Accessibilité

retour en haut

Actualité

Les technologies mobiles 2G, 3G, 4G à bord des avions… et si on utilisait aussi la 5G ?

02/10/2020

Certaines compagnies aériennes offrent aujourd’hui des services de connectivités à bord des avions en utilisant les mêmes technologies que les opérateurs mobiles : 2G (GSM), 3G (UMTS) et 4G (LTE).  Moyennant facturation, le passager peut connecter son smartphone à une station de base comme s’il activait l’itinérance de données à l’étranger. Néanmoins, seuls les usages data sont autorisés pour le respect de la tranquillité des autres passagers. C’est ce qu’on appelle les réseaux MCA (Mobile Communications Aircraft). 

Cependant, ces services peuvent brouiller les réseaux mobiles terrestres ou d’autres usages dans les bandes adjacentes des réseaux mobiles. C’est pourquoi seules les bandes 1 800 MHz et 2 100 MHz peuvent être utilisées, la première pour la 2G ou la 4G, la seconde étant réservée à la 3G. Symétriquement, les terminaux mobiles utilisés à bord peuvent être perturbés par les réseaux terrestres : un brouilleur embarqué, appelé NCU, les isole donc de la 3G.

Ces dernières années, la réglementation relative à l’installation de ces NCU a été allégée.  Le NCU n’est obligatoire  que dans les bandes où les réseaux mobiles terrestres 3G UMTS sont déployés, c’est-à-dire les bandes 900 MHz et 2 GHz. L’opérateur MCA peut aussi éviter la mise en œuvre d’un NCU s’il démontre que l’atténuation par la carlingue est suffisante pour empêcher la connexion des appareils embarqués aux réseaux mobiles terrestres. En outre, des analyses menées en 2016 avaient conclu que les réseaux terrestres 2G et 4G ne nécessitaient pas de NCU. En effet, les tentatives de connexion intempestives aux réseaux terrestres 2G ou 4G de terminaux 2G ou 4G à bord n’ont pas d’impact significatif sur les réseaux terrestre. En revanche, les tentatives de connexion en 3G peuvent aboutir à des réductions partielles ou temporaires de capacité des réseaux terrestres. La réglementation aéronautique européenne laisse la possibilité aux compagnies aériennes d’autoriser les passagers à utiliser des équipements électroniques sous réserve que l’avion ne soit pas affecté par les transmissions radio de ces équipements. Des tests d’immunités des avions aux transmissions radio provenant des équipements électroniques des passagers, comme les smartphones, sont désormais réalisés. C’est ainsi qu’il a été constaté que les consignes demandant aux passagers de mettre leurs téléphones en « mode avion « lors du décollage et de l’atterrissage n’étaient pas respectées pour environ 20 % des terminaux embarqués dans les vols en Europe !

De nouveaux travaux européens étudient même la possibilité de rendre optionnel l’usage des brouilleurs embarqués en prenant en compte le déclin de la 3G. De fait, des opérateurs mobiles majeurs comme Vodafone ou Deutsche Telecom ont  annoncé l’extinction de leurs réseaux 3G à partir de 2020 – 2021. Quant à Telenor et Telia en Norvège, ils les éteignent dès maintenant. D’autres arguments sont aussi avancés et notamment le fait que les passagers sont équipés à plus de 98 % de terminaux 2G/3G/4G qui recherchent en premier lieu les réseaux 4G largement déployés en Europe. Ces terminaux se connectent donc systématiquement au réseau MCA en 4G sans risque d’accrocher un réseau 3G terrestre. Par ailleurs, la vitesse de déplacement de l’avion rendrait inopérant toute tentative d’enregistrement sur un réseau 3G  terrestre. Pourtant les modalités d’enregistrement automatique du terminal mobile au réseau de l’opérateur domestique ou des opérateurs privilégiés en itinérance pourraient invalider ce raisonnement. Un autre argument a été avancé en faveur de la suppression de l’obligation de NCU : les téléphones embarqués détectent un nombre de stations de base 3G tellement élevé qu’aucune d’entre elles ne serait plus capable qu’une autre de prendre en charge la demande de connexion du terminal 3G à bord. Ces débats se poursuivront cet automne.

Les opérateurs mobiles, qui restent menacés par des brouillages du réseau terrestre, restent attentifs aux conditions de relâchement de ce cadre réglementaire. Une nouvelle préoccupation vient d’ailleurs d’apparaître : les opérateurs MCA souhaitent utiliser sans attendre la 5G à bord des avions. L’utilisation d’antennes passives 1 800 MHz à bord est donc à l’étude, ce qui permettrait d’envisager l’ouverture d’ici mi 2021 de la possibilité d’utiliser la 5G à bord des avions.

Le groupe finlandais 🇫🇮 @Nokia va fabriquer pour la @NASA ce qui sera le 1er réseau de téléphonie mobile opérationnel sur la Lune 🌒  ! Le réseau #4G «ultra-compact, économe en énergie et résistant aux conditions spatiales» sera déployé dès la fin de 2022. https://t.co/lrAAGVlrS4

Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ?
La limite réglementaire est fixée entre 36 V/m et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m.
🆕 https://t.co/gerqAr1mRD https://t.co/ArKCwYakrc

Et bientôt, une nouvelle version de la Maison @ANFR 🏡, enrichie de nouveaux objets connectés et avec un nouveau design… » #Restezconnecté https://t.co/vmv7DPY6Zx

The @anfr published a simulation of #wave exposure created by mobile telephony 📱 in dense urban areas taking into account the envisaged changes to #4G and #5G.
Read the full report here : 🆕https://t.co/7DNgHGt2OK https://t.co/6x0z8tGjOC

📶 INAUGURATION 🤳
Demain 👉 Inauguration d'un nouveau site #4G multi-opérateurs #NewDealMobile en @DepVendee en présence de @cedric_o, du @PrefetVendee, de @YvesAuvinet, du Maire de Vouillé-les-Marais, des opérateurs et des élus locaux ➡️ https://t.co/veDREXhgOi https://t.co/d4JCkPlCyw

ANFR a Retweeté

🧐 Le saviez-vous ?

Le site #Cartoradio de l'@anfr permet de voir l'emplacement de presque toutes les antennes radioélectriques en France, de la 2G à la 4G, en passant par la future 5G mais aussi toutes les autres installations comme les radars météo. 📶 https://t.co/iUqqOpYIR1 https://t.co/A8gj8LP8tw

Lors de sa visite du 12 octobre dernier au siège de l’@ANFR, @cedric_o a rappelé le rôle de l’ANFR en matière de contrôle de l’expositions aux ondes et a demandé son renforcement dans le cadre du déploiement à venir de la #5G #transparence 📽️👇
@DGEntreprises
@Economie_Gouv https://t.co/4bOFxt2pQi

The French spectrum agency @ANFR congratulates Paul Milgrom and Robert Wilson for the 2020 #NobelPrize in economics, on their fundamental work on #spectrum auctions. https://t.co/e95aaYrcKW

#TousMobilisés👏 @bouyguestelecom, @orange, @SFR & @free inaugurent le premier site #4G #DCC du #NewDealMobile dans le #Var à Evenos, avec @Laetitiaquilici, Vice-Présidente du @Departement_Var, la Maire de Evenos, les opérateurs et les élus locaux https://t.co/wUm1yu4aCH

L’@anfr prend acte de la mise à jour par la société Sony du téléphone portable Sony Xperia 5 📱, afin de respecter la valeur limite du DAS localisé « tronc ».

▶️https://t.co/RPQ4H8GsQg https://t.co/jABom8jVl1

#CongresANEM
@AnnieGenevard lance les débats [Table Ronde]
Transition #numérique : impact environnemental, énergétique et societal
Avec :
@michel_sauvade
@cedric_o
@sorianotech
@GillesBregant
@bertodiplo
@nicolasguerin68
@DidierCasas
@pacolombani
@arthurdreyfuss https://t.co/BDhz8tUy6m

Le 36e Congrès de l’@AnemMontagne commence aujourd’hui, le DG de l’@anfr, @gillesbregant, interviendra tout à l’heure au cours de la table ronde « Transition numérique : impact environnemental, énergétique et sociétal » #congresANEM #numerique https://t.co/APvqKTgsEb

Contrôler pour rassurer, expliquer pour convaincre @Siecledigital #5G @cedric_o https://t.co/Fop4bVNewz @anfr

Excellents échanges sur les fréquences de la #5G, les usages, les services, le déploiement et les enjeux à venir avec @gillesbregant, @cedric_, @sorianotech, @olivierbabeau, @lhofde, @michaeltrabbia et @huillvaquero . #5GConference https://t.co/nCpOLuXuUZ

@anfr Gilles Bregant : "la bande 3.5 est bien connue via boucle locale radio. Et très proche des autres bandes mobiles.
Bandes millimétriques ciblées 2022-23, donc on a du temps pour étudier. Elles pénètrent moins." #5GConference @EchosTechMedias https://t.co/fcWGRUQ91k

La troisième table ronde commence, @gillesbregant, DG  de l’@anfr,  intervient sur « L’arrivée de la #5G : technologie, bénéfices et déploiement ». #5Gconference #frequences https://t.co/P3UX6ztRF0

L’Anfr est présente ce matin à la Conférence 5G, un évènement  organisé par @EchosParisien_E en partenariat avec @tdfgroupe,  @oronge et l’@anfr. #5GConference https://t.co/tu7fj8sFQx

[#5GConference] - "Les innovateurs font partie de notre histoire. La #5G ce sont des innovations et des gains de productivité essentiels dans de nombreux domaines."
@cedric_o, Secrétaire d'Etat chargé de la transition numérique des communications électroniques @Economie_Gouv https://t.co/IOepaZKXl1

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil