Accessibilité

retour en haut

Actualité

Mesure de DAS : publication des résultats pour 379 téléphones portables

01/06/2017

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, l’ANFR réalise des vérifications sur les téléphones portables mis sur le marché français et s’assure de la conformité de ces appareils à la réglementation. Elle procède à des prélèvements inopinés d’appareils sur les lieux de vente. Ces téléphones font ensuite l’objet de mesures de contrôle par des laboratoires accrédités, qui permettent à l’ANFR de s’assurer que les DAS (débit d'absorption spécifique) sont conformes à la réglementation européenne.

Dans un souci de meilleure information du consommateur, l’ANFR publie en open data les résultats des mesures qu’elle a réalisées entre 2012 et 2016 sur 379 téléphones portables. Deux types de vérifications ont été effectués pour évaluer la conformité des appareils :

  • 177 mesures du "DAS tête" qui caractérisent l’usage du téléphone au contact de l’oreille, en conversation vocale. Elles montrent que ces DAS ont toujours été conformes à la réglementation en vigueur, soit inférieurs à 2 W/kg Les valeurs maximales mesurées varient selon les appareils entre 1 W/kg et 1,8 W/kg.
  • 227 mesures du "DAS tronc" qui correspondent à un usage du téléphone porté près du tronc, par exemple dans la poche d’une veste ou dans un sac. L’ensemble des mesures réalisées ont également montré une conformité à la réglementation, soit moins de 2 W/kg. Les valeurs maximales mesurées varient entre 1,1 W/kg et 1,4 W/kg.

 

C’est à partir de 2012 que l’ANFR a entrepris de contrôler le "DAS tronc" compte tenu des nouveaux usages du téléphone liés aux recommandations d’utilisation des oreillettes et à l’échange de données (internet mobile, MMS…). Or, la directive européenne R&TTE 1999/5/CE alors en vigueur prévoyait que les constructeurs puissent choisir une distance entre 0 et 25 mm pour mesurer le DAS tronc. Cette distance variable, qui n’était pas obligatoirement mentionnée dans la documentation destinée aux usagers, complexifiait les contrôles. En outre, la préparation d’une nouvelle directive ouvrait la possibilité d’actualiser la norme. 

C’est dans ce contexte que l’ANFR a réalisé, durant cette même période, des mesures complémentaires de DAS tronc : 272 ont été réalisées au contact du corps (distance réglée à 0 mm) et 137 mesures à 5 mm. Ces 409 valeurs supplémentaires de DAS sont également publiées aujourd’hui. Ces mesures indicatives, qui s’affranchissent de la distance recommandée par le constructeur, vont au-delà de la norme : elles ne peuvent donc être utilisées pour apprécier la conformité des appareils. Ces résultats ont été présentés par la France aux Etats membres et à la Commission européenne et ont permis de faire évoluer la réglementation communautaire. 

Tous les appareils vendus en France dont le dossier de certification est postérieur au 25 avril 2016 sont ainsi désormais évalués pour le DAS tronc à une distance qui ne peut dépasser 5 mm. Cette nouvelle norme est plus facilement vérifiable, tout en reflétant mieux l’usage actuel des téléphones portables.

L’ANFR publiera désormais semestriellement l’ensemble des nouvelles mesures de DAS qu’elle réalisera pour s’assurer de la conformité des terminaux radioélectriques mis sur le marché par les constructeurs. 

5G : manifestement @lamontagne_fr ne connaît pas l’existence du comité national de dialogue de l’@anfr sur le sujet ; dommage, dans un sujet qui devient caricatural et polémique c’est un espace d’échanges fondés et apaisés. #PeutMieuFaire https://t.co/DY1b5jc6PE

Nous sommes à la recherche de nouvelles idées pour l’application mobile Open Barres : https://t.co/AcNhBHz3Ad 💡💡 Participez à un atelier d’idéation en direct de chez vous, une première !
📅 du 5 au 16 octobre en 4 sessions de 2 heures. Inscrivez-vous 👇
https://t.co/O5UeSvpJJQ https://t.co/rkBfmOdKmV

#5G : où se trouvent les 500 antennes déjà en test sur le territoire ? #cartoradio https://t.co/BTyvjreisJ

L' @anfr simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats :
▶️Sans #5G, l'ANFR indique que l'exposition du public aux ondes continuerait inexorablement d'augmenter.»
https://t.co/veEfbLXVvK

Les équipes de l’@anfr en action pour résoudre un brouillage qui empêche le bon fonctionnement d’une caméra HF 🎥 pendant les @24hdumans . https://t.co/5ILG7M8N9O

ANFR a Retweeté

Le numérique est le 1er secteur créateur d’emploi en 🇫🇷. Il doit continuer à innover. Se passer de la #5G est destructeur pour l’emploi et l’attractivité. Discutons d’une meilleure information et d’un renforcement des contrôles d’exposition sur le terrain. https://t.co/IJ1Kdtm6tK https://t.co/wlQc4e021L

Évolution de l'exposition aux ondes avec l'arrivée de la 5G : l'ANFR fait le point https://t.co/FMP3yRk6Bb https://t.co/5lnJnzlcvj

.@GillesBregant 🗣️«La 5G va démarrer en 🇫🇷 dans la bande 3,5 GHz, à partir d’antennes déjà existantes 2G, 3G, 4G… Donc, le sujet des antennes multiples installées partout n’est pas du tout d’actualité »Retrouvez l’émission #VraiouFake de @franceinfo ici👇https://t.co/KfvNDRljAT https://t.co/sRSrpljvCD

🗣️📺Rendez-vous ce soir à 21h pour l'émission "vrai ou fake" de @franceinfo sur la #5G : le DG de l'@anfr @GillesBregant est l'invité, il apportera son expertise sur cette nouvelle technologie. https://t.co/t6Kwb7e1Mw

📺 Au #JT de 20h hier sur @TF1 l’expertise de mesure des #ondes de l’@anfr a été présentée : comment mesure-t-on l’exposition aux ondes due à la #5G ? Quels résultats trouve-t-on ? Le reportage 📽️ : https://t.co/hJ7cGt08oX https://t.co/aRRkQtkt3v

ANFR a Retweeté

La France possède l’un des cadres de contrôle de l’exposition aux ondes parmi les plus exigeants du monde. Plus de transparence et plus de contrôles de l’@anfr 👉 Cette sécurité s’appliquera avec encore plus de rigueur avec la #5G.

ANFR a Retweeté

Le rapport inter-inspections sur l'exposition aux ondes #5G et les pratiques internationales remis à @BrunoLeMaire, @barbarapompili, @olivierveran et moi-même permet de poser les bases d'un débat rationnel et scientifique.
👉 https://t.co/VzlBL6YiUU

Que retenir de ce rapport 3️⃣? L’augmentation de l’exposition due à la #5G en bande 3,5 GHz resterait modérée, du fait des antennes à faisceaux orientables.
+ d’infos en consultant le rapport i ci : 👇https://t.co/QPCr4ivJrv https://t.co/WxXHl3CPgB

Que retenir de ce rapport 2️⃣? Même dans une configuration maximaliste, les niveaux resteraient faibles au regard des valeurs limites d’exposition : 2,30 V/m en moyenne en extérieur.
+ d’infos en consultant le rapport : 👇
https://t.co/8G16xX1ijf https://t.co/EBFrtFTIiz

Que retenir de ce rapport 1️⃣? Sans #5G, l’exposition du public aux ondes devrait continuer d’augmenter ( + 70 %) pour répondre à la demande croissante de connectivité mobile en zone dense.
+ d’infos en consultant le rapport : 👇https://t.co/CqpX2bWiK6 https://t.co/1nLSpc4pTS

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil