Accessibilité

retour en haut

Les femmes et les hommes de l’Agence


Pierre Jean DUMAY

Chef du contrôle technique au service régional de Villejuif (94)

 

Pouvez-vous brièvement raconter votre parcours ?

J’ai obtenu un master en électronique embarquée et systèmes de communication en 2003. J’ai fait mon cursus scolaire en apprentissage chez Cetecom, expert en certification de produits de télécommunication, qui m’a ensuite embauché. Après 5 ans, j’ai rejoint l’ANFR à la Direction du contrôle du spectre au département ingénierie du contrôle. J’étais en charge des investissements pour le spectre radioélectrique et des groupes de travaux internationaux, ce qui a renforcé ma vision stratégique. C’est en 2011 que je suis passé chef du département du contrôle technique du service régional (SR) de Villejuif, un poste qui concilie à la fois stratégie et terrain. 

Qu’est-ce qu’un service régional ?

Pour ses actions de contrôle de sites et réseaux radioélectriques et pour instruire les cas de perturbations et de brouillages signalés, l’ANFR s’appuie sur ses équipes déployées sur le terrain. Elles sont réparties sur 6 SR qui couvrent l’ensemble du territoire métropolitain. Le SR de Villejuif quadrille toute la région parisienne (sauf les Yvelines), les Hauts-de-France, la Normandie et une partie de la région Centre. 

Quel est le rôle du département  contrôles techniques ?

Le département contrôles techniques (CT) est composé de 8 techniciens et mon adjoint qui a aussi la charge de l’exploitation et la maintenance de nos stations fixes. Notre activité principale est le traitement de brouillages et la protection de la réception TV. Nous traitons les demandes d’instructions de brouillages des particuliers mais aussi des professionnels : Police nationale, Aviation civile, pompiers, opérateurs de téléphonie mobile… Suite à la constatation d’un brouillage persistant, des agents se rendent sur place avec du matériel spécifique pour déterminer la source de perturbation. Une opération qui peut durer plusieurs jours. Nous participons également à ce qu’on appelle « les grands événements » : Roland Garros, Championnat d’Europe de football … pour lesquels nous vérifions les attributions de licences temporaires et réglons les cas de brouillages.  Au-delà de ces deux missions, le département CT est un support technique pour l’Agence et pour d’autres services étatiques (mesures aux frontières pour vérifier les accords de partage du spectre, mesures de protection des bandes radioastronomes…). Par exemple, nous pouvons être amenés à réaliser des mesures de champs électromagnétiques spécifiques pour les expérimentations 5G. 

Quelles sont vos missions quotidiennes ?

Je manage 9 personnes réparties sur 2 sites : Villejuif et notre antenne de Boulogne sur Mer qui compte 2 techniciens. Ma mission majeure est donc d’élaborer, planifier et coordonner les interventions terrains pour l’identification des sources de brouillages. J’ai la chance d’avoir une équipe autonome et volontaire. Je veille tout de même à gérer les urgences. Si aucun de mes agents n’est disponible, je peux me rendre sur le terrain. Je me déplace aussi pour tout ce qui est expérimental et l’utilisation de matériel de pointe. Je tiens un rôle d’expert sur tout ce qui attrait à la nouveauté : scanner de téléphonie mobile, analyseurs de spectre avec des fonctions de démodulation avancées (analyse temps réelle, démodulation 5G)... 

Avez-vous une anecdote concernant un cas de brouillage ?

Un agent et moi-même nous sommes rendus dans une petite ville de Normandie car un quartier tout entier ne recevait plus la TNT . Après avoir recherché la source du brouillage à l’aide d’équipements appropriés, nous avons pu déterminer que le signal brouilleur provenait d’une habitation. C’était l’amplificateur TV d’une personne âgée qui produisait des fréquences parasites. Cet appareil électronique était défectueux. Son signal interagissait avec l’extérieur et se propageait dans le voisinage. L’amplificateur était brûlant. Nous avons peut être évité à la personne des dommages plus importants encore. 

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Les fréquences c’est un monde à part entière, et il est en transformation permanente ! Après toutes ces années, je continue d’être surpris. Les fréquences sont complexes, leur utilisation évolue pour répondre à nos besoins. Il y a donc un aspect prospectif, ce qui me plait particulièrement. Par exemple, nous sommes aux premières loges dans l’établissement de la 5G. Je fais ce que j’aime, et en plus j’honore ma mission de service public ! 

Quelles qualités faut-il pour exercer votre métier ?

Je dirais qu’il faut être curieux, s’intéresser aux nouvelles technologies et être à l'affût des évolutions. Une capacité d’adaptation est tout aussi indispensable. Savoir gérer ses ressources est également primordial : attribuer à chaque agent le cas de brouillage qui correspond au mieux à ses compétences. 

[#chiffresclés2020] #Focus sur les implantations de sites : l’@ANFR autorise l’ensemble des sites radioélectriques en France – sites radios, télés, réseaux mobiles…- ce qui permet de garantir leur compatibilité électromagnétique et d’éviter des brouillages. https://t.co/FrJmbkrJvB

ANFR a Retweeté

La France compte parmi les pays où l’exposition aux ondes est la plus encadrée. Entre 2019 et 2021, nous multiplions le nombre de contrôles par l’@anfr par 3, dont la moitié dédiés à la #5G.
Plus de détails 👉 https://t.co/iRWU8eRaFp

Pour contrôler l’exposition aux ondes, l’@anfr a installé des capteurs à proximité d’antennes #5G. Notre ingénieure I. Sefsouf et G. Astre d'@exemlab expliquent en quoi ces capteurs vont permettre de suivre, en transparence, l’évolution de l’exposition avec l'arrivée de la #5G ⤵️ https://t.co/pHfLNpTHYu

[#chiffreclés2020] Aujourd’hui, #focus sur l’activité internationale de l'@anfr : 1. En 2020, elle a préparé et défendu les positions françaises dans le domaine du spectre des fréquences, dans diverses entités où s’élaborent les cadres européens et internationaux. https://t.co/CY2s0oy6xi

Avec l’arrivée de la #5G et à la demande de @Cedric_O, l'@ANFR effectuera + de 10 000 contrôles de l'exposition aux ondes en 2021, dont près de 5000 avant et après déploiement d’antennes 5G. Reportage du @le_Parisien avec des ingénieurs ANFR sur le terrain.https://t.co/OC0ipo9KAR

ANFR a Retweeté

RADIO | Le @CSAudiovisuel fixe au 15 juillet 2021 l’entrée en vigueur des autorisations en #DABplus métropolitaines : https://t.co/PHF5vrc6cU https://t.co/fj0HDlxzls

ANFR a Retweeté

Wi-Fi 6E : la future norme sans-fil pourrait être approuvée en France dès le printemps 2021 https://t.co/uYTMEPljjf

Aux Etats-Unis, les enchères #5G ont débuté le 8 décembre dernier et se sont terminées vendredi. La bande de fréquences intermédiaire (3,7–3,98 GHz) a été adjugée pour environ 80 milliards de dollars. ▶️https://t.co/ZAiKo3hziA https://t.co/L96wsyCmaS

#recrutement 🧐
L'@anfr recrute :

▶️ Un(e) coordinateur(trice) de contrôles radiofréquences

📍 Maisons Alfort

🆕 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/W3AivgJc54

[#Fréquence5G] Avec l'arrivée de la #5G, l'@ANFR renforce ses travaux sur le contrôle du #DAS des téléphones portables : l’acquisition d’un nouveau banc de mesure conçu par la start-up 🇫🇷 @SARtesting
permettra à l’ANFR de conforter son rôle d’acteur de référence dans le domaine. https://t.co/94HBbtzUIP

« Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ? La limite réglementaire est fixée entre 36 et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m ». En savoir +: https://t.co/P5oZmaUJJ9 https://t.co/1ug6LUWJp4

«Réseaux #5G : est-ce vraiment la révolution annoncée ?» @gillesbregant répondait à la question hier soir dans l’émission #TechCO sur @bfmbusiness, avec @Fsorel, @GrablyR et @JeromeColombain
Le replay de l’émission ici⤵️:
🎙️https://t.co/dT2MedXtec https://t.co/yYzfNQP61a

Suivez en direct l’émission #TechCo présentée par @Fsorel sur la #5G avec @gillesbregant, invité en plateau aux côtés de @rgrably et @JeromeColombain. C’est par ici ➡️ https://t.co/pGbAFsKXig

ANFR a Retweeté

Ce soir à 21H dans #techCo sur @bfmbusiness débrief spécial #5G ! Avec @JeromeColombain @GrablyR et @GillesBregant de l'@anfr
Révolution attendue ? Où en est-on en terme de couverture du territoire ? Paris pas encore couverte : est-ce normal ?
Vos questions #TechCo

Les antennes #5G émettant en bande millimétrique (26 GHz) vont-elles brouiller les satellites de prévisions météo ? L'@anfr vous explique en une minute pourquoi ce ne sera pas le cas ⤵️ https://t.co/XETYOtoymm

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur