Accessibilité

retour en haut

Les femmes et les hommes de l'Agence


Christophe DIGNE

Directeur général adjoint de l’ANFR

 

Pouvez-vous brièvement raconter votre parcours ?

Mon parcours a comme lignes directrices le développement du numérique et l’innovation. A la sortie de l’Ecole polytechnique, j’ai opté pour le corps des ingénieurs des télécommunications et une formation complémentaire à Télécom Paris car j’étais intéressé par le développement du numérique et l’impact qu’il allait avoir sur la société. A compter de 1991, pour la Direction générale des douanes et des droits indirects, je me suis attaché au développement du numérique comme facteur de compétitivité, au moment de l’ouverture du Grand marché intérieur européen. Puis j’ai rejoint la Direction générale des entreprises, au sein du ministère de l’Economie et des Finances afin de travailler à l’analyse économique et à la définition des règlementations applicables ainsi qu’au soutien à l’innovation dans le domaine du numérique. A cette occasion, j’ai entre autres participé à définir les conditions de lancement de la TNT . J’ai ensuite pris la responsabilité de la stratégie et des affaires financières du Groupe des écoles des télécommunications et contribué à la gestion du corps des ingénieurs des télécommunications. Fin 2007, j’ai été rappelé au ministère de l’Economie pour participer à la fusion du corps des ingénieurs des télécommunications avec celui des ingénieurs des mines, puis piloter le regroupement des Grandes écoles du ministère avec la création de l’Institut Mines-Télécom. Enfin, de janvier 2013 à septembre 2020, j’étais Directeur de Télécom SudParis. Avec les personnels et les parties prenantes de l’Ecole, nous avons notamment défini sa stratégie, adapté son organisation et sa formation d’ingénieur généraliste, ouvert un cursus de formation par l’apprentissage et développé des chaires d’enseignement et de recherche avec des partenaires industriels. Dans ce cadre, je me suis particulièrement impliqué dans la création de l’Université Paris-Saclay puis de l’Institut Polytechnique de Paris, ainsi qu’à la création du concours « Mines-Télécom » après classes préparatoires. En tant que président de la commission Accréditation de la conférence des Grandes écoles, je me suis aussi investi dans l’adaptation des référentiels de labellisation des formations de cette conférence et au lancement du label « 4DIGITAL » permettant d’accréditer des formations majoritairement voire tout numériques.

Quelles sont vos missions au sein de l’ANFR ?

Mes fonctions de Directeur général adjoint, en charge de la direction de l’administration de l’ANFR, recouvre deux missions principales. Tout d’abord, je seconde le Directeur général, Gilles Brégant, dans le management de l’Agence et de ses nombreux projets importants. Ensuite, je m’assure particulièrement que ses services de support répondent toujours mieux aux besoins de l’Agence.

Quelles sont vos objectifs pour l’ANFR ?

L’agence a signé un contrat d’objectif et de performance pour la période 2018-2020 et elle doit en préparer un nouveau, pour la période 2021-2023. J’ai pour ambition, qu’avec toutes les personnes qui travaillent pour l’Agence et son Conseil d’administration, nous arrivions à définir les objectifs les plus pertinents pour la prochaine période et qu’ensuite nous réussissions à les atteindre. Parmi ceux-ci, devraient figurer en bonne place l’accompagnement du lancement de la 5G pour en faire un atout de nos territoires, nos actions pour assurer une bonne coexistence d’usages des fréquences qui sont de plus en plus nombreux et limiter l’exposition du public ainsi que notre engagement à contribuer au succès des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, que nous devons préparer dès maintenant.

[#chiffresclés2020] #Focus sur les implantations de sites : l’@ANFR autorise l’ensemble des sites radioélectriques en France – sites radios, télés, réseaux mobiles…- ce qui permet de garantir leur compatibilité électromagnétique et d’éviter des brouillages. https://t.co/FrJmbkrJvB

ANFR a Retweeté

La France compte parmi les pays où l’exposition aux ondes est la plus encadrée. Entre 2019 et 2021, nous multiplions le nombre de contrôles par l’@anfr par 3, dont la moitié dédiés à la #5G.
Plus de détails 👉 https://t.co/iRWU8eRaFp

Pour contrôler l’exposition aux ondes, l’@anfr a installé des capteurs à proximité d’antennes #5G. Notre ingénieure I. Sefsouf et G. Astre d'@exemlab expliquent en quoi ces capteurs vont permettre de suivre, en transparence, l’évolution de l’exposition avec l'arrivée de la #5G ⤵️ https://t.co/pHfLNpTHYu

[#chiffreclés2020] Aujourd’hui, #focus sur l’activité internationale de l'@anfr : 1. En 2020, elle a préparé et défendu les positions françaises dans le domaine du spectre des fréquences, dans diverses entités où s’élaborent les cadres européens et internationaux. https://t.co/CY2s0oy6xi

Avec l’arrivée de la #5G et à la demande de @Cedric_O, l'@ANFR effectuera + de 10 000 contrôles de l'exposition aux ondes en 2021, dont près de 5000 avant et après déploiement d’antennes 5G. Reportage du @le_Parisien avec des ingénieurs ANFR sur le terrain.https://t.co/OC0ipo9KAR

ANFR a Retweeté

RADIO | Le @CSAudiovisuel fixe au 15 juillet 2021 l’entrée en vigueur des autorisations en #DABplus métropolitaines : https://t.co/PHF5vrc6cU https://t.co/fj0HDlxzls

ANFR a Retweeté

Wi-Fi 6E : la future norme sans-fil pourrait être approuvée en France dès le printemps 2021 https://t.co/uYTMEPljjf

Aux Etats-Unis, les enchères #5G ont débuté le 8 décembre dernier et se sont terminées vendredi. La bande de fréquences intermédiaire (3,7–3,98 GHz) a été adjugée pour environ 80 milliards de dollars. ▶️https://t.co/ZAiKo3hziA https://t.co/L96wsyCmaS

#recrutement 🧐
L'@anfr recrute :

▶️ Un(e) coordinateur(trice) de contrôles radiofréquences

📍 Maisons Alfort

🆕 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/W3AivgJc54

[#Fréquence5G] Avec l'arrivée de la #5G, l'@ANFR renforce ses travaux sur le contrôle du #DAS des téléphones portables : l’acquisition d’un nouveau banc de mesure conçu par la start-up 🇫🇷 @SARtesting
permettra à l’ANFR de conforter son rôle d’acteur de référence dans le domaine. https://t.co/94HBbtzUIP

« Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ? La limite réglementaire est fixée entre 36 et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m ». En savoir +: https://t.co/P5oZmaUJJ9 https://t.co/1ug6LUWJp4

«Réseaux #5G : est-ce vraiment la révolution annoncée ?» @gillesbregant répondait à la question hier soir dans l’émission #TechCO sur @bfmbusiness, avec @Fsorel, @GrablyR et @JeromeColombain
Le replay de l’émission ici⤵️:
🎙️https://t.co/dT2MedXtec https://t.co/yYzfNQP61a

Suivez en direct l’émission #TechCo présentée par @Fsorel sur la #5G avec @gillesbregant, invité en plateau aux côtés de @rgrably et @JeromeColombain. C’est par ici ➡️ https://t.co/pGbAFsKXig

ANFR a Retweeté

Ce soir à 21H dans #techCo sur @bfmbusiness débrief spécial #5G ! Avec @JeromeColombain @GrablyR et @GillesBregant de l'@anfr
Révolution attendue ? Où en est-on en terme de couverture du territoire ? Paris pas encore couverte : est-ce normal ?
Vos questions #TechCo

Les antennes #5G émettant en bande millimétrique (26 GHz) vont-elles brouiller les satellites de prévisions météo ? L'@anfr vous explique en une minute pourquoi ce ne sera pas le cas ⤵️ https://t.co/XETYOtoymm

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur