Accessibilité

retour en haut

Actualité

Coordonner la 5G en Mer des Caraïbes

02/06/2020

La coordination aux frontières pour la 5G aux Antilles représente un véritable défi. L’extrême proximité des territoires voisins rend la cohabitation radioélectrique particulièrement ardue.

Par exemple, la carte ci-contre illustre l’environnement immédiat de la collectivité française d'Outre-mer de Saint-Martin : l’île d’Anguilla, dont le plan de fréquences est tout à fait différent, ne se situe qu’à environ 10 km. Cette situation n’a que peu de points communs avec celle de l’Europe, où les plans de fréquences des pays voisins ont tous la même structure que ceux de la métropole.

En effet, dans cette région du monde, les administrations ont, malgré la grande proximité des îles, adopté des plans de fréquences hétérogènes. Voisinent ainsi des plans de fréquences d’inspiration américaine, européenne, ou d’Asie-Pacifique (APT), tandis que la propagation au-dessus d’une mer chaude tend à amplifier les signaux brouilleurs ! La figure 1 illustre ces différences dans la bande des 700 MHz, l’une des bandes d’accueil de la 5G : le plan européen (deux lignes du sommet du schéma) s’appuie par exemple sur deux blocs principaux, le bloc uplink (du terminal vers le relais) allant de 703 à 733 MHz. En revanche, le plan américain (deux lignes du bas du schéma) prévoit quant à lui quatre blocs plus étroits, et notamment un bloc downlink (du relais vers le terminal) allant de 728 à 756 MHz. Entre 728 et 733 MHz, les deux usages du spectre sont donc antagonistes.

Figure 1 : Les plans de fréquences de la bande 700 dans les Antilles

On considère en effet que les plans deviennent incompatibles lorsque les mêmes fréquences sont utilisées en liaison montante (uplink) dans un plan et descendante (downlink) dans l’autre. La figure 2 illustre ainsi les brouillages récurrents qui apparaîtront en l’absence de coordination : les zones roses y indiquent les perturbations qui peuvent se produire. On voit ainsi que le signal, nécessairement puissant, émis d’un relais américain utilisant la bande 85 (728-734 MHz) peut, à proximité d’un territoire fonctionnant au plan européen, empêcher le relais européen d’écouter « ses » terminaux fonctionnant au sommet de la bande 703-733 MHz. Il en va de même plus haut dans la bande, où les relais européens peuvent réciproquement aveugler la bande 13 uplink américaine !

Figure 2 : incompatibilités entre les plans

La France applique les mêmes plans de fréquences aux Antilles qu’en métropole, dans une logique de continuité territoriale. Ce plan européen implique donc des compromis avec les administrations voisines. Pour Saint-Martin, les négociations ont lieu avec les Pays-Bas (pour Saba et Saint-Eustache) et avec les Etats indépendants de Sint-Maartin et Anguilla. Pour les départements de la Guadeloupe  et de la Martinique, les discussions avec Sainte-Lucie et la Dominique se font au travers de l’ECTEL (Eastern Caribbean Telecommunications Authority), mais également directement auprès des administrations de Montserrat et d’Antigua.

Afin de surmonter ces difficultés, il faudra donc, pour la 5G en bande 700 MHz, répartir équitablement les fréquences incompatibles entre pays voisins. A défaut de s’accorder sur ce partage, il faudra accepter des restrictions fortes en termes de puissance, de performance ou de zones de déploiement.

Il faudra également tenir compte du mode de fonctionnement choisi par les Etats voisins, puisque les réseaux peuvent être exploités en FDD (blocs dédiés à un « sens de circulation ») ou en TDD (fonctionnement dans le même bloc, en alternat). Cela supposera ainsi une synchronisation temporelle entre stations proches de part et d’autre des frontières.

Pour la 5G dans la bande 3,4 – 3,8 GHz, la situation sera plus simple : cette bande dispose d’un statut primaire sur le continent américain (Région 2). Elle doit néanmoins garantir la protection de stations terriennes de réception satellite préexistantes.

En conclusion, pour la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe, des autorisations et des déploiements 5G sont envisageables sans accord. Des contraintes devront néanmoins s’appliquer a posteriori pour aboutir à un accès équitable au spectre.

En revanche, la situation s’annonce plus complexe autour de Saint-Martin où le déploiement nécesite de renégocier des accords existants. En effet, les seuils actuels de coordination ne permettent pas d’éviter les brouillages entre stations de base dans le cas d’une utilisation non synchronisée. Les travaux ont commencé, mais beaucoup d’informations manquent encore pour identifier les problèmes potentiels et les solutions possibles. Des contraintes seront nécessaires pour assurer la coexistence avec les îles aux alentours, et les futurs accords devront les circonscrire avant de lancer les déploiements.

ANFR a Retweeté

Gilles Brégant, directeur général de l’Agence nationale des fréquences, interviendra au #Forum5G mardi 8 décembre.
Programme & inscriptions ▶️ https://t.co/6Xj6jjCsTT https://t.co/tqNShairkb

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er décembre :

📶@orange (24 395 sites, +368 en novembre 2020)
📶@SFR (20 829 sites, + 243)
📶@bouyguestelecom (20 288 sites, + 332)
📶@free (18 328 sites, + 325)

🆕https://t.co/we8NmZJ9AQ https://t.co/X5gUwmHhbN

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 1er décembre, 15 901 sites #5G ont été autorisés par l'@anfr tous opérateurs confondus. L’ensemble des nouvelles implantations 5G ont été autorisées sur des sites déjà existants, utilisés pour les technologies 2G, 3G, 4G.

🆕https://t.co/cl0oCQwnRd https://t.co/MlkScEfGJc

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er décembre 2020, près de 52 000 sites #4G et 16 000 sites #5G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

🆕 https://t.co/QMHSjcW48y https://t.co/EPrCXI48OD

#TousMobilisés 👏 Les opérateurs @bouyguestelecom, @orange, @SFR & @free inaugurent le premier site #4G #DCC du #NewDealMobile dans l'Aisne à Saint-Gobain, en présence de @Prefet02, @chcoulon, @pjverzelen, du maire de Saint-Gobain et des élus locaux #territoires https://t.co/Bf3lJKZETd

Quel est le rôle de l’@anfr dans le déploiement de la 5G en France ?
1️⃣Autoriser les implantations des sites #5G sur le territoire
2️⃣Contrôler l’exposition du public aux ondes
3️⃣Favoriser le dialogue et la concertation sur ces sujets
⤵️ https://t.co/3RuKyOws8a

Le 9e Comité national de dialogue sur l’exposition du public aux ondes s’est tenu ce matin. Comment fonctionne-t-il ? Quel est son rôle ? Explications dans cette vidéo⤵️ #5G #transparence https://t.co/wNrta3cVyc

Ce matin a lieu le 9e Comité national de dialogue de l’@ANFR sur l’exposition du public aux ondes. Il apporte toutes les informations aux acteurs sur le sujet et favorise le dialogue et la transparence. @AntoineDarodes, Dir. de cabinet de @cedric_o, introduit la séance. https://t.co/IPSRklbTCt

Triste sort pour l’immense radiotélescope Arecibo qui s’est effondré aujourd’hui 😥 Il était une de nos références dans notre BD sur l’histoire des fréquences https://t.co/ITTFHhmxvp https://t.co/Lpfo336aFY

ÇA Y EST !

La #5G arrive en France 🚀 🚀🚀

Après le lancement par @SFR et @bouyguestelecom, très bientôt @orange et @free ne saurait tarder !

Ci-dessous les premières cartes de couverture publiées par les opérateurs suite aux recommandations de l’@Arcep 👇🏽 https://t.co/fv96YEjC8O

Un incendie survenu sur un site de Télédiffusion de France (TDF) situé près de Marseille, le deuxième plus important de l'Hexagone, privait ce matin 3,5 millions de personnes de télévision TNT et de radio, a-t-on appris auprès de TDF #AFP

Qu'est-ce que la #5G ? Quelles évolutions technologiques représente-t-elle ? Quel rôle de l'@ANFR dans le cadre de son déploiement en 🇫🇷 ? Ce mini-site pédagogique répondra sans doute aux❓ que vous vous posez sur l'arrivée de cette nouvelle technologie :➡️https://t.co/1u9aHwe50W

ANFR a Retweeté

Très bien ce minisite web @anfr sur la 5G, sous un angle fréquences bien sûr mais pas que ! 👨‍💻📡 #pedagogie

https://t.co/7fcrV1740N
https://t.co/m4iIDqv8Vm

ANFR a Retweeté

EXCLUSIF. La carte de France de la 5G avec 6.886 communes où elle est autorisée https://t.co/PHNZqvPSKk https://t.co/tGlJPeHt9Y

ANFR a Retweeté

La France est dans le premier wagon des pays qui allument la #5G. Les opérateurs ont déjà la possibilité de l’allumer dans 40 villes de plus de ­100 000 habitants.

Retrouvez mon interview dans @leJDD ⤵️

https://t.co/Pg5oLREEp4

L’ANFR publie une synthèse des premiers sites #5G autorisés : ce sont 15 901 sites implantés dans près de 7 000 communes qui peuvent être activés par les opérateurs mobiles https://t.co/lo1f5n4nGV https://t.co/ygnl9tbJBC

.@gillesbregant , DG de l’ANFR , intervient cet après-midi au @ForumMediasMob pour parler de #5G et du rôle de l’@ANFR avec l’arrivée de cette nouvelle technologie. https://t.co/XqGDmylZjv

« Le déploiement de la #5G ne pourra pas avoir lieu sans le concours des élus locaux » selon @michel_sauvade, référent téléphonie mobile pour @l_amf et président du comité de dialogue de l'@anfr !
https://t.co/ag4ikLwBJB

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil