Accessibilité

retour en haut

Actualité

CMR-19 : études sur le choix des bandes de fréquences de plus de 24GHz pour la 5G

08/06/2017

Le groupe d’action 5/1 (GA5/1 ou TG5/1) du secteur des radiocommunications de l’UIT (UIT-R) se réunit pour la deuxième fois en vue de réaliser l’ensemble des études techniques et réglementaires qui permettront à la Conférence Mondiale des Radiocommunications (CMR-19) de sélectionner les bandes de fréquences pour la 5G au-dessus de 24 GHz.

La 5G va apporter des améliorations considérables dans le domaine des communications mobiles, non seulement en augmentant les débits (chargement d’un film en haute définition en quelques secondes) mais aussi en réduisant la latence des communications et la consommation des batteries, indispensables à l’ère de l’internet des objets, ou encore en adaptant les performances aux besoins des utilisateurs, ouvrant ainsi la voie à l’utilisation de la 5G par des utilisateurs sectoriels (transports, énergie, santé ou sécurité). 

La 5G est définie dans le cadre international de l’UIT sous le nom "IMT-2020" et les normes correspondantes seront référencées par l’UIT-R dans une recommandation prévue pour 2020. Au niveau européen, des programmes de recherche (le partenariat privé-public, 5GPPP) ainsi que le plan d’action de la Commission européenne témoignent de l’importance de la 5G dans le cadre de l’agenda numérique

 

La 5G utilisera les bandes de fréquences déjà identifiées pour les communications mobiles. L’Europe considère notamment que la première bande pour la 5G sera la bande 3,4-3,8 GHz. Néanmoins, la 5G correspond à de nouveaux besoins (la montée en débit), à de nouvelles technologies (antennes directives dites « beamforming », à la fois pour les terminaux et les stations de base) et à de nouveaux déploiements (petites cellules) qui ouvrent l’usage de bandes de fréquences bien plus élevées, au-dessus de 24 GHz. 

Ainsi, la CMR-15 a demandé à l’UIT-R de réaliser des études de compatibilité dans les bandes suivantes :

  • 24,25-27,5 GHz 
  • 31,8-33,4 GHz
  • 37-43,5 GHz
  • 45,5-50,2 GHz
  • 50,4-52,6 GHz
  • 66-76 GHz
  • 81-86 GHz

 

Ces études permettront à la CMR-19 de sélectionner parmi cette liste les bandes IMT-2020 au-dessus de 24 GHz (point 1.13 de son ordre du jour).

L’harmonisation de bandes de fréquences pour les communications mobiles est toujours difficile, compte tenu des enjeux économiques associés et des conséquences que cela peut représenter pour les utilisateurs actuels de ces bandes. L’enjeu est donc considérable lorsque l’opération porte sur plus de 30 GHz de spectre, ce qui explique le nombre élevé de participants (environ 300) à cette réunion du TG5-1.

Les contributions ont majoritairement convergé vers la bande « 26 GHz » (24,25-27,5 GHz) identifiée en Europe comme la « bande pionnière » pour la 5G au-dessus de 24 GHz. Cela traduit l’élan en faveur de cette bande et le fait qu’elle est maintenant considérée comme la principale bande candidate pour la CMR-19. 

 

Sur le plan technique, ces contributions permettent également de mieux comprendre les conditions de compatibilité avec les utilisateurs actuels des bandes concernées. Les contributions françaises, bien accueillies et proposant des études approfondies, portaient sur des problématiques de protection, qu’il s’agisse des stations terriennes du service d’exploration de la Terre, de la plateforme de relais de données par satellite (service inter-satellites) de l’ESA et Airbus D&S, des stations de radioastronomie en bande adjacente et des satellites d’exploration de la Terre en bande adjacente. Un autre point faisant l’objet de nombreuses contributions d’autres administrations ou de l’industrie a été la protection du service fixe par satellite, présent dans de nombreuses bandes citées pour la CMR-19. 

Il s’agit pour l’instant de confronter les différentes études afin d’identifier les points à approfondir. Quatre autres réunions du GA5/1 se tiendront d’ici l’automne 2018 avant de conclure, sous la forme d’un rapport de l’UIT-R à la CMR-19, sur les conditions d’introduction éventuelle des IMT-2020 dans ces bandes. 

A la lumière des discussions au sein du GA5/1, nul doute que la question de l’introduction la 5G au-dessus de 24 GHz constituera l’un des points les plus difficiles de la CMR-19 !

[#Fréquence5G] Avec l'arrivée de la #5G, l'@ANFR renforce ses travaux sur le contrôle du #DAS des téléphones portables : l’acquisition d’un nouveau banc de mesure conçu par la start-up 🇫🇷 @SARtesting
permettra à l’ANFR de conforter son rôle d’acteur de référence dans le domaine. https://t.co/94HBbtzUIP

« Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ? La limite réglementaire est fixée entre 36 et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m ». En savoir +: https://t.co/P5oZmaUJJ9 https://t.co/1ug6LUWJp4

«Réseaux #5G : est-ce vraiment la révolution annoncée ?» @gillesbregant répondait à la question hier soir dans l’émission #TechCO sur @bfmbusiness, avec @Fsorel, @GrablyR et @JeromeColombain
Le replay de l’émission ici⤵️:
🎙️https://t.co/dT2MedXtec https://t.co/yYzfNQP61a

Suivez en direct l’émission #TechCo présentée par @Fsorel sur la #5G avec @gillesbregant, invité en plateau aux côtés de @rgrably et @JeromeColombain. C’est par ici ➡️ https://t.co/pGbAFsKXig

ANFR a Retweeté

Ce soir à 21H dans #techCo sur @bfmbusiness débrief spécial #5G ! Avec @JeromeColombain @GrablyR et @GillesBregant de l'@anfr
Révolution attendue ? Où en est-on en terme de couverture du territoire ? Paris pas encore couverte : est-ce normal ?
Vos questions #TechCo

Les antennes #5G émettant en bande millimétrique (26 GHz) vont-elles brouiller les satellites de prévisions météo ? L'@anfr vous explique en une minute pourquoi ce ne sera pas le cas ⤵️ https://t.co/XETYOtoymm

[#Fréquence5G]❓Vous avez des questions au sujet de la #5G ? Comment fonctionne cette nouvelle technologie, quel est son déploiement en France, comment contrôle-t-on son exposition ?…L’@ANFR vous répond ! Posez vos questions en réponse à ce tweet et nous y répondrons en vidéo👇 https://t.co/MbjHmoqXZb

En prévision de l’ouverture commerciale de la #5G, l’@anfr installe à #Bordeaux des capteurs de mesure afin de mesurer l’évolution de l’exposition du public aux ondes.

https://t.co/4h9LsiaqhV

"Malgré les obstacles, le déploiement de la #5G enregistre des débuts prometteurs" https://t.co/kxk27DQDkm via @zdnetfr

ANFR a Retweeté

Incendie d'un site TDF à Limoges : le feu est maîtrisé, 1,4 million de personnes privées de télévision et de radio

https://t.co/wcqlHHHM1g https://t.co/ANLwGuY4FG

ANFR a Retweeté

Répartition géographique et par bande de fréquences des sites #5G autorisés (données @anfr de janvier 2021) https://t.co/WDbzepKdJH

[ObservatoireANFR] 📱📊
La #5G creuse l’écart au démarrage : voici un graphe de l’observatoire qui compare les dynamiques d’autorisations 4G / 5G.

🆕https://t.co/XpkjLl9Rh7 https://t.co/DDLXVtfT4G

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole :
📶Orange (25 029 sites, + 634 entre le 1er déc. 2020 et le 6 janv. 2021)
📶SFR (21 374 sites, +545)
📶Bouygues Telecom (20 931 sites, +643)
📶Free (18 715 sites, +387)

🆕 https://t.co/vk6DStWUEf https://t.co/PQuwoAXkGt

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 7 janvier 2021, 55 102 sites #4G ont été autorisés par l'ANFR en 🇫🇷, tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 0,9 % p/r au mois dernier. L’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux mobiles en métrop. et DOM⤵️
https://t.co/YwkI0PnMPH https://t.co/rJ6nA7PISz

Au 7 janvier 2021, 18 039 sites #5G ont été autorisés par l'ANFR , tous opérateurs confondus, soit une augmentation de 16 % par rapport au mois dernier. Découvrez les cartes nationales des sites autorisés par opérateur et bande de fréquences :

🆕https://t.co/Sz2T5pdTMv https://t.co/nocX3SdszW

Le pôle de Brest de l’@anfr était représenté ce matin à l’inauguration du 1er site #4G multi-opérateurs à Botmeur dans le Finistère, aux côtés du Secrétaire d’Etat @cedric_O, des élus locaux, des représentants de l’Etat et des opérateurs @bouyguestelecom, @Orange, @SFR et @free. https://t.co/FrrpLdn2cJ

La lutte c. le changement climatique occupe une place de + en + importante au sein des instances en charge du spectre radioélectrique. La politique 🇪🇺 du spectre a engagé cette année une réflexion sur cette❓et a mis en place un questionnaire. + d'infos ⤵️
https://t.co/PaWJZgH8jV https://t.co/wfbOn9hxno

ANFR a Retweeté

Ce matin avec @RichardFerrand, nous inaugurons le pylône #4G de Botmeur. #Télétravail, #teleconsultation, #agriculture... grâce à l'accord entre l'État et les opérateurs, l'arrivée de la 4G va considérablement améliorer le quotidien des 216 Botmeuriens. https://t.co/uS2GAIk2OQ

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil