retour en haut

Textes juridiques

Le contrôle de la conformité radioélectrique, pourquoi faire ?

Conformément aux dispositions de l’article L.43 du code des postes et des communications électroniques, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) est chargée du contrôle de l’utilisation, y compris privative, des fréquences radioélectriques sur l’ensemble du territoire de la République (incluant donc l'outre-mer) sous réserve des compétences des administrations et autorités affectataires de fréquences radioélectriques. 

L’inspection des sites constitue pour l’ANFR un moyen efficace permettant de comparer les données des bases nationales que l’Agence a la charge de tenir à jour avec les installations et utilisations de fréquences sur les sites.

 

Le contrôle de site radioélectrique : comment ça marche ?

Pour réaliser ses contrôles, l’Agence s’appuie sur une organisation territoriale : il existe en effet, sept services de contrôles en métropole et deux antennes dans les départements d’outremer. Ils ont en charge la réalisation des missions de l’agence sur les différents départements couverts par les services de contrôle.

La réalisation d’une inspection de site répond à une organisation précise et rigoureuse. Elle requiert différentes étapes détaillées ci-après :

1. Le choix du site à inspecter et la programmation de l’inspection : il s’inscrit dans un calendrier élaboré par l’ANFR. Les cohabitants sont systématiquement conviés à participer à l’inspection du site. Cette convocation permet à l’ANFR de s’assurer de la présence du cohabitant, de l’accès à ses installations et équipements. Une prévisite du site, permet souvent de faciliter l’inspection.


2. L’inspection proprement dite d’un site, incluant les actions suivantes :

  • l’organisation par le responsable de l’inspection d’une réunion de coordination avec les participants au contrôle en vue faciliter la réalisation de l’inspection proprement dite ;
  • le relevé des coordonnées géographiques des différents supports pour en assurer une localisation précise ;
  • l’identification des antennes utilisées (ou non) par chacun des utilisateurs de fréquences ;
  • la mesure des principaux paramètres radioélectriques enregistrés auprès du Comité de concertation des sites et servitudes (COMSIS) et du Comité de concertation d’assignation des fréquences (CAF) de l’Agence, soit par mesure directe de l’Agence à l’aide de ses propres équipements, soit par relevé des caractéristiques sur les terminaux des utilisateurs ;
  • la vérification, le cas échéant, du respect des valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques, soir par une mesure que l’agence réalise elle-même, selon le protocole qu’elle a mis en place, soit en missionant des sociétés accréditées ;
  • l’organisation éventuelle d'une réunion de clôture de l'inspection.

 

3. A l’issue de l’inspection, les résultats sont reportés dans un dossier de contrôle informatique. Ils mettent en évidence, les éventuelles non-conformités et irrégularités constatées sur le site pour chaque installation au regard des caractéristiques des autorisations d’utilisation de fréquences délivrées par les affectataires de fréquences et au regard des déclarations ou demandes déposées auprès du CAF et du COMSIS. 



4. Le service de contrôle met à disposition informatique des participants les résultats de son contrôle, incluant la liste des actions à mener vis-à-vis du COMSIS et du CAF. Il peut dans les cas les plus graves, notifier une taxe dite de non-conformité de 450 € dont devra s’acquitter le contrevenant.



5. L’affectataire de fréquences et l’utilisateur destinataires du dossier et de la liste des actions, doivent se charger de régulariser sur site ou dans les bases de données les éléments relevés par le contrôle afin de rétablir la conformité. Le dossier de contrôle est alors clos dès lors que toutes les actions à mener ont été soldées par les différentes parties prenantes.

 

Il est à noter cependant qu’en dehors de ces actions de contrôle ciblées sur des sites radioélectriques regroupant un nombre important de stations radioélectriques, les services de contrôle de l’Agence peuvent à tout moment contrôler qu’une station radioélectrique comme une utilisation de fréquences est conforme aux accords (ou avis le cas échéant) et notifications enregistrés au niveau de ses services.

RAPPEL⏰Dans une heure l'@anfr sera en direct sur @TwitchFR pour une démo d’une mesure #DAS !
Pour assister à la présentation suivez nous sur anfr_
A tout suite😀 https://t.co/u2ET6acxuE

#TECHDAYS: envie de découvrir la mesure d'un DAS de smartphone, avec @SARtesting et @anfr ? Rendez-vous ici à 15h30 👉 https://t.co/anNzcoYkOG https://t.co/C8A8UejSP2

Venez nous rencontrer à #Vivatech et découvrir nos démos: comment l’#IA intervient au service des missions de l’ANFR ? Comment, grâce à des capteurs connectés, peut-on connaître en temps réel son exposition aux ondes ? Quels sont les niveaux d’exposition de vos objets connectés ? https://t.co/w2ujUWVNx8

L'@anfr est sur @TwitchFR ! RDV demain jeudi à 15H30 sur le compte #twitch de l’@anfr pour une démo en direct d'une mesure #DAS d’un téléphone portable #5G depuis le labo de Rambouillet, réalisée dans le cadre de #VivaTech
💻anfr_
https://t.co/KzJM1NDNWA https://t.co/jGz0xVzxEt

C’est le jour J ! Nous vous donnons RDV à #VivaTech au stand D 33 (HALL 1) . Venez découvrir et tester sur vos objets connectés notre #sonde de mesures de l’exposition aux ondes ⤵️ https://t.co/MjlCPGcSpD

ANFR a Retweeté

If you are visiting #Vivatech today, you can come by our booth at D33 with our partner @anfr. Delphine our marketing manager will be present all day to show you how Anomaly Detection technologies work and can help your business. https://t.co/BYKdX1qIF2

ANFR a Retweeté

💯ans de #navigationaérienne | #SavezVous quand ont été créés les services de télécommunication ?

🗓️27.01.1941 : création du Service des télécommunications et de la signalisation

➡️ chargé de reconstruire les réseaux télécom après la guerre

+d'infos👉https://t.co/Qs2VXrUy7s https://t.co/Df8oiBNcR0

#colloqueTNT @GillesBregant « la TNT du futur, c’est d’abord le multiplex précurseur qui impliquera des réaménagements de fréquences pour les téléspectateurs. On sera au RDV pour les accompagner » @RecevoirLaTNT https://t.co/GzyiunE7Pt

#ColloqueTNT @GillesBregant « lors de la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2023, on discutera avec les autres pays de l’avenir de la #TNT et de la bande UHF, qui est sanctuarisée en 🇫🇷 jusqu’en 2030 » #CMR23 #WRC #avenirdelaTNT https://t.co/eLjDqTmMAB

#colloqueTNT @GillesBregant « l’@anfr veille à ce que la #TNT fonctionne bien, cette mission nous met en contact quotidiennement avec les français quand ils captent mal le réseau » @RecevoirLaTNT https://t.co/7JtHB1ktfR

Ce matin, @GillesBregant intervient au Colloque sur l’avenir de la #TNT, à la Maison de la Chimie, dans la table ronde « la télévision numérique terrestre aujourd’hui » #colloqueTNT https://t.co/I10LRWC7td

#Vivatech, c’est demain ! Romain Buiret, directeur de la production pour l’événement, explique pourquoi les organisateurs ont fait appel à l’@ANFR pour s’assurer de la bonne utilisation de l’ensemble des fréquences sur le site ⤵️ https://t.co/F44QTs4Uqc

🤖J-2 ! Du 16 au 19 juin, l’ANFR sera présente à VivaTech ! Venez à sa rencontre sur le stand D 33 : plusieurs initiatives innovantes et démos seront présentées par ses experts et ses partenaires, @BigDataEzako et @exemlab
Plus d’infos : https://t.co/ih0YT7S1e9 https://t.co/TGjTg1RORI

L'@anfr sera présente au salon #VivaTech du 16-19 juin ! Retrouvez nos experts et partenaires sur le stand D 33.
Au programme : #capteurs #sondes, #5G, #drones, #IA, #DAS et d’autres innovations.
Info et inscription : https://t.co/ReiQbuMhKj
⏰9H-18H
📍Paris & en ligne https://t.co/wP4hC6CBDt

Le 3e atelier des fréquences de l’@anfr était un succès! Près de 💯 personnes ont participé à cet échange autour des constellations et des nouvelles applications spatiales. Pour regarder le replay ▶️https://t.co/4tKhN4y2Lk
Pour consulter les présentations
https://t.co/FbZAVj4XKp https://t.co/YESYsukMZO

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er juin :
@orange(26 092 sites, +161 en mai 2021) ;
@SFR 22 014 sites, +78) ;
@bouyguestelecom (21 643 sites, +107) ;
@free (19 955 sites, +229).

🆕https://t.co/kYPNho0qlC https://t.co/SUSUZCQhqE

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 1er juin 2021, 56 524 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

🆕 https://t.co/6zCcNcErWo https://t.co/hwTxi5dtNX

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Sur les 25 110 sites 5G autorisés, 56,9 % d’entre eux sont déclarés techniquement opérationnels selon les opérateurs, soit 14 284 sites allumés. Plus d’infos sur l’évolution de ces chiffres depuis janvier 2021.

🆕https://t.co/b6njIqwALm https://t.co/vzyDuhZJEK

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil