de la #5G à Lille, l’ANFR, en lien étroit avec la ville, va contrôler l’exposition du public aux ondes grâce à l’installation de sondes de mesures et la mise en œuvre d’une campagne d’une centaine de relevés pour objectiver les niveaux d’exposition 👇 https://t.co/5buIeE3Nuz

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil