retour en haut

Juin 2016

Plus de 26 000 sites autorisés pour la 4G au 1er juin 2016

Au 1er juin 2016, 26 019 sites sont autorisés, dont 22 491 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. 

Les autorisations de sites 4G accordées au cours du mois dernier sont en hausse de 3,1 %.

  • 17 465 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 5,3% sur un mois).
  • 11 768 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 7,7% sur un mois).
  • 17 781 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 2,2 % sur un mois).

120 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz, disponible dans certaines zones depuis le 6 avril dernier pour le déploiement du très haut débit mobile. Cet observatoire marque ainsi le début du déploiement de la bande 700 MHz en Ile-de-France.

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit :

  1. Orange (8 841 sites)
  2. Bouygues Telecom (8 049 sites)
  3. Free Mobile (6 414 sites)
  4. Numericable-SFR (6 295 sites)

 

Pour en savoir plus :

Observatoire des déploiements 4G National

 

 

Observatoire des déploiements 4G Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 3G National

 

 

Observatoire des déploiements 3G Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 2G National

 

 

Observatoire des déploiements 2G Outre-Mer

 

 

Pour la 2G, la 3G et la 4G, l’Observatoire indique le nombre d’antennes-relais qui ont reçu un accord de l’ANFR ainsi que le nombre d’antennes que les opérateurs ont déclarées en service auprès de l’Agence (après avoir obtenu un accord de l’ANFR, un opérateur doit mettre son installation en service sous 18 mois s’il ne veut pas perdre le bénéfice de cet accord). L’Observatoire recense ces informations pour chaque opérateur de réseau mobile : Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR.

Une distinction est faite en fonction de la bande de fréquence utilisée par l’installation radioélectrique :

  • Pour la 2G : entre GSM 900 MHz et GSM 1 800 MHz ;
  • Pour la 3G : entre UMTS 900 MHz et UMTS 2 100 MHz ;
  • Pour la 4G : entre les bandes 800 MHz, 1 800 MHz (refarming) et 2 600 MHz.

L’Observatoire comporte enfin, pour chaque type de service (2G, 3G et 4G) et par bande de fréquences, le nombre de supports autorisés.

Exemple : sur un pylône sont installées une antenne-relais de SFR et une antenne-relais de Bouygues Télécom. Le service est de l’UMTS 2 100 pour chaque opérateur. Ce cas sera compté comme suit : « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour SFR et « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour Bouygues Télécom. En revanche, il ne comptera que comme un unique support supplémentaire.

Les colonnes « Accord ANFR » décomptent tous les accords d’implantation délivrés par l’ANFR au 1er du mois considéré, déduction faite des abandons qui ont pu avoir lieu. Les sites qui font l’objet d’une simple déclaration, c’est-à-dire ceux qui présentent une puissance inférieure à 5W, ne sont pas comptabilisés.

Toutes les fréquences sont bien en place pour le défilé du #14Juillet https://t.co/JNLxT2mdUd

L'@anfr recrute :

▶️ Un(e) Chef(fe) du département de Radiodiffusion

🆕 https://t.co/sqP2CMTHoy https://t.co/aOwYm5Ghor

🔑Qui n’a jamais rêvé de pouvoir faire sonner son trousseau de clé perdu ? C’est ce que proposent certains petits appareils connectés (Airtags, SmarTag+…) qui utilisent une techno radio particulièrement innovante : l’UWB ou l’Ultra Wide Band. + d'infos : https://t.co/kQp7KrLOxY https://t.co/fb07VVwO73

Le Linky est un appareil dont les niveaux d’exposition aux ondes sont très faibles : pour comparer avec d’autres objets connectés du quotidien, comme par ex. la plaque à induction, le 📱#5G, la tablette, le casque Bluetooth .. RDV sur : https://t.co/19NAo3G0kP #MaisonANFR https://t.co/gaGMrJb2GI

L’@ANFR publie l’analyse des mesures d’exposition du public aux ondes de + de 300 compteurs #Linky. Les résultats montrent que ces compteurs n’émettent que sur une faible partie du temps et que les niveaux relevés sont très faibles.
https://t.co/Wnng5KTrMa https://t.co/PX2oUXaeXM

Le #RSPG publie une consultation publique sur un projet d’avis portant sur le rôle de la politique du spectre dans la lutte contre le changement climatique. Vous souhaitez contribuer ? C’est jusqu’au 31 aout et c’est ici ⤵️ : https://t.co/h8oigVXBme https://t.co/mN1gFbGqtU

#recrutement 🧐
L'ANFR recrute :

▶️ Un(e) gestionnaire de saisie

🆕 https://t.co/LAMNBMQOd1 https://t.co/HlSip70V5s

ANFR a Retweeté

L’arrivée de la 5G est au cœur du débat public et son déploiement interroge, notamment en termes d’exposition aux ondes. Qu'en est-il ? @anfr fait le point. https://t.co/XkCo39bvxH

Politique européenne du spectre : le #RSPG publie pls avis sur : la ‘#5G et au-delà’, le ‘programme pluriannuel de politique du spectre’, le ‘partage des fréquences’, la ‘coordination UHF entre l’Italie et la Croatie’+ un premier avis sur la #CMR23.
ℹ️ https://t.co/lYQ3cZflbh https://t.co/b8MoofxVjZ

#LesmetiersANFR
💬" C’est bien connu, les fréquences n’ont pas de frontières. Il faut donc veiller à ce que les émetteurs des uns et des autres ne créent pas de brouillages d’un pays à l’autre...".
Découvrez l’itw de G. Delaire, Ingénieur à l’ANFR. https://t.co/IhmcBa6hZl https://t.co/PRlXQhCPVH

Et les résultats des mesures de ces sondes bientôt disponibles en temps réel sur https://t.co/GkBICzAnbT et en open data sur https://t.co/1mxyMZKQyx ! #5G #ondes @villedelille59 @exemlab #opendata https://t.co/qj5wApxOR7

#WIFI6 De nouvelles ressources en fréquences dans la bande 6 GHz ont été adoptées par la Commission européenne pour répondre aux besoins de montée en débit pour les usages #WIFI. Toutes les informations dans cette article https://t.co/y2IsagGe68 https://t.co/8rAdNTWRtJ

L’@anfr publie l’analyse des mesures de #DAS (Débit d’Absorption Spécifique) réalisées en 2020 sur 95 téléphones portables de 33 marques différentes. Parmi ceux-ci, 9 téléphones ont dépassé la limite réglementaire.

https://t.co/XlCE0gvXPF https://t.co/vTUueNyEO8

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil