Accessibilité

retour en haut

Actualité

Covid-19 : les antennes de l’ANFR dans le Pacifique ont repris l’intégralité de leurs activités

02/06/2020

La crise sanitaire a également touché les territoires de la Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française, dans lesquels des antennes de l’ANFR sont implantées. Les habitudes de travail ont été bouleversées et chaque antenne a dû élaborer un plan de continuité de l’activité. Un seul agent se rendait dans les locaux afin résoudre les cas de brouillages, de procéder à la certification et à la transmission des factures des fournisseurs locaux, etc.

Les autres agents de ces antennes étaient en travail à distance pendant toute la durée du confinement : 4 semaines en Nouvelle-Calédonie et 5 semaines en Polynésie française. Un point quotidien par visio-conférence était réalisé entre les responsables des antennes et leurs collaborateurs.

A l’issue du confinement et en l’absence de circulation du virus, l’ensemble des agents est retourné au bureau et sur le terrain. Des mesures de protection sanitaires ont cependant été prises : limitation du nombre d’usagers présents dans les bureaux simultanément, désinfection des objets pouvant avoir été touchés par ceux-ci, port d’un masque en cas de présence d’une personne fébrile ou dans le cas de contrôles de stations radioélectriques de navires ne permettant pas le respect de la distanciation sociale.

Les contraintes imposées à la vie sociale ont ensuite été allégées : au bout d’un mois de confinement et deux semaines de déconfinement partiel, toutes les activités habituelles ont repris un format quasi-normal dès lors qu’elles permettaient d’assurer le respect de la distance d’un mètre entre individus ou de connaître le nom de toutes les personnes présentes y prenant part.

Les antennes de l’ANFR situées en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française exercent une grande partie des missions que l’Agence mène en métropole et dans les DOM. En revanche, les missions de négociations internationales et de coordination aux frontières pour ces territoires sont en partie gérées directement en métropole.

  • Pour la mission de planification des fréquences, les antennes de l’ANFR animent les débats sur place et remontent les besoins des affectataires en matière d’évolution du tableau de répartition des bande de fréquences (TNRBF), informent ces derniers des évolutions du TNRBF et de la réglementation afférente aux fréquences radioélectriques, accompagnent voire coordonnent le réaménagement du spectre. Elles ont à ce titre récemment initié des démarches pour développer la coopération avec les Etats insulaires du Pacifique ;
  • Pour la mission de gestion du spectre, elles procèdent à la coordination de fréquences entre les affectataires, font passer les examens de certificats restreints de radiotéléphoniste (CRR) et radioamateurs et délivrent ces certificats, contrôlent les demandes de licences radiomaritimes, délivrent des autorisations pour les stations VHF à terre dans le cadre du radiomaritime ;
  • Pour la mission de contrôle de l’utilisation des fréquences, elles réalisent des inspections de sites radioélectriques, des contrôles de conformité des stations, des réseaux et des assignations de fréquences, de contrôles des stations radioélectriques de navires, de surveillance du marché (ex ante) des matériels radioélectriques non connectés à un réseau ouvert au public avec la délivrance d’autorisation administratives d’importation (AAI), instruisent les demandes de recherche de brouillage, réalisent des mesures d’exposition du public aux ondes et assurent la protection de la réception de la télévision.


Elles sont par ailleurs sollicitées sur toute question relative aux télécoms ou à la radiodiffusion par le Haut-Commissariat de la République ou l’Administration Supérieure de l’Etat. Elles mènent, dans ce cadre, des analyses techniques ou des propositions d’évolution des cadres réglementaires applicables aux fréquences radio tant localement que nationalement.

5G : manifestement @lamontagne_fr ne connaît pas l’existence du comité national de dialogue de l’@anfr sur le sujet ; dommage, dans un sujet qui devient caricatural et polémique c’est un espace d’échanges fondés et apaisés. #PeutMieuFaire https://t.co/DY1b5jc6PE

Nous sommes à la recherche de nouvelles idées pour l’application mobile Open Barres : https://t.co/AcNhBHz3Ad 💡💡 Participez à un atelier d’idéation en direct de chez vous, une première !
📅 du 5 au 16 octobre en 4 sessions de 2 heures. Inscrivez-vous 👇
https://t.co/O5UeSvpJJQ https://t.co/rkBfmOdKmV

#5G : où se trouvent les 500 antennes déjà en test sur le territoire ? #cartoradio https://t.co/BTyvjreisJ

L' @anfr simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats :
▶️Sans #5G, l'ANFR indique que l'exposition du public aux ondes continuerait inexorablement d'augmenter.»
https://t.co/veEfbLXVvK

Les équipes de l’@anfr en action pour résoudre un brouillage qui empêche le bon fonctionnement d’une caméra HF 🎥 pendant les @24hdumans . https://t.co/5ILG7M8N9O

ANFR a Retweeté

Le numérique est le 1er secteur créateur d’emploi en 🇫🇷. Il doit continuer à innover. Se passer de la #5G est destructeur pour l’emploi et l’attractivité. Discutons d’une meilleure information et d’un renforcement des contrôles d’exposition sur le terrain. https://t.co/IJ1Kdtm6tK https://t.co/wlQc4e021L

Évolution de l'exposition aux ondes avec l'arrivée de la 5G : l'ANFR fait le point https://t.co/FMP3yRk6Bb https://t.co/5lnJnzlcvj

.@GillesBregant 🗣️«La 5G va démarrer en 🇫🇷 dans la bande 3,5 GHz, à partir d’antennes déjà existantes 2G, 3G, 4G… Donc, le sujet des antennes multiples installées partout n’est pas du tout d’actualité »Retrouvez l’émission #VraiouFake de @franceinfo ici👇https://t.co/KfvNDRljAT https://t.co/sRSrpljvCD

🗣️📺Rendez-vous ce soir à 21h pour l'émission "vrai ou fake" de @franceinfo sur la #5G : le DG de l'@anfr @GillesBregant est l'invité, il apportera son expertise sur cette nouvelle technologie. https://t.co/t6Kwb7e1Mw

📺 Au #JT de 20h hier sur @TF1 l’expertise de mesure des #ondes de l’@anfr a été présentée : comment mesure-t-on l’exposition aux ondes due à la #5G ? Quels résultats trouve-t-on ? Le reportage 📽️ : https://t.co/hJ7cGt08oX https://t.co/aRRkQtkt3v

ANFR a Retweeté

La France possède l’un des cadres de contrôle de l’exposition aux ondes parmi les plus exigeants du monde. Plus de transparence et plus de contrôles de l’@anfr 👉 Cette sécurité s’appliquera avec encore plus de rigueur avec la #5G.

ANFR a Retweeté

Le rapport inter-inspections sur l'exposition aux ondes #5G et les pratiques internationales remis à @BrunoLeMaire, @barbarapompili, @olivierveran et moi-même permet de poser les bases d'un débat rationnel et scientifique.
👉 https://t.co/VzlBL6YiUU

Que retenir de ce rapport 3️⃣? L’augmentation de l’exposition due à la #5G en bande 3,5 GHz resterait modérée, du fait des antennes à faisceaux orientables.
+ d’infos en consultant le rapport i ci : 👇https://t.co/QPCr4ivJrv https://t.co/WxXHl3CPgB

Que retenir de ce rapport 2️⃣? Même dans une configuration maximaliste, les niveaux resteraient faibles au regard des valeurs limites d’exposition : 2,30 V/m en moyenne en extérieur.
+ d’infos en consultant le rapport : 👇
https://t.co/8G16xX1ijf https://t.co/EBFrtFTIiz

Que retenir de ce rapport 1️⃣? Sans #5G, l’exposition du public aux ondes devrait continuer d’augmenter ( + 70 %) pour répondre à la demande croissante de connectivité mobile en zone dense.
+ d’infos en consultant le rapport : 👇https://t.co/CqpX2bWiK6 https://t.co/1nLSpc4pTS

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil