retour en haut

A propos de la Blockchain des Fréquences...

La Blockchain des fréquences, c’est quoi ?

C’est un service inédit dans le secteur public lancé par l’Agence nationale des fréquences et porté par la Direction générale des entreprises (DGE), qui permet  d’expérimenter un nouveau mode de gestion des fréquences soumises à autorisation générale – les fréquences dites « libres de droit », comme le WiFi par exemple – qui sont de plus en plus utilisées, notamment pour des usages innovants. Ces fréquences ne sont toutefois pas protégées et la densification de leur usage peut aboutir à en dégrader le fonctionnement.

La Blockchain des fréquences permet d’accompagner cette croissance grâce à l’auto-organisation des acteurs ainsi que l’anticipation de leurs besoins, sans intervention d’un gestionnaire centralisé. Elle offre un registre transparent des fréquences libres de droit.

A qui s’adresse aujourd’hui la Blockchain des fréquences ?

Le premier cas d’usage adressé par la Blockchain des fréquences concerne l’utilisation des fréquences PMSE Audio lors de grands évènements (Tour de France, Rolland Garros, 24 H du Mans, …).

Elle permet aux professionnels de l'audiovisuel et du spectacle d’autogérer l’utilisation de fréquences « PMSE » (programme making and special events – fréquences auxquelles ont recours des équipements de type micro sans fil par exemple) lors de grands évènements afin d’y éviter les brouillages.

Comment ça marche ?

C’est une plateforme simple, intuitive et décentralisée, accessible à partir d’un ordinateur. 

  1. Les organisateurs de grands évènement et les demandeurs de fréquences PMSE Audio créent leur compte en quelques clics.  
  2. Après création d’un événement  par son promoteur, la blockchain lui associe les plages de fréquences utilisables. 
  3. Les utilisateurs peuvent déclarer l’utilisation de fréquences dans les plages disponibles. 
  4. Promoteurs et utilisateurs ont une vision instantanée de l’état d’occupation des fréquences PMSE utilisables. 


Avec la Blockchain des fréquences, chaque acteur peut connaître de façon transparente l’utilisation des différentes fréquences lors d’un événement organisé.

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er août :
@orange (28 403 sites, + 166 en juillet)
@SFR (23 631 sites, + 135)
@bouyguestelecom (23 413 sites, + 96)
@free (22 262 sites, + 115)

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/s6m0E8Ogd2

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 61 131 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/vThOwiSN85

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Les déploiements #5G en bande 3,5 GHz continuent leur ⬆️ soutenue et rejoignent ceux en bande 700 MHz, qui étaient jusque-là plus importants en terme de sites autorisés.
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/LwtyQx9UKr

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 35 311 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 2.2 % par rapport au 1er juillet. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bande de fréquences
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/00SwC59tAb

Pour fêter ses 25 ans, l'@anfr publie un passionnant recueil de 146 pages détaillant « 25 de ses enquêtes les plus marquantes menées en ville, en montagne, à la campagne et même en pleine mer » en matière de brouillages d'ondes.
Petit florilège @nextinpact
https://t.co/DYkLn6FVTR

Encore une belle enquête de l' @anfr à lire absolument ! https://t.co/FVe2k7yHig

#LesenquêtesANFR
Les brouillages ont plus d’un tour dans leur sac 👜 !
Nouvelle enquête de l’ANFR : cette fois-ci, elle nous transporte à Albertville où nos experts ont mis fin au brouillage d’un réseau mobile par un accessoire au premier abord totalement inoffensif...⤵️ https://t.co/zxIbE8HwL6

ANFR a Retweeté

En collaboration avec @anfr, l'attaché technique a contrôlé la bonne diffusion des médias 📻 et 📺 diffusés à partir du site de la Croix de Beauregard, qui dessert #LaClusaz https://t.co/TOvVcnyjwJ

[#PODCAST] La #5G va-t-elle faire exploser notre exposition aux ondes ? Qu'est-ce-que le débit d’absorption spécifique #DAS d'un téléphone ? Réponses avec les experts de l' @anfr ➡️ https://t.co/Jx8tDgFMxN #CODESCONSO https://t.co/UksR1TeRPp

📶📱 L’@anfr prend acte de la mise à jour, par la société @Xiaomi du téléphone Redmi Note 9 Pro, à la suite d’un dépassement de la valeur limite de #DAS « membre »

🆕 https://t.co/0b7QKv1lWD https://t.co/nzpzISqQlO

ANFR a Retweeté

Complémentaire de l'Observatoire des Ondes 〰️ découvrez comment utiliser #Cartoradio, l’outil de l'@anfr qui permet de connaitre l’emplacement exact des antennes en #France 🇫🇷 et les mesures d'exposition aux #ondes ⤵️ https://t.co/rwOlR4TCaj

L’ANFR a reçu 2 nouvelles demandes d’autorisation d’exploitation d’assignations de fréquence. Elles ont été déposées par la société @Eutelsat_SA pour des systèmes satellitaires aux positions orbitales 70,5° EST et 65° OUEST. Des commentaires peuvent être envoyés jusqu’aux 2-3/09 https://t.co/pSknexHa1M

L’@anfr était représentée au groupe de travail 5B (GT-5B) de l’@ITU pour défendre les positions françaises lors des discussions de préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-23) qui aura lieu à Dubaï en novembre 2023 #WRC23

https://t.co/4PH8GREAOp https://t.co/0X5N8mcd6e

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil