retour en haut

GSM-R

Le GSM-R est une variante du GSM conçue pour le rail. Il offre des services de communication vocale et transmet la signalisation ferroviaire jusqu’à la cabine de conduite du train. Il permet aussi aux trains de circuler sans contrainte d’un pays à l’autre au sein de l’Europe. Le GSM-R devrait être retiré du service aux alentours de 2030, date à partir de laquelle les industriels ont annoncé ne plus assurer la maintenance des équipements compte tenu de l’obsolescence des technologies 2G.

L’ANFR prend part activement aux travaux de la CEPT qui anticipe les besoins en spectre du système qui succédera au GSM-R, en étroite collaboration avec les acteurs ferroviaires et la Commission européenne.

Pour favoriser la réutilisation de l’infrastructure existante et ainsi réduire les coûts de transition, la bande de fréquences actuelle du GSM-R (876-880 MHz et 921-925 MHz), harmonisée au niveau communautaire et de la CEPT, apparaît privilégiée pour accueillir le prochain système. La migration ne pouvant pas se faire instantanément, compte tenu du temps pendant lesquels des trains n’embarquant que des équipements GSM-R continueront à circuler, deux systèmes seront amenés à coexister pendant plusieurs années. Cela implique une utilisation temporairement plus intensive du spectre et, afin de faciliter cette opération, la France souhaite avoir la possibilité d’utiliser une bande supplémentaire de 2x1,6 MHz située immédiatement sous la bande GSM-R.

Certaines administrations, comme l’Allemagne et la Suisse, ont déjà déployé le GSM-R dans la bande 873-876 MHz et 918-921 MHz, en-dessous de la bande harmonisée, pour couvrir des besoins locaux. Pour cette raison, des pistes alternatives sont également étudiées au niveau européen pour accueillir le successeur du GSM-R :

  • soit déployer le nouveau système en réservant 10 MHz dans d’autres bandes de fréquences, par exemple dans les bandes 1900-1920 MHz ou 2,3 GHz ;
  • soit avoir recours à un ou plusieurs opérateurs mobiles commerciaux qui couvriraient déjà les voies ferrées et fourniraient aux trains l’ensemble des services ferroviaires dont ils ont besoin.

 

Tout l’enjeu des travaux actuels est de mieux identifier le besoin en spectre, à la fois pour la période de migration post GSM-R et pour l’avenir, tout en s’assurant de la coexistence avec les systèmes existants dans les bandes présélectionnées afin d’assurer la continuité des services ferroviaires et l’interopérabilité des lignes internationales.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les actions en cours, ou participer aux travaux français sur ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter.

🇫🇷 C'est la #JournéeMondialeDeLaTélévision ! La première diffusion d'une émission de télévision depuis mon sommet a été réalisée en 1935. En 2021, 48 antennes permettent aux parisiens et franciliens de recevoir 46 chaînes de la TNT.
@TDFgroupe #tourEiffel https://t.co/XSaSFWY2Kn

Chaque vendredi, retrouvez la MAJ de nos données #opendata sur https://t.co/cr2xaQiCM7 ! Aujourd’hui, focus sur
@ClermontFd et l'arrivée de la #5G : 100 sites #5G sont autorisés par l’@anfr dont 88 sont déclarés techniquement opérationnels (activés) par les opérateurs mobiles. https://t.co/wC1v46U3Wx

Retrouvez l’intervention de @GillesBregant dans la matinale de @SudRadio ce matin, sur le brouilleur d’ondes à Clermont-Ferrand. Chaque année, l’ANFR traite environ 2000 cas de brouillages de fréquences sur le territoire.
Pour 🎧l'ITW complète c'est ici ⤵️
https://t.co/0RZLq6d9IC https://t.co/Zn4BRN0w9a

ANFR a Retweeté

[#SudRadio] @GillesBregant, DG de l'@ANFR

🗣️ "Un habitant de #Clermont avait installé un brouilleur assez puissant pour perturber 1/4 de la ville ! Soit disant, il voulait perturber le wi-fi de son voisin. Rappelons tout de même qu'un brouilleur est interdit en France" https://t.co/wPdnUenDIL

Un mystérieux brouillage détecté et neutralisé à Clermont-Ferrand https://t.co/vHIeivaA4p

Vrai sujet. On voit fleurir de plus en plus ce type de d’équipements dans des zones réputées pour servir de lieu de répartition d’une grosse livraison, afin de faire tomber les réseaux (et donc rendre inexploitables les données de localisation) le temps de l’opération. https://t.co/FMDZZDWws4

#lesEnquêtesANFR
L’@anfr a été saisie par 2 opérateurs de téléphonie mobile pour résoudre un cas de brouillage particulièrement sensible au vu de son ampleur à Clermont-Ferrand et ses environs : 24 sites mobiles étaient perturbés ! En savoir plus⤵️
https://t.co/HAJmtzy6sZ https://t.co/OuFKPQMbY3

@GillesBregant Bravo pour ces efforts d’information au public qui contribuent par la transparence à une plus grande confiance dans ces équipements essentiels.

Désormais, https://t.co/qJEHKcKuZJ propose une synthèse immédiate des émetteurs installés dans la commune, le département ou la région de votre choix ! https://t.co/vgo8vc1fCF

Découvrez le tutoriel mis à jour avec les nouvelles fonctionnalités de Cartoradio ! Les statistiques des sites par territoire peuvent être filtrées par techno, opérateur et/ou bande de fréquences.
📽️https://t.co/IfkR6s5ks2 https://t.co/aFJ22kvV7n

Le site https://t.co/QB1SHcVju2 de l’@anfr évolue ! Vous pouvez désormais consulter des statistiques sur les sites (notamment de téléphonie mobile) autorisés et mis en service par commune, département ou région. Plus d’infos :⤵️
https://t.co/vx5IAbzpl8 https://t.co/3vUJeoPrcf

L’@anfr vous invite à son 4e atelier des #fréquences sur le partage du spectre.
Échangez avec des experts sur les solutions de partage envisagées, pour faire face aux besoins ⬆️ en fréquences pour de nouvelles applications.
Infos et inscription : https://t.co/G5VmuUOxv3 https://t.co/ivA1wwA4uy

.@GillesBregant, DG de l'@anfr, intervient ce matin à la conférence du @ForumMediasMob « de la 5G à la Conférence Mondiale des Radiocommunications : actualités de l’ANFR ». #5G #CMR23 #WRC23 https://t.co/WNv6PSHGs9

#ekiden C’est le jour J pour nos sportifs de l’@anfr ! 3 équipes représentées à @EkidenParis ! Go go go !!! 💪🏃‍♀️🏃‍♀️🏃 https://t.co/eQukNuqDBb

Bravo aux équipes de l’@ANFR qui ont participé à l’#ekiden de Paris. https://t.co/pCqZDIVVhd

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er novembre :
@orange (27 020 sites, +105 en octobre)
@SFR (22 583 sites, +95)
@bouyguestelecom (22 374 sites, +203)
@free (20 872 sites, +162)

https://t.co/28e1VpDhX0 https://t.co/Y3HI4pCqTG

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 1er novembre 2021, 58 210 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer. https://t.co/10ma9wpPfH

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil