Accessibilité

FAQ

retour en haut

Juillet 2018

Au 1er juillet, 41 509 sites sont autorisés par l’ANFR, dont 36 996 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. 

Au mois de juin, les autorisations et mises en service de sites 4G ont poursuivi leur progression :

  • les demandes d’autorisations des sites 4G se sont accrues de 1,3 % ;
  • les mises en service de sites 4G ont augmenté de 1,5 %.        

 

En France, 5 bandes de fréquences permettent désormais de fournir un service 4G :

  • 2 865 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz  (+ 28,5 % sur un mois) ;
  • 33 315 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 1,4 % sur un mois) ;
  • 31 350 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 2,7 % sur un mois) ;
  • 6 176 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,1 GHz (+ 25,2 % sur un mois) ;
  • 27 381 sites  sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 1,9 % sur un mois).

 

Grâce aux réaménagements de fréquences de la TNT qui ont eu lieu au printemps dernier dans le Grand Est et qui ont permis de libérer la bande 700 MHz, les opérateurs peuvent désormais, depuis le 1er juillet, déployer leurs sites 4G dans cette zone. En juin, l’ANFR y a autorisé 164 nouveaux sites (163 pour Free Mobile et 1 pour Bouygues Telecom).

 

Outre-Mer, 2 077 antennes sont autorisées pour la 4G :

  • 1 503 sites sont autorisés dans la bande 800 MHz ;
  • 1 539 sites sont autorisés dans la bande 1 800 MHz ;
  • 22 sites sont autorisés dans la bande 2,1 GHz ;
  • 902 sites sont autorisés dans la bande 2,6 GHz.

 

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit : 

  1. Orange (15 986 sites, + 331 en juin) ;  
  2. SFR (15 633 sites, + 272 en juin) ; 
  3. Bouygues Telecom (15 500 sites, + 443 en juin) ; 
  4. Free Mobile (10 820 sites, + 193 en juin). 

 

Pour en savoir plus :

Sur Twitter

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil