Accessibilité

retour en haut

Le déploiement de la 5G

La 5G sera déployée commercialement à partir de 2020. Cette nouvelle génération de communications mobiles se distingue des précédentes en ce qu’elle vise, dès sa conception, à intégrer un nombre de cas d’usages inédit : ainsi, les communications téléphoniques et l’accès à l’internet par les individus seront-ils complétés par les usages dits « verticaux », notamment pour l’internet des objets ou certains usages critiques - dans les secteurs de la santé, des voitures autonomes ou de l’industrie manufacturière, par exemple. Les forts besoins en connectivité des entreprises et des particuliers associés à l’intégration des verticaux appellent l’ouverture d’une gamme des fréquences inédite en couverture terrestre (utilisation de fréquences dites millimétriques) et une évolution de l’architecture des réseaux mobiles (déploiement des petites antennes et emploi d’antennes intelligentes).

La 5G sera un élément-clé de la transformation de la société et de l’économie, dont l’ensemble des services (transports, énergie, santé ou médias, par exemple) et des modes de production.

Des objectifs de déploiement ambitieux sont déjà fixés pour la 5G, aux niveaux français et européen. Pour anticiper et faciliter ces développements, la Commission européenne a publié, le 14 septembre 2016, son plan d’action pour la 5G. Elle indique que les apports de la 5G pourraient, dans 4 secteurs industriels clés, s’élever à 114 milliards d’euros par an et fixe de premiers objectifs : la 5G devrait être commercialement disponible dans au moins une grande ville de chaque pays de l’Union en 2020, et toutes les zones urbaines ainsi que les principaux axes routiers et ferroviaires devraient disposer d’une couverture 5G ininterrompue en 2025. Il s’agit de répondre aux besoins sans cesse croissants de connectivité et d’accroître la compétitivité des pays de l’Union.

Pour en savoir plus, la Commission européenne a publié un Observatoire 5G.

Le 16 juillet 2018, la France a également présenté sa feuille de route pour faciliter le développement et le déploiement de la 5G. Elle intègre deux grands objectifs de couverture très similaires à ceux fixés par la Commission européenne.

De nombreux défis se profilent ainsi pour l’ANFR. Outre l’identification et l’harmonisation de nouvelles bandes de fréquences 5G, il faudra accompagner le déploiement des nouvelles antennes, organiser la concertation avec l’ensemble des acteurs, expérimenter et entretenir la confiance du public dans ces nouvelles technologies, notamment grâce à l’adaptation des protocoles de mesures d’exposition. Enfin, le peu de place disponible dans le spectre des fréquences exige que soient examinées des possibilités de cohabitation avec les usages existants, très variés en nature mais tout aussi nécessaires au bon fonctionnement du quotidien : satellites d’observation de la Terre ou de télécommunications, radars de l’aviation civile, systèmes militaires, stations de radioastronomie ou encore faisceaux hertziens, qui assurent l’alimentation continue en données des réseaux fixes et mobiles.

Téléchargez la brochure ANFR « Préparer l’arrivée de la 5G »

@anfr @ITU Les fréquences ne connaissent pas de frontières. Cela tombe sous le sens pour les satellites, mais cela vaut aussi pour les transports longue distance (avions, navires). Et, pour les terminaux les plus répandus (téléviseurs, téléphones portables), mieux vaut des bandes communes.

Une CMR, à quoi ça sert ?
Ce petit thread pour expliquer ce qui se joue en ce moment en Egypte… #ITUWRC https://t.co/6fLVFCQ6Wz

Plus de 3 300 délégués inscrits à la CMR-19 : record absolu de participation ! Le nombre d'experts rassemblés à Charm El-Cheikh pour amender le Règlement des Radiocommunications reflète la complexité croissante de la gestion internationale des fréquences #ITUWRC @ITU @anfr

Le service régional de l'@ANFR à Villejuif accueille 10 enseignants à la découverte de nos activités dans le cadre de l’opération #ProfsEnEntreprises de #Fond_CGenial https://t.co/xsKld5Zwin

Les télécommunications spatiales : un sujet au cœur de la CMR-19 qui dévoilera ses conclusions dans quelques jours #ITUWRC @anfr @ITU https://t.co/WYCYnu0z0L

Un dimanche après-midi très studieux à la CMR-19 #ITUWRC https://t.co/nxdkD3zI9z

Photo de famille : les coordinateurs européens à la CMR #ITUWRC. Plusieurs membres de la délégation française en font partie. L’unité de notre organisation régionale, la @CEPT_ECC, sera un facteur-clé de succès en ces derniers jours de négociations. https://t.co/sZgpyswPxf

ANFR a Retweeté

"We need a coherent solution for space because now we have the new space issues… we need to find firm + stable solutions because space has a very long time constraint so you need to have solutions for years and #ITUWRC is here for that" ~@GillesBregant https://t.co/FVISxOqcE3 https://t.co/5VUMjii3yY

L'une des innombrables discussions informelles qui s'enchaînent en marge des réunions de la CMR pour tenter d'aboutir à des consensus sur les points toujours en débat (remerciements au photographe de l'@UIT) #ITUWRC https://t.co/hDlJqIq2kF

Le service régional de Toulouse de l’@ANFR réalise une inspection de site radioélectrique 📡 à Issus (31) à l’aide d’un drone #innovation #stationsterriennes #satellite 🛰 https://t.co/qbq6xQaMZG

Le saviez-vous : dans les procédures de l’@uit, la langue française est la seule faisant foi en cas de contestation ou de divergence entre les différentes versions linguistiques https://t.co/N4D1NsfHlr

Début de 3e semaine studieux pour la CMR : le compte à rebours est de plus en plus présent à l'esprit de tous. Les positions communes doivent maintenant remonter vers la plénière ! #ITUWRC https://t.co/qYiPxuZVFx

L'@anfr en pleine action (remerciements au photographe de l'@ITU !) #ITUWRC https://t.co/A6QSIJVy1P

[#ObservatoireANFR]📱📊
En octobre, 24 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l'@ANFR dans le cadre des expérimentations organisées par l’@Arcep. 422 #stations 5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er novembre.

👉 https://t.co/rEoRVoFahS https://t.co/YUN0ugMYYS

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er novembre

▶️ @orange (20401 sites, + 347)
▶️ @SFR (18091 sites, + 66)
▶️@bouyguestelecom (17684 sites, + 62)
▶️@Free (13987 sites, + 351)

👉https://t.co/FS1uXnobBt

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er novembre 2019, 49 047 sites #4G sont autorisés par l'@ANFR, en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

👉 https://t.co/YnAjaT4rZy https://t.co/qk4J6Xv0OW