Accessibilité

retour en haut

Actualité

La protection de la bande passive 23,6-24 GHz : après la décision de la CMR-19, des choix européens s’imposent

20/12/2019

Durant toute la préparation et jusqu’aux dernières heures de la Conférence mondiale des radiocommunications 2019 ( CMR -19), un sujet a provoqué des débats houleux : la protection de la bande passive 23,6-24 GHz vis-à-vis des systèmes 5G qui seront autorisés dans la bande 26 GHz. Cette bande est en effet indispensable pour la mesure de la concentration en vapeur d’eau de l’atmosphère et, par conséquent, pour les prévisions météorologiques et le suivi du changement climatique. Les satellites européens concernés sont ceux du programme Copernicus et de l’Agence européenne Eumetsat. 

Les conditions techniques imposées aux équipements 5G en Europe (Décision (EU) 2019/784,) sont le résultat de multiples études conduites par la CEPT et l’ UIT -R. Elles définissent un niveau de pollution dans la bande passive 23,6-24 GHz sous forme de limites de puissance totale rayonnée (TRP) :

  • -42 dBW/200 MHz pour chaque station de base ;
  • -38 dBW/200 MHz pour chaque terminal.


Avec ces valeurs, le risque de brouillage, même dans 10 ou 20 ans, restera faible, malgré les incertitudes qui demeurent sur les scénarios de développement de la 5G à 26 ou 28 GHz : densité des stations, pointage et hauteur des antennes, diagramme antennaire, etc.

Lors de la CMR -19, un compromis a dû être trouvé entre ces valeurs européennes,  également soutenues par la Russie et la Chine, et celles défendues par les États-Unis et la Corée (14 dB de moins, donc environ 25 fois moins protectrices qu’en Europe) et les pays africains et arabes (10 dB de moins, donc 10 fois moins protectrices).

Ces pays donnaient en effet la priorité à un déploiement sans surcoût et plus rapide de la 5G en réfutant tout risque de brouillage des satellites d’exploration de la Terre. La CMR -19 a finalement adopté des limites de puissance totale rayonnée de -33 dBW/200 MHz, soit 8 fois moins protectrices que l’objectif européen, jusqu’en septembre 2027. Elles seront ensuite renforcées pour atteindre -39 dBW, ce qui reste 2 fois moins protecteur que prévu. Le principe d’une approche en deux étapes visait à consentir une contrainte réduite dans la phase de démarrage des services, tout en apportant les meilleures garanties au moment du déploiement massif de la 5G en bande millimétrique, qui pourrait créer des brouillages.

Aujourd’hui, le relâchement des limites par rapport aux recommandations européennes et le délai de transition font peser une incertitude à moyen et long terme sur l’avenir des prévisions météorologiques et du suivi du changement climatique. L’organisation mondiale de la météorologie (OMM) et de nombreux pays, dont la France, ont manifesté leurs inquiétudes et exprimé leurs réserves lorsque la conférence a entériné ce compromis.

Immédiatement après la CMR -19, la Commission européenne a demandé aux États membres s’il convenait de réviser les limites de la Décision (EU) 2019/784. En effet, elle doit apporter au plus vite la visibilité réglementaire aux États membres et aux équipementiers. Dans ce débat, la question essentielle reste la capacité de l’Europe à imposer la conception d’équipements 5G moins polluants pour les bandes passives. Une protection renforcée au-dessus de l’Europe seulement n’aurait toutefois qu’un intérêt limité :

  • les prévisions météorologiques requièrent la disponibilité de données fiables sur l’ensemble du globe ;
  • l’Europe doit aussi préserver sa dynamique industrielle en faveur de la 5G.


Les premières positions affichées par les États membres montrent que le débat sera intense. Certains pays souhaitant un simple alignement avec les décisions de la CMR -19 tandis que d’autres, comme la France, souhaitent que l’Europe soit plus ambitieuse en orientant les développements industriels sur la 5G en faveur d’une meilleure protection de l’exploration de la Terre. Cela pourrait conduire à conserver le principe d’une approche en deux étapes, mais en réduisant la période de transition et en conservant comme objectif ultime le niveau que l’Europe considère comme nécessaire pour la protection à long terme des satellites.  

ANFR a Retweeté

#LectureConfinement Vous ne savez pas quoi faire et vous voulez être incollable sur l’histoire des #fréquences ? A lire et relire notre #BD « La fabuleuse histoire des fréquences », c’est par là :
📘https://t.co/PoyJSDEUxX https://t.co/od0aps1tZ4

#LectureConfinement Vous ne savez pas quoi faire et vous voulez être incollable sur l’histoire des #fréquences ? A lire et relire notre #BD « La fabuleuse histoire des fréquences », c’est par là :
📘https://t.co/PoyJSDEUxX https://t.co/od0aps1tZ4

#Polynésiefrançaise #NouvelleCaledonie Le Premier ministre a arrêté le 16 mars des modifications dans la répartition des bandes de fréquences sur la base de délibérations de l’@anfr, qui vont permettre l’introduction de services mobiles en bande 700 MHz. 👉https://t.co/0kpTLK3kAT https://t.co/szDLXBMNRc

#LesEnquêtesANFR
Deux radars météorologiques de @meteofrance situés dans le Finistère et le Rhône ont été brouillés par des réseaux locaux WiFi. Découvrez notre enquête et l’intervention de nos agents sur le terrain.

🕵️‍♀️ https://t.co/uk0z5YZlT8 https://t.co/kxNUmdrMEk

🔴🇫🇷 Pendant cette période de confinement liée au #COVID19, l’@ANFR assure, dans la mesure du possible, la continuité de ses services vers ses différents publics.
Les sessions d’examens CRR et radioamateurs sont momentanément suspendus.

+ d'info:▶️https://t.co/OEDVaEPBCp https://t.co/F0duoztBnX

#Recrutement

L' @anfr recrute un(e): 👩‍⚖️👨‍⚖️

🆕 Un(e) Chef(fe) du département Contrôles techniques

🔗 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/sbqvJntaPJ

#LesMétiersANFR

Quelles sont les missions quotidiennes d’une technicienne à l’Ingénierie du contrôle de l’@anfr ?
Découvrez les activités de Celine Torresin, technicienne au service régional de Toulouse.

👉 https://t.co/lPCNKQiAkd https://t.co/8Y0w01lFlD

Suite aux mesures de confinement décidées par le Gouvernement et aux recommandations sanitaires prises dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Coronavirus Covid-19, nous reportons notre événement: "les ateliers des fréquences" prévu le 20 mars, à une date ultérieure. https://t.co/w5nE3tMOCL

🔴📺📶 Face aux difficultés persistantes de réception de la #TNT dans les communes Saint-Hilaire-de-Riez et Saint-Jean-de-Monts (Vendée), l’État prolonge les aides financières aux téléspectateurs d’adopter un autre mode de réception de la télévision.

📺 https://t.co/emD7vLjHSL https://t.co/Aq1i0JPl6Y

🔴📺 📶Face aux difficultés persistantes de réception de la #TNT dans la commune des Sables-d’Olonne, l’État ouvre des aides financières pour permettre aux téléspectateurs d’adopter un autre mode de réception de la télévision.

📺 https://t.co/emD7vLjHSL https://t.co/E2tEsbfglh

Dans le cadre de ses missions de surveillance du marché, l’@anfr a contrôlé le téléphone ONEPLUS 6T 📱 et a pris acte de sa mise à jour par la société EASTERN SUN TRADING, afin de respecter la valeur limite du #DAS localisé «tronc».

🔗+ d'info: https://t.co/sb2UOUTDi8 https://t.co/WqBGGPrBvA

ANFR a Retweeté

#VendrediLecture
"Les #fréquences, gestion d'une ressource-clé", dernier N° de Enjeux numériques @AnnalesdesMines
Auteurs @anfr @Anses_fr @TelecomParis_

Articles complets en téléchargement gratuit
➡️https://t.co/zzGYxvzUIN

.@GillesBregant « L’école 🇫🇷 de la gestion des fréquences peut s’enorgueillir de nombreux succès ! L’ANFR est prête à prendre sa part dans l’identification d’une filière 🇫🇷 de la recherche en radioélectricité » #reseauxdufutur #URSI France

.@GillesBregant, DG de l’ANFR, introduit les journées scientifiques #URSI France et s’adresse aux chercheurs «  vous êtes les architectes du spectre ! » https://t.co/wD3lXuDlgA

C’est parti pour 3 jours de riches débats aux journées scientifiques de #URSI France dédiées aux « réseaux du futur : #5G et au-delà » à @TelecomParis_ https://t.co/7leT7usuQq

L’ @anfr vous invite à son premier atelier des #frequences !
Échangez avec des professionnels sur « les usages émergents du spectre dans le secteur des transports : transport intelligents, futur système ferroviaire et drones ».

Infos et inscription 👇
https://t.co/UFR8RJsia6 https://t.co/UGd0hYAC1j

L’@ANFR a reçu Mme Lohotia Coulibaly, experte chargée des questions satellitaires au sein de l'@aigfci 🇨🇮 , afin d’échanger sur la gestion des #fréquences pour les réseaux de #satellites 🛰️📡. https://t.co/b2Xb7j1vjA

Savez-vous comment se déroule le contrôle d’un site radioélectrique à l’aide d’un drone ? 🧐🧐
Découvrez l’inspection du site d’Aussaguel, proche de Toulouse.

🎥 Retrouvez l'intégralité du reportage ici : https://t.co/eHKjWE7Wpl https://t.co/ozuaB1hN3m

[#Newsletter] 🗞️🗞️

🆕 Découvrez notre dernière lettre d'information!

👉 https://t.co/hofjlhB7vT https://t.co/fcCLKlRiDF

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil