Accessibilité

retour en haut

La prévision des crues

Les fréquences au cœur du fonctionnement de prévision des crues

Les fréquences sont  très utilisées pour faire face aux inondations. Près de 700 capteurs,  répartis sur les fleuves et rivières du territoire métropolitain sont exploitées par les services de prévision des crues. Ils mesurent le niveau de l’eau et transmettent les informations vers les préfectures. En temps normal, les transmissions ont lieu une fois toutes les heures mais elles augmentent lorsqu’il pleut et peuvent avoir lieu toutes les 5 minutes. 

Si les grandes crues sont rares, leurs effets importants leur ont valu d’être consignées depuis longtemps dans les registres nationaux. 

La crue la plus importante de la Seine date de février 1658 : 8,96 m en transposant à l’échelle contemporaine (pont d’Austerlitz) soit 34 cm au-dessus de celle de 1910. En effet, à Paris, des relevés systématiques se font depuis le milieu du XIXème siècle à partir d’une échelle située au niveau du pont d’Austerlitz.

Les crues torrentielles de 2002 dans le Gard ont accéléré la refonte du système d’annonce de crues, qui a évolué vers un système de prévision des crues sur les grands fleuves et les grandes rivières de France métropolitaine. 

Un système de prévision et d’annonce des crues nécessite un service opérationnel central pour communiquer avec les stations décentralisées et avec toutes les personnes qui sont en relation avec le service. 

Une expertise conjointe entre météorologues et hydrologues s’est également révélée nécessaire, ce qui s’est concrétisé par la création :

  • du Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations (SCHAPI) en 2003. Il est en charge de l’affichage du risque au niveau national (cartes "vigicrues") et est localisé à Toulouse, comme Météo-France. Il agit sous la tutelle de la direction générale de la prévention des risques (DGPR).
  • de 19 Services de Prévision des Crues (SPC) qui se chargent de la vigilance spécifique à leurs territoires. 

 

Pour coordonner les opérations à l’échelle locale, les Directions Régionales de l’Environnemenet, de l’Aménagement et du Logement DREAL  de bassin sont en charge, pour chaque Préfet de bassin, de l’animation des étapes de mise en œuvre des directives. Elles sont le principal relais d’information vers les collectivités territoriales.

Les relais utilisés pour la supervision des crues fonctionnent dans la bande 70/80 MHz et recueillent l’information de sondes installées au niveau des cours d’eau ; ce sont des capteurs de niveau qui peuvent fonctionner par ultrasons, ou utiliser une technologie radar par impulsion et fonctionnant dans la bande 24 GHz . Les relais peuvent soit recevoir des alertes transmises spontanément par les sondes, soit les interroger, à la demande d’un opérateur ou selon un cycle préétabli.

Les sondes fournissent des relevés de la pluviométrie ou de niveau d’eau qui contribuent au processus global de prévision et d’annonce des crues. 

Le degré d’interférence entre les relais radio doit être suffisamment faible pour ne pas remettre en cause la fiabilité des communications, ce qui nécessite l’attribution de plusieurs fréquences  pour les équipements pilotés au sein d’un bassin.

Ces informations sont ensuite retransmises vers les préfectures afin d’informer ou d’alerter les populations. La transmission peut être réalisée par le réseau téléphonique, par fibre optique, voire par faisceau hertzien dans la bande 1,4 GHz.

 

La maîtrise des crues est également un élément fondamental de la sécurité des barrages, notamment au voisinage des centrales nucléaires. Certaines stations complémentaires sont ainsi exploitées par EDF. 

Enfin, la prévention des crues nécessite une coopération internationale et un partage des alertes. Ainsi, en 1993, dans le nord du département de l'Aisne, les crues de l'Oise ont provoqué des inondations et ont révélé l'importance d'avertir assez tôt les populations de l'arrivée d'une crue, y compris dans le Hainaut belge.

📶Première inauguration vendredi en #Corse d’un site multi-opérateurs #4G à #Vivario, pour étendre l’accès à l'internet mobile. Le service régional @anfr d’Aix-Marseille était présent aux côtés des élus, des représentants de l’État et des opérateurs. https://t.co/jjKpr4hTWl

L'@anfr publie une analyse de toutes les mesures réalisées à la demande de particuliers entre juin et décembre 2018 pour évaluer l’exposition due aux compteurs Linky.

Télécharger le rapport ici 👉 https://t.co/i5yotD1fAv https://t.co/Bqu168BP8U

#Recrutement

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

▶️Un(e) développeur:

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/7gGPgE1P7a

L’@anfr était présente ce matin à la 2ème édition de Médias en Seine, le 1er festival qui réunit celles et ceux qui construisent les médias de demain. Notre DG @gillesbregant a participé aux discussions sur le plateau Média Lab de l'information. #Echanger #Imaginer #Avancer https://t.co/r0ZLHeWVep

#5G à 26 GHz et @Paris2024 : deux projets naturellement complémentaires @anfr https://t.co/rL8pDP0BRw

ANFR a Retweeté

Direction la @citedessciences pour la présentation des plateformes d’expérimentations #5G  dans la bande 26 GHz, la bande des fréquences « millimétriques » (la bande prochainement attribuée est « la 3.5 GHz ») ! @DGEntreprises @Anses_fr @anfr @GouvernementFR @BrunoMaquart @anfr https://t.co/RVAkfyxxsz

L’ANFR informe du retrait du marché et du rappel du téléphone ECHO HORIZON LITE 📱. Des mesures réalisées dans le cadre de la surveillance du marché des terminaux ont en effet mis en évidence des valeurs de DAS tronc dépassant la limite autorisée.

👉 https://t.co/QcLWS65bsP https://t.co/wdKBpfvAa9

[#ObservatoireANFR]📱📊
En septembre, 35 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l’@ANFR dans le cadre des expérimentations organisées par l’@Arcep : 398 #stations 5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er octobre.

👉 https://t.co/GSLvSga5Gj https://t.co/DMQjnWUjGd

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er octobre :

▶️ @orange (20 054 sites, + 203 en septembre 2019)
▶️ @SFR (18 025 sites, + 79)
▶️@bouyguestelecom (17 622 sites, + 62)
▶️@Free (13 636 sites, + 390)

👉https://t.co/Doc2nIGpCx

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er octobre 2019, 48 437 sites #4G sont autorisés par l' @ANFR, en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

👉 https://t.co/R4YtyK1HbY https://t.co/AlzhliOH0R

L’@anfr a décidé d’expérimenter des capteurs autonomes large bande qui permettront d’apprécier en temps réel le niveau d’exposition dans les bandes 80 MHz - 6 GHz. https://t.co/fyHGCD4cy9

Déroulement ce matin du 4ème comité nationale de dialogue au sein de l’@anfr sur les niveaux d’exposition aux #ondes https://t.co/mixMS1dMNC

#Recrutement 🧐

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

▶️Un(e) chef(e) de projet intégration SI - Junior (H/F)

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/mrPMOoUwGv

📱📶 L’ANFR publie son bilan du 1er semestre 2019 concernant les contrôles de DAS réalisés sur 46 téléphones portables prélevés dans des points de vente en France.

Consulter le bilan 👉 https://t.co/eXJiAnyYn7 https://t.co/SLoz0vkRzD

📢📚 Le #Rapport annuel de l’ANFR 2018 est en ligne sur le site https://t.co/bHsJLk3Hhz https://t.co/OXq1qNMOzd

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil