Accessibilité

retour en haut

Le service rendu

Le service rendu : la qualité des communications

La qualité sans faille des communications est aujourd’hui une évidence telle pour les utilisateurs qu’ils s’interrogent rarement sur les moyens qu’il faut mettre en œuvre pour la préserver. Ces moyens de « gendarme du spectre » et l’expertise pour interpréter les mesures obtenues sont mutualisés au niveau de l’ANFR au bénéfice de tous les grands utilisateurs de fréquences. Ainsi, en cas de perturbations sur leurs fréquences, les ministères et les opérateurs ont recours aux services de l’ANFR. Celle-ci ne reçoit directement les réclamations des usagers que dans deux cas de figure : la réception de la télévision et les problèmes dans les bandes libres de droit sous condition (voir les Questions / réponses).


Les chiffres de 2014

  • 1073  demandes relatives à des cas de brouillage adressées à l’Agence (en augmentation constante depuis cinq ans) ;
  • 85 % d’entre elles portent sur des bandes de fréquences relevant de l’ARCEP ;
  • Le délai d'instruction pour 80 % de ces demandes est inférieur à 85 jours.
  • Les tweets n'ont pas pu être récupérés, merci de contacter un administrateur
Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil