retour en haut

Autorisation VHF à Terre

Procédure d’autorisation d’utilisation d’une station radioélectrique VHF implantée à terre en Polynésie française permettant de communiquer avec un ou plusieurs navires.

Les autorisations d’utilisation de stations radioélectriques VHF implantées à terre en Polynésie française (dérogatoires à la réglementation) ont comme objectifs : 

  • de permettre à des personnes à terre de rester en contact radiotéléphonique avec un navire en mer (pour la sécurité du navire et celle de son équipage) dans les zones géographiques non couvertes par le système VHF du JRCC Tahiti;
  • de contribuer – à la demande du JRCC et sous son contrôle – à des opérations de recherche et de sauvetage ;
  • d’éviter de déclencher une procédure d’alerte pour des incidents sans gravité ;
  • de permettre à l’Agence nationale des fréquences (ANFR) de recenser les utilisateurs terrestres de la bande VHF maritime.


La carte ci-dessous représente l’ensemble des stations VHF à Terre autorisées ainsi que leur zone de couverture théoriques estimées.

Les autorisations sont disponibles dans le bloc à télécharger de cette page.

Conditions requises pour la délivrance de l’autorisation

Les conditions d’utilisation sont énoncées dans le formulaire de demande et dans l’autorisation qui serait éventuellement accordée. Il est notamment indiqué que la station radioélectrique VHF implantée à terre ne devra être utilisée que par une personne titulaire du certificat restreint de radiotéléphoniste (CRR).

Les conditions requises pour la délivrance de l’autorisation sont les suivantes :

  • le formulaire de demande d’autorisation doit être correctement rempli et signé ;
  • la demande doit répondre aux critères énoncés au § 4 du présent document ;
  • le ou les navires concernés doivent avoir une licence radio à jour (le ou les indicatifs radio devront être mentionnés dans la demande d’autorisation).


Procédure

La procédure de délivrance d’une autorisation est précisée ci-dessous :

  1. L’Antenne de ANFR envoie une copie de la demande d’autorisation au représentant de l’affectataire PNM et au JRCC avec un avis motivé (favorable ou non) et, le cas échéant, le projet d’autorisation. Une copie est également envoyée au Référent radio maritime et au Département Licences et Certificats de l’ANFR.
  2. Si le représentant de l’affectataire PNM et le JRCC donnent leur accord (celui-ci étant réputé donné en cas de non réponse sous 15 jours), l’Antenne de l’ANFR envoie l’autorisation au demandeur et met à jour la base de données.
  3. L’Antenne de l’ANFR envoie pour information au représentant de l’affectataire PNM, au JRCC et aux services de l’ANFR en métropole (COMSIS, Référent radio maritime et Département Licences et Certificats) l’autorisation d’utilisation de la station VHF à terre et une copie de sa base de données mise à jour.


Critères généraux

Critères géographiques

La station radioélectrique VHF implantée à terre devra être située dans une zone géographique non couverte par le système VHF du JRCC (c'est-à-dire soit en dehors des îles de la Société, soit dans les zones d’ombre de la couverture VHF du JRCC).

Critères relatifs au demandeur

Les autorisations ne pourront être délivrées que :

  1. aux professionnels (pêcheurs, hôtels, clubs de plongée, …),
  2. aux associations (comme par exemple la FEPSM[1]),
  3. aux particuliers.


Conditions d’utilisation des VHF à terre

  1. L’utilisation d’une VHF ASN (Appel Sélectif Numérique) à terre est interdite. La fonction  ASN doit être inhibée.
  2. L’utilisation d’une station réceptrice AIS à terre (Système d’Identification Automatique) est libre sous réserve de ne pas communiquer les données des navires sur le réseau Internet ou sous quelque forme que ce soit. Les données précitées sont exclusivement exploitées dans le cadre des opérations de secours et de sécurité en mer.


L’utilisation d’une station émettrice AIS à terre est strictement interdite.

Obligation de mutualisation

Afin d’éviter la prolifération des stations radioélectriques VHF implantées à terre, le demandeur sera invité à utiliser les stations existantes sur sa commune, notamment celles qui pourraient être exploitées par la gendarmerie, les pompiers, la mairie, les professionnels ou les associations.

 

------------

[1] Fédération d'entraide polynésienne de sauvetage en mer

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er août :
@orange (28 403 sites, + 166 en juillet)
@SFR (23 631 sites, + 135)
@bouyguestelecom (23 413 sites, + 96)
@free (22 262 sites, + 115)

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/s6m0E8Ogd2

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 61 131 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/vThOwiSN85

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Les déploiements #5G en bande 3,5 GHz continuent leur ⬆️ soutenue et rejoignent ceux en bande 700 MHz, qui étaient jusque-là plus importants en terme de sites autorisés.
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/LwtyQx9UKr

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 35 311 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 2.2 % par rapport au 1er juillet. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bande de fréquences
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/00SwC59tAb

Pour fêter ses 25 ans, l'@anfr publie un passionnant recueil de 146 pages détaillant « 25 de ses enquêtes les plus marquantes menées en ville, en montagne, à la campagne et même en pleine mer » en matière de brouillages d'ondes.
Petit florilège @nextinpact
https://t.co/DYkLn6FVTR

Encore une belle enquête de l' @anfr à lire absolument ! https://t.co/FVe2k7yHig

#LesenquêtesANFR
Les brouillages ont plus d’un tour dans leur sac 👜 !
Nouvelle enquête de l’ANFR : cette fois-ci, elle nous transporte à Albertville où nos experts ont mis fin au brouillage d’un réseau mobile par un accessoire au premier abord totalement inoffensif...⤵️ https://t.co/zxIbE8HwL6

ANFR a Retweeté

En collaboration avec @anfr, l'attaché technique a contrôlé la bonne diffusion des médias 📻 et 📺 diffusés à partir du site de la Croix de Beauregard, qui dessert #LaClusaz https://t.co/TOvVcnyjwJ

[#PODCAST] La #5G va-t-elle faire exploser notre exposition aux ondes ? Qu'est-ce-que le débit d’absorption spécifique #DAS d'un téléphone ? Réponses avec les experts de l' @anfr ➡️ https://t.co/Jx8tDgFMxN #CODESCONSO https://t.co/UksR1TeRPp

📶📱 L’@anfr prend acte de la mise à jour, par la société @Xiaomi du téléphone Redmi Note 9 Pro, à la suite d’un dépassement de la valeur limite de #DAS « membre »

🆕 https://t.co/0b7QKv1lWD https://t.co/nzpzISqQlO

ANFR a Retweeté

Complémentaire de l'Observatoire des Ondes 〰️ découvrez comment utiliser #Cartoradio, l’outil de l'@anfr qui permet de connaitre l’emplacement exact des antennes en #France 🇫🇷 et les mesures d'exposition aux #ondes ⤵️ https://t.co/rwOlR4TCaj

L’ANFR a reçu 2 nouvelles demandes d’autorisation d’exploitation d’assignations de fréquence. Elles ont été déposées par la société @Eutelsat_SA pour des systèmes satellitaires aux positions orbitales 70,5° EST et 65° OUEST. Des commentaires peuvent être envoyés jusqu’aux 2-3/09 https://t.co/pSknexHa1M

L’@anfr était représentée au groupe de travail 5B (GT-5B) de l’@ITU pour défendre les positions françaises lors des discussions de préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-23) qui aura lieu à Dubaï en novembre 2023 #WRC23

https://t.co/4PH8GREAOp https://t.co/0X5N8mcd6e

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

FAQ

Vos questions sont transmises aux spécialistes de l'ANFR. Vous faciliterez grandement notre travail en vérifiant que la réponse à votre question ne se trouve pas déjà dans les Foires aux questions (FAQ) de la colonne de gauche. Nous les actualisons régulièrement en fonction de vos préoccupations. Si cependant vous ne trouvez de réponse à vos interrogations, vous pouvez nous contacter.

 

Accèder au faq