Accessibilité

retour en haut

Déclarer une station - Guide de procédure pour les stations LTE 2,6 GHz

Nous contacter

  • Si après avoir lu cette rubrique vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question sur l'implantation des stations ou sur Cartoradio, vous pouvez contacter l'ANFR.

A consulter sur le web

  • www.cartoradio.fr : sur un même fond de carte, une représentation de l'implantation des stations radioélectriques et des sites de mesure de champs

Déploiement en métropole

Ce dispositif vise à protéger le radiotélescope de l’observatoire de radioastronomie de Nançay de brouillages préjudiciables causés par les émissions non désirées des stations de base opérant dans la bande 2500-2690 MHz. Il pourra, le cas échéant, être amendée en fonction de l’expérience acquise lors de sa mise en œuvre et à l’issue d’une consultation des parties prenantes.

 

Le principe général est l’application d’un niveau maximal de rayonnement non désiré à respecter de façon pérenne au niveau du radiotélescope de Nançay dans la bande 2690-2700 MHz par chaque station de base LTE opérant dans la bande 2,6 GHz. Ce niveau maximal à ne pas dépasser est défini conformément aux caractéristiques du radiotélescope précisées dans le rapport de la CCE relatif à la coexistence entre les stations LTE opérant dans la bande 2500-2690 MHz et les stations du site de radioastronomie de Nançay dans les bandes 2655-2690 MHz et 2690-2700 MHz ; il dépend de la position des stations de base par rapport au radiotélescope compte-tenu du diagramme de rayonnement de celui-ci dans le plan horizontal.

 

A cet égard l’opérateur communiquera à l’agence le niveau maximum d’émissions non désirées dans la bande 2690-2700 MHz garanti par les constructeurs des équipements LTE 2,6 GHz qu’il prévoit de déployer. Les émissions non désirées, comprennent les émissions hors bande et les rayonnements non essentiels (spurious). Par défaut, les niveaux garantis sont définis dans la norme ETSI-TS-136.104.

 

Dans sa demande d’autorisation d’installation d’une station LTE 2,6 GHz, l’opérateur confirmera le respect du niveau maximal de rayonnement en indiquant dans son dossier COMSIS la mention «LTE 2600-RST : installation respectant les niveaux de champs au niveau du radiotélescope de Nancay comme défini par la CCE d’octobre 2013». En cas de doute, sur une installation, quant au respect du seuil à respecter au niveau au niveau du radiotélescope de Nançay , l’opérateur du réseau mobile évaluera, préalablement au dépôt de sa demande d’autorisation,  le niveau de puissance rayonné par la station de base dans la bande 2690-2700 MHz au niveau du radiotélescope, en utilisant les outils de planification dont il dispose, incluant au besoin relief, sursol ou obstacles éventuels. Les modèles de propagation à utiliser sont laissés au choix de l’opérateur. L’opérateur devra être attentif dans l’utilisation éventuelle du sursol et des obstacles à la pérennité de l’atténuation apportée afin que le niveau de rayonnement demeure inférieur au niveau maximal autorisé et ce, sans limitation de durée.

 

 Il renseignera, par ailleurs, dans le champ contrainte du dossier de demande, les données complémentaires de tilt global et de référence constructeur des antennes (idem procédure LTE 800). La valeur globale d’atténuation résultant de la mise en œuvre d’un éventuel filtrage complémentaire sera renseignée  dans le champ contrainte du dossier ou dans un document annexe à la demande.

 

Dès lors, l’installation pourra être autorisée par l’agence, dans le cadre de la procédure COMSIS, dans le délai normal de quatre semaines. Afin d’optimiser la planification des réseaux mobiles et que cette procédure puisse être mise en œuvre, l’affectataire Recherche fournit aux opérateurs mobiles, dans les pages suivantes, les informations relatives à la station de radioastronomie de Nançay pertinentes pour la protection de l’observation dans la bande 2690-2700 MHz. 

 

Pour en savoir plus : Procédure complète de protection de la bande radioastronomie (2690-2700 MHz) vis-à-vis des émissions des systèmes du service mobile (2500-2690 MHz)

[#chiffresclés2020] #Focus sur les implantations de sites : l’@ANFR autorise l’ensemble des sites radioélectriques en France – sites radios, télés, réseaux mobiles…- ce qui permet de garantir leur compatibilité électromagnétique et d’éviter des brouillages. https://t.co/FrJmbkrJvB

ANFR a Retweeté

La France compte parmi les pays où l’exposition aux ondes est la plus encadrée. Entre 2019 et 2021, nous multiplions le nombre de contrôles par l’@anfr par 3, dont la moitié dédiés à la #5G.
Plus de détails 👉 https://t.co/iRWU8eRaFp

Pour contrôler l’exposition aux ondes, l’@anfr a installé des capteurs à proximité d’antennes #5G. Notre ingénieure I. Sefsouf et G. Astre d'@exemlab expliquent en quoi ces capteurs vont permettre de suivre, en transparence, l’évolution de l’exposition avec l'arrivée de la #5G ⤵️ https://t.co/pHfLNpTHYu

[#chiffreclés2020] Aujourd’hui, #focus sur l’activité internationale de l'@anfr : 1. En 2020, elle a préparé et défendu les positions françaises dans le domaine du spectre des fréquences, dans diverses entités où s’élaborent les cadres européens et internationaux. https://t.co/CY2s0oy6xi

Avec l’arrivée de la #5G et à la demande de @Cedric_O, l'@ANFR effectuera + de 10 000 contrôles de l'exposition aux ondes en 2021, dont près de 5000 avant et après déploiement d’antennes 5G. Reportage du @le_Parisien avec des ingénieurs ANFR sur le terrain.https://t.co/OC0ipo9KAR

ANFR a Retweeté

RADIO | Le @CSAudiovisuel fixe au 15 juillet 2021 l’entrée en vigueur des autorisations en #DABplus métropolitaines : https://t.co/PHF5vrc6cU https://t.co/fj0HDlxzls

ANFR a Retweeté

Wi-Fi 6E : la future norme sans-fil pourrait être approuvée en France dès le printemps 2021 https://t.co/uYTMEPljjf

Aux Etats-Unis, les enchères #5G ont débuté le 8 décembre dernier et se sont terminées vendredi. La bande de fréquences intermédiaire (3,7–3,98 GHz) a été adjugée pour environ 80 milliards de dollars. ▶️https://t.co/ZAiKo3hziA https://t.co/L96wsyCmaS

#recrutement 🧐
L'@anfr recrute :

▶️ Un(e) coordinateur(trice) de contrôles radiofréquences

📍 Maisons Alfort

🆕 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/W3AivgJc54

[#Fréquence5G] Avec l'arrivée de la #5G, l'@ANFR renforce ses travaux sur le contrôle du #DAS des téléphones portables : l’acquisition d’un nouveau banc de mesure conçu par la start-up 🇫🇷 @SARtesting
permettra à l’ANFR de conforter son rôle d’acteur de référence dans le domaine. https://t.co/94HBbtzUIP

« Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ? La limite réglementaire est fixée entre 36 et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m ». En savoir +: https://t.co/P5oZmaUJJ9 https://t.co/1ug6LUWJp4

«Réseaux #5G : est-ce vraiment la révolution annoncée ?» @gillesbregant répondait à la question hier soir dans l’émission #TechCO sur @bfmbusiness, avec @Fsorel, @GrablyR et @JeromeColombain
Le replay de l’émission ici⤵️:
🎙️https://t.co/dT2MedXtec https://t.co/yYzfNQP61a

Suivez en direct l’émission #TechCo présentée par @Fsorel sur la #5G avec @gillesbregant, invité en plateau aux côtés de @rgrably et @JeromeColombain. C’est par ici ➡️ https://t.co/pGbAFsKXig

ANFR a Retweeté

Ce soir à 21H dans #techCo sur @bfmbusiness débrief spécial #5G ! Avec @JeromeColombain @GrablyR et @GillesBregant de l'@anfr
Révolution attendue ? Où en est-on en terme de couverture du territoire ? Paris pas encore couverte : est-ce normal ?
Vos questions #TechCo

Les antennes #5G émettant en bande millimétrique (26 GHz) vont-elles brouiller les satellites de prévisions météo ? L'@anfr vous explique en une minute pourquoi ce ne sera pas le cas ⤵️ https://t.co/XETYOtoymm

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil