Accessibilité

retour en haut

Les études en vue

Etudes nationales bande 3,4 - 3,8 GHz

Etude sur la coexistence entre le service fixe par satellite (Stations terriennes) et les futurs services mobiles dans la bande de fréquences 3,6 - 3,8 GHz

La CEPT a mené des études de coexistence entre ces systèmes mobiles et d'autres systèmes dans la bande et dans les bandes adjacentes. Elle a conclu sur un partage possible avec le service fixe par satellite (SFS), compte tenu du déploiement limité de stations terriennes en Europe. Elle a recommandé une étude au cas par cas de la protection des stations du SFS concernées.

Ainsi, l’ANFR a-t-elle étudié, avec la contribution des industriels, opérateurs mobiles et détenteurs de fréquences, les mesures de protection à mettre en œuvre au niveau national. Les résultats ont été publiés en octobre dernier et tiennent compte des quelques stations terriennes en réception actuellement autorisées par l’ARCEP sur le territoire métropolitain français ainsi que celle du site de  Lannion, utilisée par Météo France pour ses besoins propres.

 

Etude sur la coexistence avec les radars de la Défense opérant sous 3,4 GHz

Afin de faciliter l’introduction des réseaux mobiles haut débit dans la bande 3,4 - 3,8 GHz, l’ANFR a également étudié, avec les acteurs concernés, les conditions de coexistence avec les radars de la défense opérant en-dessous de la bande 3,4 GHz.

 

Rapport sur l’utilisation de la bande 3,6-3,8GHz en partage entre réseaux mobiles et stations de réception par satellites/faisceaux hertziens  - lignes directrices pour les administrations

La CEPT ECC a publié des lignes directrices/bonnes pratiques pour la mise en œuvre de conditions nationales d’utilisation en partage de la bande 3,6 GHz entre réseaux mobiles et stations de réception par satellite et/ou faisceaux hertziens (FH). Ce dernier cas a été développé à la demande de l’Italie. 

Les administrations disposent ainsi d’une boite à outils pour la mise en œuvre du cadre harmonisé européen en vue de l’utilisation de réseaux mobiles dans la bande 3,6 - 3,8 GHz,   tout en assurant la coexistence avec les stations de réception en place (et/ou FH).  Ce rapport intègre un guide opérationnel  intégrant la possible mise en œuvre, d’une approche à accès partagé (LSA). Ce dernier cas ne concerne pas la France.

La CEPT ECC dote ainsi les administrations d’outils communs permettant de faciliter les travaux nationaux en perspective de l’introduction prochaine de réseaux mobiles haut débit dans ces fréquences. 

 

Eoliennes vs radars

Entre 2005 et 2007, l’ANFR a analysé les impacts des éoliennes sur certains systèmes de radiocommunication. Pour tenir compte de l’évolution des technologies et des caractéristiques, tant des éoliennes que radars, l’impact sur les seconds des aérogénérateurs est de nouveau étudié.

Pour en savoir plus

 

Introduction des mobiles large bande à 2,3-2,4 GHz dans un contexte d’accès partagé au spectre sous licence (LSA, Licensed shared access)

Dans le cadre des travaux réglementaires et de normalisation européens, une étude a été menée pour déterminer les conditions d’introduction du service mobile (LTE) dans la bande de fréquence 2300-2400 MHz dans une approche d’accès partagé au spectre (Licensed Shared Access, LSA) afin de permettre simultanément une utilisation pérenne des systèmes de télémesures du Ministère de la Défense.

Le présent rapport explicite les conditions de coexistence associées et sert de base à la préparation de l’expérimentation que l’ANFR a été chargée de préparer par la Ministre en charge du numérique. Télécharger le rapport (mars 2015)

 

Coexistence entre la radioastronomie et les mobiles large bande à 2690 MHz

Le présent rapport  analyse les modalités de coexistence en bande adjacente et en co-canal autour de 2700 MHz des services mobiles (LTE) et du service de radioastronomie (RST).A partir des résultats de ces études, un ensemble de recommandations est proposé afin de faciliter la coexistence entre les stations de terre du service mobile et les stations du site de radioastronomie de Nançay. Télécharger le rapport (septembre 2013)

 

Propagation anormale des ondes électromagnétiques : explication du phénomène

Si les phénomènes de propagation exceptionnelle ou anormale ne sont pas particulièrement connus du grand public, leurs effets ont certainement été perçus par un très grand nombre : brouillage de la réception télé, réception de radio étrangères sur la FM française à de grandes distances des frontières, ou réception inattendue du téléphone mobile dans des zones normalement mal couvertes.  L’apparition de ces phénomènes est aussi impromptue que leur disparition. C’est d’ailleurs cette variabilité dans le temps qui permet sans conteste d’incriminer les phénomènes de propagation anormale. Télécharger la synthèse - Télécharger le rapport complet (janvier 2015).

 

 

Contrairement aux 🇺🇸, la #5G n’arrivera pas en 🇫🇷 par les ondes millimétriques mais sur une bande de 3,5 GHz beaucoup plus adaptée à la téléphonie et très proche des bandes aujourd’hui utilisées par la #4G. 🗣️@gillesbregant sur @RMCinfo
📻https://t.co/G3ONhgOYYZ

"Nous avons fait des simulations à Paris 14e et nous avons remarqué que, sans 5G, dans les prochaines années, il aurait une⬆️d’exposition du public aux 🔊de 70 %. Mais avec la 5G l'⬆️d’exposition sera⬇️(30%).+de débit et - d’accroissement d’exposition avec la 5G!" @GillesBregant

ANFR a Retweeté

Le #replay de notre spéciale #5G sur @RMCinfo de ce matin est dispo !
40’ pour tout comprendre sur les enjeux du futur réseau mobile. À quoi sert la 5G ? Quelles différences avec la 4G ?
C’est ici ⬇️
https://t.co/mHpuqDNpnn https://t.co/AzSHvaOFqg

Les nouvelles fréquences #5G devraient moins interagir avec le corps humain. L’@ANFR c’est la seule agence en 🇪🇺 qui contrôle autant le niveau d’exposition et qui peut agir de manière préventive dès que l’exposition dépasse 6V/m. 🗣@gillesbregant sur @rmcinfo

« La #5G c’est d’abord une évolution technologique : elle est plus efficace que la 4G et peut utiliser les fréquences déjà existantes de la 2G , 3G et 4G, plus la nouvelle bande 3, 5 GHz» 🗣@gillesbregant pour votre vie numérique sur @rmcinfo

« Les besoins augmentent chaque année en France, les fréquences 4G  vont être saturées d’ici 2022-2023  dans les zones les plus denses » , 🗣 @nicolasguerin68 pour votre vie numérique sur @rmcinfo

ANFR a Retweeté

Émission spéciale 5G demain à 9h sur @RMCinfo: avec @Fsorel, nous répondrons à toutes les questions des auditeurs. Nous recevrons pour l’occasion @nicolasguerin68 (@FFTelecoms) et @GillesBregant (@anfr). https://t.co/QUrnxdZLSF

[Conseils personnalisés] #Fréquences #Startups, des questions sur le fonctionnement et l’accès à certains domaines ? L'@anfr et l' @Arcep vous éclairent sur leurs réglementations spécifiques
Prenez RDV➡️ https://t.co/3noH8nr6Qb https://t.co/3dkmGf3BGU

🗣️📻Rendez-vous ce samedi à 9h pour l'émission « votre vie numérique » de @RMCinfo avec @fsorel, @grablyr !
Le DG de l’@anfr @GillesBregant est invité pour parler de #5G . https://t.co/cap2s0yTfT

Saviez-vous que l'@anfr instruit les demandes d'autorisation d'exploitation des fréquences pour les systèmes satellitaires ? 🛰️
Consultez les dernières demandes déposées par la société @Thales_Alenia_S 🇫🇷 pour des constellations non géostationnaires https://t.co/cSwK5yGqI0 https://t.co/5yzSmeMY0b

5G : manifestement @lamontagne_fr ne connaît pas l’existence du comité national de dialogue de l’@anfr sur le sujet ; dommage, dans un sujet qui devient caricatural et polémique c’est un espace d’échanges fondés et apaisés. #PeutMieuFaire https://t.co/DY1b5jc6PE

Nous sommes à la recherche de nouvelles idées pour l’application mobile Open Barres : https://t.co/AcNhBHz3Ad 💡💡 Participez à un atelier d’idéation en direct de chez vous, une première !
📅 du 5 au 16 octobre en 4 sessions de 2 heures. Inscrivez-vous 👇
https://t.co/O5UeSvpJJQ https://t.co/rkBfmOdKmV

#5G : où se trouvent les 500 antennes déjà en test sur le territoire ? #cartoradio https://t.co/BTyvjreisJ

L' @anfr simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats :
▶️Sans #5G, l'ANFR indique que l'exposition du public aux ondes continuerait inexorablement d'augmenter.»
https://t.co/veEfbLXVvK

Les équipes de l’@anfr en action pour résoudre un brouillage qui empêche le bon fonctionnement d’une caméra HF 🎥 pendant les @24hdumans . https://t.co/5ILG7M8N9O

ANFR a Retweeté

Le numérique est le 1er secteur créateur d’emploi en 🇫🇷. Il doit continuer à innover. Se passer de la #5G est destructeur pour l’emploi et l’attractivité. Discutons d’une meilleure information et d’un renforcement des contrôles d’exposition sur le terrain. https://t.co/IJ1Kdtm6tK https://t.co/wlQc4e021L

Évolution de l'exposition aux ondes avec l'arrivée de la 5G : l'ANFR fait le point https://t.co/FMP3yRk6Bb https://t.co/5lnJnzlcvj

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil