retour en haut

Autres bandes mobiles

La CEPT conduit actuellement plusieurs travaux pour l’harmonisation des conditions d’utilisations de bandes mobiles autres que la bande 700 MHz : bande 2,6 GHz, bande 3,6-3,8GHz. Des actions sont engagées également au niveau communautaire dans la bande 2,3-2,4GHz. 

 

Bande 2,3-2,4 GHz : Une harmonisation communautaire en perspective pour 2016 

La CEPT ECC a clôturé en juin la réponse au mandat CE sur la bande 2,3-2,4 GHz. Elle a développé des conditions techniques harmonisées pour l’introduction de systèmes mobiles, recensé les applications dans la bande et tenu compte de la projection de cadres LSA nationaux. Des solutions pour la coexistence entre systèmes non gouvernementaux dont PMSE, liaisons fixes et systèmes mobiles dans la bande ont également été suggérées. La CEPT ECC avait par ailleurs adopté en 2014 une décision harmonisant les conditions d’utilisation de la bande par les systèmes mobiles ECC/DEC/(14)02 et permettant aux Etats membres de développer une approche nationale LSA (License Shared Approach – cf rapport ECC 205 ).

La Commission a précisé dans l’introduction du mandat que les Etats membres pourront maintenir dans la bande des utilisations actuelles s’ils le désirent. Le débat s’est maintenant déporté au niveau communautaire où certains Etats membres mettent en exergue les utilisations actuelles. La Commission a repris dans son projet de Décision les conditions techniques pour les systèmes mobiles proposées par la CEPT et cherche la voie de compromis avec les Etats membres en ouvrant la possibilité à la mise en œuvre d’une approche nationale LSA. En juillet dernier, elle les a invités à faire des études nationales en ce sens.

Compte tenu des expérimentations LSA en cours dans plusieurs Etats membres, des réserves  d’Etats membres désirant conserver la possibilité d’utilisation de vidéo caméras y compris pour un usage gouvernemental et rejetant toute alternative vidéo caméra dans le bande 2,7-2,9 GHz, des perspectives de la CMR 15 qui pourrait selon elle impacter les bandes de fréquences utilisables à l’avenir par les caméras vidéo, la Commission a suspendu, à ce stade, la rédaction de la Décision d’harmonisation. Elle devrait revenir avec un projet de Décision CE révisé lors du comité spectre de décembre 2015. 

Dans ce contexte, elle a invité les Etats membres qui ne l’avaient pas encore fait à amorcer des réflexions concrètes sur l’utilisation en partage de la bande et soutenu les initiatives LSA amorcées dans plusieurs pays ; Finlande, France, Italie, Espagne. La première expérimentation concrète devrait être présentée lors du salon de Milan à l’automne prochain.

Afin de répondre à la demande de la Ministre chargée du Numérique d’organiser une expérimentation relative à l’introduction du mobile large bande dans la bande 2,3-2,4 GHz sous un régime LSA dynamique, l’ANFR a mis en place un groupe de travail de la CCE chargé de préparer les conditions techniques et opérationnelles de cette expérimentation pour vérifier la faisabilité d’un tel déploiement du service mobile assurant la pérennité de l’utilisation des systèmes du Ministère de la Défense.

Le cahier des charges de l’expérimentation est dorénavant finalisé et approuvé au niveau du groupe de travail de la CCE. Le processus se poursuit actuellement avec l’identification des différents acteurs susceptibles de s’engager dans cette expérimentation : opérateur(s) mobile(s), équipementiers d’infrastructure mobile et fournisseur de terminaux, fournisseur de solution logiciel LSA, Ministère de la Défense, industriels engagés dans les différentes formes de télémesures.


2500-2690 MHz 

La CEPT a révisé en juin dernier la Décision ECC 05 05. Elle intègre maintenant des conditions techniques cohérentes avec celles de la Décision Communautaire en vigueur dans cette bande de fréquences. Le plan (FDD 2X 70 MHz : 2500/2570 MHz (UL) et  2620/2690 MHz (DL)) conserve la bande non appariée 2570-2620 MHz. Les blocs sont de 5 MHz. 

  • Pour la bande 2570-2620 MHz, la Décision conserve deux alternatives TDD et « FDD Downlink blocks » (se substituant à « FDD externe »). La première peut être utilisée en DL only, la seconde inclut le SDL. La consultation publique ne devrait pas changer l’équilibre trouvé. 
  • Les conditions techniques, déjà en vigueur dans le cadre communautaire en vigueur depuis 2008, sont transposées dans le Décision ECC. Elles sont complétées par des éléments d’explication compte tenu des nouveaux usages attendus dans cette bande(par exemple, le développement de petites cellules). 


Bande 3,4-3,8 GHz 

La date de mise en œuvre de la Décision CE (Décision 2014/276/EU amendant la Décision CE 2008/411/EC) harmonisant les conditions techniques pour l’utilisation de services mobiles large bande a été fixée au 30 juin 2015. La France a confirmé en juin dernier les résultats de la consultation publique ARCEP sur ces bandes de fréquences et les travaux en cours à l’échelle nationale et au niveau européen pour la mise en œuvre de ce cadre harmonisé.

Cette Décision communautaire est référencée dans le TNRBF. Ce cadre permet de réaménager les utilisations gouvernementales, actuellement dans la bande en nombre limité, sans avoir recours à une dérogation communautaire et en fonction de l’essor du mobile haut débit dans une partie de la bande en fonction de la demande et l’intérêt du marché. 

En tenant compte des études en cours à l’échelle nationale sur la coexistence des systèmes mobiles haut débit et des stations de réception par satellites, l’ANFR contribue également au sein de la CEPT ECC à une boite à outils sur les solutions de partage à mettre en œuvre pour faciliter à l’échelle nationale une utilisation efficace du spectre. Un rapport est attendu pour 2016. La CEPT étudiera ultérieurement les possibilités d’utilisation en partage en Europe dans la bande 3,8-4,2 GHz.

Des travaux sont en cours également au sein de la normalisation


Bande «800 MHz» : 790-862 MHz 

Suite à l’adoption des rapports CEPT en réponse au second mandat dividende numérique et de la Décision ECC (09)03 sur l’harmonisation de la bande 790-862 MHz, la CEPT ECC a conduit des activités hors mandat en 2010 qui sont maintenant clôturées. 

S’appuyant sur les rapports de la CEPT et la Décision de l’ECC (09)03, la Commission européenne a publié, le 6 mai 2010, une Décision (2010/267/EU) sur l’harmonisation des conditions techniques d’utilisation de la bande.  

En réponse à la demande de la Commission, les travaux engagés dans le cadre du CENELEC, avec la participation de membres ETSI, ont débouché sur un compromis pour les niveaux d’immunité que devraient respecter les récepteurs TV dans la bande de réception TV afin de protéger les réseaux câblés. Une révision de la norme européenne EN 55020 a été votée en conséquence. Une nouvelle révision est engagée pour améliorer l’immunité des récepteurs vis-à-vis des émissions LTE. Les travaux de normalisation progressent lentement compte tenu de la problématique de la bande 700 MHz qui s’est greffée aux actions en cours. En effet, la CEPT a informé dès 2014 l’ETSI et le CENELEC des futures possibles conditions d’utilisation de la bande 700 MHz. 

Le mandat de mars 2013 s’étend également à la question de la protection des appareils de faible portée au-dessus de 862 MHz vis-à-vis des terminaux LTE. La CEPT a communiqué à l’ETSI le résultat de ses études en mars 14, invitant l’ETSI à améliorer les « récepteurs » des appareils faible puissance opérant de 863 à 870  MHz et à  réduire le niveau des rayonnements hors-bande des terminaux LTE.  La mise à niveau des normes AFP est en cours à l’ETSI. 

La Commission a communiqué au cours de l’été dernier à l’ETSI et au CEN/CENELEC un mandat pour l’élaboration des normes harmonisées pour la mise en œuvre de la Directive RED. Les travaux sont déjà engagés à l’ETSI dans un calendrier tendu (juin 2016). Le périmètre de la Directive RED couvre les récepteurs de radiodiffusion. 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les actions en cours, ou participer aux travaux français sur ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter.

🎙️Qu'est-ce-que le Débit d’Absorption Spécifique (DAS) d'un téléphone ? Comment sont contrôlés les niveaux d'exposition aux ondes de nos smartphones ? L'@anfr vous répond dans le #podcast "une plongée au cœur de la 5G" avec @Conso_INC
https://t.co/y2exO6iZJA https://t.co/QP3Sj94mkZ

Comment mesurer le niveau d’exposition aux #ondes #électromagnétiques de votre logement ?
▶️Comment s’en protéger ?
▶️Êtes-vous à proximité d'antennes-relais #4G #5G ?📡📶@anfr
https://t.co/INpuSA69Rw https://t.co/SUSC2KPpLb

Qu’est-ce qu’une bande libre ? À quoi ça sert ? Comment l’utiliser ? Découvrez ce levier d’#innovation à l’occasion d’un webinar 100% #startup, animé par l'@Arcep et l’@anfr !

🗓️ Le 29.09 à 11h00
Inscriptions 👉https://t.co/Gw5LNL637D https://t.co/8mQLEXVd8T

La 5G va-t-elle faire exploser notre exposition aux ondes ? Quels contrôles sur ce nouveau réseau ? Comment connaître son exposition chez soi ? Toutes les réponses à ces ❓ dans le #podcast de l'ANFR "une plongée au cœur de la 5G" avec @Conso_INC https://t.co/XwaSQnC3fH https://t.co/ReebpVO7QI

ANFR a Retweeté

🚨 Important : les numéros d'urgence fonctionnent toujours via le 1️⃣1️⃣2️⃣ qui transite par les réseaux des autres opérateurs.

ANFR a Retweeté

Les réparations sont en cours par @TDFgroupe, @SFR et @bouyguestelecom. Elles devraient être finalisées en début de semaine. Les services de @prefet81 et @prefet12 sont pleinement mobilisés à leurs côtés.

[OPENDATA] C’est vendredi ! Retrouvez la MAJ de nos données #opendata. Aujourd’hui, focus sur ⁦@Rouen⁩ où 46 sites #5G ont été autorisés, dont 22 sont techniquement opérationnels (activés) #THDmobile https://t.co/cr2xaQiCM7 https://t.co/AwaX3UrYv4

ANFR a Retweeté

Le téléphone portable est de loin l’objet qui nous expose le plus aux ondes. Le débit d'absorption spécifique fixe le niveau d’exposition à ne pas dépasser. De quoi s'agit-il exactement ? @anfr vous éclaire.
#smartphone #réseau #5G #ondes #internet #Consomag https://t.co/7jHhubnP9Y

Grâce à cet appareil avec système de radiogoniométrie, les équipes de l’@anfr garantissent l’absence de brouillage des fréquences utilisées par les services de l’Etat ou par le service public durant les grands évènements.
https://t.co/J3BtyNwCsK

[#CODESCONSO ] 🎧 Prêt(e) pour une plongée au cœur de la #5G ? Fonctionnement et déploiement sur le territoire, exposition aux ondes, #DAS… C’est le sujet de notre nouveau #podcast réalisé en partenariat avec l'@anfr
⬇️
https://t.co/X0AyHSeC3U

Quel est l’impact de la #5G sur notre exposition aux ondes ? Comment ce nouveau réseau est-il contrôlé ? L’@anfr lance, en partenariat avec @Conso_INC, un #podcast animé par ses experts pour répondre aux questions que suscite le déploiement de la 5G.

🔗 https://t.co/soG7mIEoKL https://t.co/X462jX5eRP

🚁 Décollage immédiat pour le "dérisquage" à Cazaux ! Sollicité par l’@anfr, Free Mobile en partenariat avec la @Gendarmerie apporte son aide pour une série de tests de sécurité visant à démontrer que la 5G n’a pas d’impact sur l’altimétrie des aéronefs 👉https://t.co/GhGuYadpvG https://t.co/CGOWhv9spW

Le #COP ANFR présente 3 défis stratégiques:
✅ être force de proposition dans les conflits d’usages ↗️ des fréquences
✅ mieux prévenir les risques de brouillage en augmentation
✅ consolider le rôle d’expertise de l’@anfr pour informer les citoyens
https://t.co/IqmuUhjTg6 https://t.co/F5xGAQhCh2

.@cedric_o et @GillesBregant signent le Contrat d’objectifs et de performance (COP) de l’@anfr pour la période 2021-2024, en présence de Jean-Pierre Le Pesteur, président du conseil d’administration.
Le communiqué : https://t.co/IqmuUhjTg6 https://t.co/H3IXtC2s63

Aujourd'hui le préfet de l'#isere recevait le Secrétaire d'état Cedric O, sur le thème de la 5G au @cea_grenoble puis à @adeunisrf à Crolles avant de faire un contrôle des fréquences 5G dans Grenoble avec l'@anfr https://t.co/DwN8IBoGZh

ANFR a Retweeté

À Grenoble comme partout en 🇫🇷 la #5G se déploie avec succès.
Ce midi, Place Pasteur, avec l’@anfr nous réalisons un contrôle des fréquences 5G, comme le @gouvernementFR s’y est engagé. Sans danger pour la santé, moins énergivore, elle accompagnera les Grenoblois au quotidien. https://t.co/eA0qL1kmNm

En #5G, l’exposition aux ondes dépend des terminaux qui sollicitent l’antenne-relais : en téléchargeant 1 fichier de 1 Go, l’exposition max atteint 2,09 V/m puis redescend à 1,05 V/m => des niveaux qui sont très en deçà des valeurs limites https://t.co/Ir946Ue52p

Mesure en temps réel de l’exposition aux ondes à @VilleGrenoble à proximité d’une antenne #5G. Constat : 1,05 V/m (limite réglementaire fixée à 61 V/m pour la #5G) https://t.co/sobZqZasec

Grâce à un scanner, l’@anfr détecte les sites de téléphonie mobile actifs sur la zone de démo et les opérateurs associés. https://t.co/9AU2AwPMby

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil