retour en haut

Décembre 2016

Plus de 30 000 sites autorisés pour la 4G au 1er décembre 2016

Au 1er décembre 2016, 30 504 sites sont autorisés, dont 25 687 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. 

Les demandes d’autorisation  des sites 4G sont restées soutenues avec une hausse de 2,9 % par rapport au total du mois dernier (2,8 %).

En France, 4 bandes de fréquences permettent de fournir un service 4G en France :

  • 22 107 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 3,7 % sur un mois).
  • 16 485 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 5,5 % sur un mois).
  • 19 987 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 2,3 % sur un mois).
  • 477 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz (+ 7,7 % sur un mois). 

 

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit : 

  1. Bouygues Telecom (10 104 sites, + 303 en novembre)
  2. Orange (9 764 sites, + 222 en novembre)
  3. SFR (9 105 sites, + 530 en novembre)
  4. Free Mobile (7 298 sites, + 210 en novembre)

 

Pour mémoire, la bande 700 n’est actuellement disponible pour le très haut débit mobile que dans quelques zones ouvertes le 6 avril dernier. Plus d’informations sur ces zones et les prochaines phases de déploiement.

 

Dans le prolongement de son premier hackathon qui a eu lieu en mai dernier, l'ANFR a lancé début octobre une nouvelle cartographie de l’observatoire disponible sur ce lien : http://www.anfr.fr/gestion-des-frequences-sites/lobservatoire-en-carte2/.

Cette plate-forme collaborative s’enrichit aujourd’hui de nouvelles fonctionnalités qui répondent aux propositions d’évolution des utilisateurs reçues par l’ANFR depuis son lancement. Ainsi, il est désormais possible de réaliser des requêtes filtrées par date de mise en service des antennes, d’obtenir les indications sur les sites mutualisés ou encore d’alerter directement l’ANFR, site par site, sur d’éventuelles anomalies des données.

Observatoire des déploiements 4G National

 

 

Observatoire des déploiements 4G Outre-Mer

 

 

Variation des supports sur le mois passé au niveau national

 

 

Variation des supports sur le mois passé en Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 3G National

 

 

Observatoire des déploiements 3G Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 2G National

 

 

Observatoire des déploiements 2G Outre-Mer

 

 

Pour la 2G, la 3G et la 4G, l’Observatoire indique le nombre d’antennes-relais qui ont reçu un accord de l’ANFR ainsi que le nombre d’antennes que les opérateurs ont déclarées en service auprès de l’Agence (après avoir obtenu un accord de l’ANFR, un opérateur doit mettre son installation en service sous 18 mois s’il ne veut pas perdre le bénéfice de cet accord). L’Observatoire recense ces informations pour chaque opérateur de réseau mobile : Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR.

Une distinction est faite en fonction de la bande de fréquence utilisée par l’installation radioélectrique :

  • Pour la 2G : entre GSM 900 MHz et GSM 1 800 MHz ;
  • Pour la 3G : entre UMTS 900 MHz et UMTS 2 100 MHz ;
  • Pour la 4G : entre les bandes 800 MHz, 1 800 MHz (refarming) et 2 600 MHz.

L’Observatoire comporte enfin, pour chaque type de service (2G, 3G et 4G) et par bande de fréquences, le nombre de supports autorisés.

Exemple : sur un pylône sont installées une antenne-relais de SFR et une antenne-relais de Bouygues Télécom. Le service est de l’UMTS 2 100 pour chaque opérateur. Ce cas sera compté comme suit : « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour SFR et « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour Bouygues Télécom. En revanche, il ne comptera que comme un unique support supplémentaire.

Les colonnes « Accord ANFR » décomptent tous les accords d’implantation délivrés par l’ANFR au 1er du mois considéré, déduction faite des abandons qui ont pu avoir lieu. Les sites qui font l’objet d’une simple déclaration, c’est-à-dire ceux qui présentent une puissance inférieure à 5W, ne sont pas comptabilisés.

.@GillesBregant DG de l’@anfr intervient ce midi à la 16e conférence « Forum Europe » . Au programme : 5G et exposition du public aux #ondes.
#EUSpectrum #5G
Pour plus d’information : https://t.co/rFePrxIV7A https://t.co/JLhiZz4bhD

L’application #OpenBarres de l’@anfr vous offre de nouvelles fonctionnalités ! Vous pouvez désormais :
1⃣ Connaître le niveau du signal reçu par votre📱
2⃣ Suivre le déploiement de la 5G
3⃣Connaître le DAS de votre📱et les bons gestes à adopter pour⬇️son exposition aux ondes https://t.co/GwaO7hg16S

L’incident de l’émetteur EU/ MERS LES BAINS signalé le 18/06 est terminé ! Toutes vos chaînes #TNT sont à nouveau disponibles. Si vous ne recevez toujours pas l'intégralité des programmes, il est conseillé de lancer une recherche et mémorisation des chaînes⤵️ https://t.co/LUJe2MNIU8

❓Where does the long-term future lie for the sub-700MHz UHF band? Our session 5 panellists now discussing after their introductory presentations #EUSpectrum.

Tune in via our feed 👆 https://t.co/4UvsfYyNnq

ANFR a Retweeté

« Il est paradoxal d’avoir des enfants qui maitrisent le smartphone dans la cour de récréation et qui ignorent comment cela fonctionne. » Gilles Brégant @anfr @GillesBregant #THD2021

ANFR a Retweeté

« Nous travaillons en amont sur la 6G : des fréquences supérieures à 100 gigahertz. » @GillesBregant @anfr #THD2021

ANFR a Retweeté

« #5G : nous pourrions multiplier par 4 ou 5 les capacités des fréquences disponibles pour les opérateurs » @GillesBregant @anfr #THD2021

ANFR a Retweeté

Pour @GillesBregant de l'@anfr : "le rôle du sans fil va croitre pour le THD car nous observons des ruptures dans l'usage du spectre. Nous suivons le déploiement de la #5G, avec 43% des émetteurs en France qui reçoivent des émissions 5G, et nous préparons déjà la suite" #THD2021 https://t.co/G9f9DBmStk

Félicitations à Eric Fournier, directeur des affaires internationales à l’@anfr, nouveau vice-président du Radio Spectrum Policy Group (RSPG), le groupe consultatif
européen qui assiste la Commission Européenne sur la politique du spectre des #fréquences.
@ECC_chair @UEFrance https://t.co/f4q685smuS

#WiFi6 La Commission européenne vient d’adopter les conditions d’utilisation du #WiFi dans la bande 6 GHz (5 945-6 425 MHz), répondant ainsi aux besoins croissants de connectivité et de débit.
Lire la décision CE :
https://t.co/HuvlwdxCvO https://t.co/frtD7Aq2Sb

#recrutement 🧐
L'ANFR recrute :

▶️ Un(e) Gestionnaire de saisie

🆕 https://t.co/LAMNBN8pBB https://t.co/tFklcgXl7x

🗓️Aujourd’hui se tient le 12ème Comité national de dialogue de l'@anfr sur l’exposition du public aux champs électromagnétiques, présidé par @michel_sauvade. https://t.co/Fffb4PpBn1

Retour sur #VivaTech : découvrez dans cette vidéo quelques témoignages de personnes qui ont rendu visite aux équipes de l’@anfr ! Merci de l’intérêt que vous nous avez apporté, l’ANFR vous donne rdv à l’année prochaine 😀
@RatZillaS https://t.co/a4DnOgIh05

#VivaTech2021 Retrouvez-nous sur le stand D33 Hall 1 ! En vidéo, retour sur les 3 premiers jours à #VivaTech, nos actions pour chasser les brouillages et mesurer les ondes 👇 https://t.co/3bXSAheDGg

#VivaTech2021 La start-up @BigDataEzako travaille avec l’@anfr sur une solution innovante pour améliorer ses contrôles. Découvrez dans cette vidéo en quoi l’#IA peut être utile aux missions de l’Agence 👇 https://t.co/QKLmRIyxNA

Petite visite sur le stand de l'@anfr à #VivaTech. L'occasion de parler un peu ondes et #5G ! https://t.co/LiG46yHLiJ

ANFR a Retweeté

Quel est cet étrange pistolet ?
Qui sont ces hommes ? 🤔

Ce sont des chasseurs d'onde de l'@anfr ! 📶

Clubic les a suivis sur le salon #VivaTech ! La vidéo bientôt ! 🎥 https://t.co/nqlQHqyLyU

« Blockchain, #IA : l’@anfr cherche à tirer parti de toutes les nouvelles technologies pour assurer sa mission de gestion des fréquences, utilisées pour une multitude d’usages».Retrouvez sur ⁦@acteurspublics⁩ l’ITW de ⁦@GillesBregant⁩, DG ANFR https://t.co/cCx3Ymvh2Y

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil