Accessibilité

retour en haut

Actualité

Normalisation de la 5G : que dit la « release 16 » du 3GPP ?

12/11/2020

Les réseaux mobiles déployés en Europe et dans le monde reposent sur des technologies spécifiées par le 3GPP (3rd Generation Partnership Project), qui établit un  partenariat entre les organismes de normalisation du monde entier où l’ETSI  y assure le secrétariat. Les spécifications du 3GPP sont regroupées en « releases », on compte environ une release tous les 18 mois. Chaque release apporte son lot de nouveautés, plus ou moins cruciales : par exemple, la release 8 a vu l’introduction du LTE alors que la release 9 apportait de nombreuses améliorations moins médiatisées. La release 10 a permis l’introduction du LTE Advanced conforme au cahier des charges de l’ UIT sur les performances attendues pour les « IMT-Advanced ». Plus récemment, la release 15, publiée en 2018, était la première à introduire la technologie 5G avec notamment la forme d’ondes NR (new radio) sous ses formes NSA (non stand-alone, c’est-à-dire dépendant d’une signalisation 4G) et SA (« stand-alone »).  Elle était essentiellement focalisée  sur les applications « eMBB » (enhanced massive broadband) permettant une augmentation majeure du débit et de la capacité des opérateurs dans la bande 3.5 GHz, priorité des opérateurs mobiles.

La release 16, publiée cet été,  ne concerne pas le grand public mais plutôt les industriels car elle est davantage focalisée sur les nouveaux marchés de la 5G à savoir,  les marchés verticaux comme les applications à faible latence et haute fiabilité (URLLC), la voiture autonome (V2X), l’Internet des objets (mMTC), etc.

Comme dans toutes les releases 3GPP, les changements apportés par la release 16 sont nombreux et touchent à énormément de domaines.  Parmi les précisions apportées, on peut relever celles concernant :

  • l’Internet des objets (massive machine-type-communications - mMTC) : l’amélioration des protocoles permettant de regrouper les transmissions pour en limiter le nombre, et faire fonctionner le LTE-M et le NB-IoT sur un cœur de réseau 5G (5GC) ;
  • les applications à faible latence et haute fiabilité (ultra-reliable low-latency communication URLLC) : les implémentations de fonctionnalités IoT industrielles sur le profil URLLC. Par exemple pour dupliquer certains paquets de contrôle afin d'augmenter la fiabilité de la transmission, véhiculer un signal d'horloge avec une granularité de 10ns ou améliorer le déterminisme de l’allocation de ressources radio… ;
  • les usages verticaux : l’introduction de fonctionnalités de type LAN pour la mise en œuvre de réseaux locaux industriels. A noter que des réseaux privés virtuels peuvent également être déployés sur la base de l'infrastructure des opérateurs (impliquant la diffusion d'un PLMN dédié dans ce cas) ;
  • l’introduction de fonctionnalités permettant de mettre en œuvre une porteuse NR dans des bande sous autorisation générale, comme le 5 GHz et bientôt le 6GHz (NR-U) ;
  • la mobilité intelligente (vehicle-to-everything  -V2X) : un meilleur déterminisme de la QoS et des boucles de rétroaction permettant par exemple d’ordonner aux véhicules de prendre de la distance à temps si la qualité radio se dégrade. Améliorations de l’architecture pour s’interfacer avec les serveurs applicatifs, introduction du NR-sidelink permettant la communication directe entre véhicules sur la base de l’interface radio NR ;
  • la mobilité : l’amélioration de la fiabilité de la connexion en situation de forte mobilité telle qu’à bord des trains (jusqu’à 350 km/h en LTE, 500 km/h en NR) ;
  • les terminaux : l’amélioration générale des fonctionnalités de mise en veille et des protocoles pour économiser l’énergie et limiter les émissions des terminaux (en particulier pour les terminaux IoT sur batterie) ;
  • le backhaul : l’intégration de fonctionnalités permettant de multiplexer accès et backhaul sur les stations de base en bande millimétriques, les faisant ressembler à un réseau maillé (« mesh »). Ceci permet de grandement faciliter leur installation dans les zones où les stations de base ne peuvent pas être toutes connectées à la fibre ;
  • l’introduction de fonctionnalités destinées à des marchés ou usages particuliers (maritime, sécurité publique…) : géolocalisation plus précise, appels d’urgence, meilleur dispositif d’alerte, etc ;
  • les améliorations générales de l’efficacité spectrale du système, par exemple sur le MU-MIMO, la diminution du PAPR et la fiabilité des handovers. L’amélioration du support de la continuité du service voix dans différents scenarios (SRVCC) ;
  • les améliorations générales sur des aspects liés au cœur de réseau et au network slicing.


Le rapport complet de la release 16 est disponible sur le portail du 3GPP.

ANFR a Retweeté

Gilles Brégant, directeur général de l’Agence nationale des fréquences, interviendra au #Forum5G mardi 8 décembre.
Programme & inscriptions ▶️ https://t.co/6Xj6jjCsTT https://t.co/tqNShairkb

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er décembre :

📶@orange (24 395 sites, +368 en novembre 2020)
📶@SFR (20 829 sites, + 243)
📶@bouyguestelecom (20 288 sites, + 332)
📶@free (18 328 sites, + 325)

🆕https://t.co/we8NmZJ9AQ https://t.co/X5gUwmHhbN

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 1er décembre, 15 901 sites #5G ont été autorisés par l'@anfr tous opérateurs confondus. L’ensemble des nouvelles implantations 5G ont été autorisées sur des sites déjà existants, utilisés pour les technologies 2G, 3G, 4G.

🆕https://t.co/cl0oCQwnRd https://t.co/MlkScEfGJc

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er décembre 2020, près de 52 000 sites #4G et 16 000 sites #5G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

🆕 https://t.co/QMHSjcW48y https://t.co/EPrCXI48OD

#TousMobilisés 👏 Les opérateurs @bouyguestelecom, @orange, @SFR & @free inaugurent le premier site #4G #DCC du #NewDealMobile dans l'Aisne à Saint-Gobain, en présence de @Prefet02, @chcoulon, @pjverzelen, du maire de Saint-Gobain et des élus locaux #territoires https://t.co/Bf3lJKZETd

Quel est le rôle de l’@anfr dans le déploiement de la 5G en France ?
1️⃣Autoriser les implantations des sites #5G sur le territoire
2️⃣Contrôler l’exposition du public aux ondes
3️⃣Favoriser le dialogue et la concertation sur ces sujets
⤵️ https://t.co/3RuKyOws8a

Le 9e Comité national de dialogue sur l’exposition du public aux ondes s’est tenu ce matin. Comment fonctionne-t-il ? Quel est son rôle ? Explications dans cette vidéo⤵️ #5G #transparence https://t.co/wNrta3cVyc

Ce matin a lieu le 9e Comité national de dialogue de l’@ANFR sur l’exposition du public aux ondes. Il apporte toutes les informations aux acteurs sur le sujet et favorise le dialogue et la transparence. @AntoineDarodes, Dir. de cabinet de @cedric_o, introduit la séance. https://t.co/IPSRklbTCt

Triste sort pour l’immense radiotélescope Arecibo qui s’est effondré aujourd’hui 😥 Il était une de nos références dans notre BD sur l’histoire des fréquences https://t.co/ITTFHhmxvp https://t.co/Lpfo336aFY

ÇA Y EST !

La #5G arrive en France 🚀 🚀🚀

Après le lancement par @SFR et @bouyguestelecom, très bientôt @orange et @free ne saurait tarder !

Ci-dessous les premières cartes de couverture publiées par les opérateurs suite aux recommandations de l’@Arcep 👇🏽 https://t.co/fv96YEjC8O

Un incendie survenu sur un site de Télédiffusion de France (TDF) situé près de Marseille, le deuxième plus important de l'Hexagone, privait ce matin 3,5 millions de personnes de télévision TNT et de radio, a-t-on appris auprès de TDF #AFP

Qu'est-ce que la #5G ? Quelles évolutions technologiques représente-t-elle ? Quel rôle de l'@ANFR dans le cadre de son déploiement en 🇫🇷 ? Ce mini-site pédagogique répondra sans doute aux❓ que vous vous posez sur l'arrivée de cette nouvelle technologie :➡️https://t.co/1u9aHwe50W

ANFR a Retweeté

Très bien ce minisite web @anfr sur la 5G, sous un angle fréquences bien sûr mais pas que ! 👨‍💻📡 #pedagogie

https://t.co/7fcrV1740N
https://t.co/m4iIDqv8Vm

ANFR a Retweeté

EXCLUSIF. La carte de France de la 5G avec 6.886 communes où elle est autorisée https://t.co/PHNZqvPSKk https://t.co/tGlJPeHt9Y

ANFR a Retweeté

La France est dans le premier wagon des pays qui allument la #5G. Les opérateurs ont déjà la possibilité de l’allumer dans 40 villes de plus de ­100 000 habitants.

Retrouvez mon interview dans @leJDD ⤵️

https://t.co/Pg5oLREEp4

L’ANFR publie une synthèse des premiers sites #5G autorisés : ce sont 15 901 sites implantés dans près de 7 000 communes qui peuvent être activés par les opérateurs mobiles https://t.co/lo1f5n4nGV https://t.co/ygnl9tbJBC

.@gillesbregant , DG de l’ANFR , intervient cet après-midi au @ForumMediasMob pour parler de #5G et du rôle de l’@ANFR avec l’arrivée de cette nouvelle technologie. https://t.co/XqGDmylZjv

« Le déploiement de la #5G ne pourra pas avoir lieu sans le concours des élus locaux » selon @michel_sauvade, référent téléphonie mobile pour @l_amf et président du comité de dialogue de l'@anfr !
https://t.co/ag4ikLwBJB

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil