retour en haut

Actualité

Les « verticaux » et la 5G sous l’angle de la gestion des fréquences : point sur les derniers travaux européens

04/06/2019

La 5G est souvent vantée pour sa capacité à répondre aux besoins de développement des « verticaux », c’est-à-dire des différents secteurs de la vie économique qui utilisent souvent des solutions spécifiques pour leurs communications. Ces secteurs sont extrêmement divers : transports, média, ville intelligente, agriculture, industrie du futur, réalité augmentée, sécurité ou applications médicales. Il s’agit à la fois de profiter de l’importante économie d’échelle que permettent, par rapport à des développements spécifiques à un secteur donné,  des technologies, comme la 4G ou la 5G, qui disposent dès leur lancement d’un marché mondial, et de bénéficier des fonctionnalités de la 5G, capable de garantir des performances en termes de débit, latence, fiabilité, etc. à travers le « network slicing ».

Le troisième avis RSPG sur la 5G (consultez l'avis) aborde la question sous l’angle de la gestion des fréquences et de la diversité des réponses qui peuvent être apportées aux verticaux et envisage plusieurs orientations :

  1. Utilisation des réseaux 5G des opérateurs mobiles ;
  2. Spectre dédié au niveau national pour les verticaux dans des bandes 4G ou 5G, qui peut répondre à des besoins au niveau national (sécurité : PPDR) ou bien à des besoins de couverture localisée ;
  3. Bande harmonisée au niveau européen, comme cela pourrait être le cas pour les transports intelligents (5,9 GHz) ou le futur système du rail (FRMCS, dans les bandes 900 MHz et 1,9 GHz).


L’ouverture d’un guichet par l’Arcep pour l’attribution des fréquences de la bande 2,6 GHz TDD (Voir le communiqué de presse de l'Arcep) ou les initiatives allemandes et luxembourgeoises pour réserver la bande 3,7-3,8 GHz aux verticaux illustrent les deux dernières options, qui visent à permettre aux utilisateurs professionnels d’utiliser des fréquences attribuées localement. 

L’utilisation des réseaux 5G des opérateurs par les verticaux, quant à elle, fait l’objet de nombreuses expérimentations. Néanmoins, cette solution dépendra du calendrier de déploiement de la 5G par les opérateurs, ainsi que de celui de la mise à niveau de leur cœur de réseau, indispensable pour autoriser le network slicing. Par ailleurs, pour garantir une couverture adaptée, il devrait rendre indispensable l’utilisation combinée de la bande principale pour la 5G (3,4-3,8 GHz) avec des bandes de fréquences plus basses comme la bande 700 MHz.

Au sein de la CEPT, l’harmonisation des fréquences pour répondre à des besoins spécifiques des verticaux, qu’il s’agisse ou pas de technologie 5G, constitue une préoccupation importante : les transports intelligents (voiture ou transports urbains), les communications avec les drones (à travers les réseaux mobiles et dans des fréquences dédiées), le système futur du rail, les bandes libres pour les IoT (900 MHz), les réseaux privés large bande ou les liaisons de reportage en sont autant d’illustrations. 

Un atelier a été organisé à Copenhague les 2 et 3 mai (voir le programme de l'atelier) afin de  faire le point sur les besoins des verticaux et d’analyser ce que la 5G pourrait leur apporter. Le programme incluait des présentations de représentants des secteurs et d’industriels de la 5G. Les discussions ont mis en évidence le besoin de disposer d’un large catalogue de solutions pour répondre à ces besoins, en termes de bandes de fréquences, de régime d’autorisation ou de niveau d’harmonisation. Il est apparu que de nombreux acteurs privilégient des approches hybrides, en combinant services des opérateurs et réseaux dédiés. Les conclusions ont souligné le caractère limité des ressources spectrales face à cette demande, et, par conséquent, la nécessité de favoriser des solutions de partage.

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er août :
@orange (28 403 sites, + 166 en juillet)
@SFR (23 631 sites, + 135)
@bouyguestelecom (23 413 sites, + 96)
@free (22 262 sites, + 115)

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/s6m0E8Ogd2

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 61 131 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/vThOwiSN85

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Les déploiements #5G en bande 3,5 GHz continuent leur ⬆️ soutenue et rejoignent ceux en bande 700 MHz, qui étaient jusque-là plus importants en terme de sites autorisés.
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/LwtyQx9UKr

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 35 311 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 2.2 % par rapport au 1er juillet. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bande de fréquences
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/00SwC59tAb

Pour fêter ses 25 ans, l'@anfr publie un passionnant recueil de 146 pages détaillant « 25 de ses enquêtes les plus marquantes menées en ville, en montagne, à la campagne et même en pleine mer » en matière de brouillages d'ondes.
Petit florilège @nextinpact
https://t.co/DYkLn6FVTR

Encore une belle enquête de l' @anfr à lire absolument ! https://t.co/FVe2k7yHig

#LesenquêtesANFR
Les brouillages ont plus d’un tour dans leur sac 👜 !
Nouvelle enquête de l’ANFR : cette fois-ci, elle nous transporte à Albertville où nos experts ont mis fin au brouillage d’un réseau mobile par un accessoire au premier abord totalement inoffensif...⤵️ https://t.co/zxIbE8HwL6

ANFR a Retweeté

En collaboration avec @anfr, l'attaché technique a contrôlé la bonne diffusion des médias 📻 et 📺 diffusés à partir du site de la Croix de Beauregard, qui dessert #LaClusaz https://t.co/TOvVcnyjwJ

[#PODCAST] La #5G va-t-elle faire exploser notre exposition aux ondes ? Qu'est-ce-que le débit d’absorption spécifique #DAS d'un téléphone ? Réponses avec les experts de l' @anfr ➡️ https://t.co/Jx8tDgFMxN #CODESCONSO https://t.co/UksR1TeRPp

📶📱 L’@anfr prend acte de la mise à jour, par la société @Xiaomi du téléphone Redmi Note 9 Pro, à la suite d’un dépassement de la valeur limite de #DAS « membre »

🆕 https://t.co/0b7QKv1lWD https://t.co/nzpzISqQlO

ANFR a Retweeté

Complémentaire de l'Observatoire des Ondes 〰️ découvrez comment utiliser #Cartoradio, l’outil de l'@anfr qui permet de connaitre l’emplacement exact des antennes en #France 🇫🇷 et les mesures d'exposition aux #ondes ⤵️ https://t.co/rwOlR4TCaj

L’ANFR a reçu 2 nouvelles demandes d’autorisation d’exploitation d’assignations de fréquence. Elles ont été déposées par la société @Eutelsat_SA pour des systèmes satellitaires aux positions orbitales 70,5° EST et 65° OUEST. Des commentaires peuvent être envoyés jusqu’aux 2-3/09 https://t.co/pSknexHa1M

L’@anfr était représentée au groupe de travail 5B (GT-5B) de l’@ITU pour défendre les positions françaises lors des discussions de préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-23) qui aura lieu à Dubaï en novembre 2023 #WRC23

https://t.co/4PH8GREAOp https://t.co/0X5N8mcd6e

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil