Accessibilité

retour en haut

Smart Transportation (ITS)

Pour les systèmes de transport intelligent de sécurité relatifs au transport routier, la bande de fréquences 5 875-5 905 MHz est déjà harmonisée au niveau communautaire (décision 2008/671/EC). Des investissements importants ont été engagés au sein de l’Union européenne au cours des dernières années dans le cadre du projet européen "C Roads" et un effort important a été consenti pour obtenir des normes. La France fait ainsi partie des 16 pays qui ont lancé des projets pilotes. Un écosystème complet est ainsi en train d’apparaître sur la base de la norme ETSI ITS G5, fondée sur le standard 802.11p (Wifi), pour favoriser le développement de services de sécurité routière, notamment lors d’apparition de sources de risques (freinage brusque, plaques de verglas, pannes  ou encore pour la fourniture d’informations météo. Les premiers véhicules compatibles sont déjà commercialisés. Toutefois, une autre norme se trouve actuellement en cours de finalisation, le LTE V2X, capitalisant sur les acquis de la 4G. Cette nouvelle option provoque aujourd’hui un débat sur la solution la plus adaptée pour fournir les systèmes de transport intelligent de sécurité.

 

En parallèle, l’exploitation de métros sans conducteur repose sur l’utilisation d’une signalisation spécifique, le CBTC. Ce système prévoit des automatismes visant à remplacer le conducteur  quand les voies ferrées ne sont pas en présence de trafics tiers (routier ou piéton). Plusieurs lignes de métro sans conducteur en sont équipées en France, mais également à l’étranger. Elles utilisent la bande 5 915-5 935 MHz et ne bénéficient pas aujourd’hui d’un cadre européen harmonisé. Dans de nombreux pays, cette fonction de contrôle-commande utilise aussi la bande "libre" 2,4 GHz (WiFi), peu appropriée compte tenu de la sensibilité de l’application. L’Agence a donc soutenu les initiatives visant à intégrer le CBTC au cadre plus général de transport intelligent (ITS), qui procurerait un cadre réglementaire européen harmonisé aux systèmes de signalisation ferroviaire et d’automatisation des trains de banlieue et des métros. Ce cadre favoriserait la pérennité des systèmes existants dans plusieurs pays (France, Espagne et Danemark) et l’essor de notre industrie dans le domaine.

L’extension au niveau communautaire des fréquences harmonisées ITS à la bande 5 905-5 925 MHz apparaît nécessaire pour soutenir le développement des véhicules autonomes et de nouvelles fonctions liées à la sécurité ainsi que l’extension au rail urbain. En octobre, les Etats membres ont ainsi adopté un mandat « ITS sécurité » confié par la Commission européenne à la CEPT lui demandant d’étudier les conditions techniques permettant de disposer à terme de 20 MHz (5 905-5 925 MHz) en complément des 30 MHz déjà harmonisés, tout en élargissant la portée de l’harmonisation au rail urbain et plus particulièrement au CBTC. 

La France a  contribué à cette décision sur la base d’une position élaborée dans l’un des comités de l’ANFR,  le CAE RSCOM, puis défendue par l’Agence. Lors de la préparation de cette échéance communautaire, l’Agence a été sensibilisée à de multiples intérêts en lien avec l’ITS routier et le rail urbain. 

 

L’Agence va maintenant s’engager dans les études CEPT en vue de définir les conditions techniques harmonisées permettant à l’avenir aux différents systèmes ITS routier et rail urbain d’opérer dans la bande 5 875-5 925 MHz. La contribution de la normalisation sera très structurante dans ce processus. Par exemple, l’ETSI travaille déjà à spécifier la solution de coexistence entre ITS routiers et CBTC dans la bande 5 905-5 925 MHz. Elle devrait garantir le bon fonctionnement du CBTC et permettre aux ITS routiers un accès réel à la bande (c’est-à-dire sans zone d’exclusion sur toute une ville). 

 

Par ailleurs, les communications entre véhicules connectés ou autonomes, ou entre métros sans conducteur, nécessitent une grande fiabilité des communications pour répondre à l’exigence de sécurité de ce secteur. La CEPT devra vérifier sous quelles conditions techniques les différentes technologies ITS pourront partager la bande de manière fiable, la ressource radio étant par nature exposée aux brouillages. Par exemple, une solution de partage classique consistant à « écouter » un canal radio avant toute émission, souvent utilisée pour les usages partagés, ferait passer le temps de latence maximal de 5 ms à 50 ms : pour ce type d’application, cela ne serait pas acceptable. Les travaux en réponse à ce mandat vont vraisemblablement faire apparaitre les difficultés de coexistence entre les différentes technologies et les différentes options qui nécessiteront des arbitrages au niveau communautaire et au Ministère des Transports. 

The French spectrum agency @ANFR congratulates Paul Milgrom and Robert Wilson for the 2020 #NobelPrize in economics, on their fundamental work on #spectrum auctions. https://t.co/e95aaYrcKW

#TousMobilisés👏 @bouyguestelecom, @orange, @SFR & @free inaugurent le premier site #4G #DCC du #NewDealMobile dans le #Var à Evenos, avec @Laetitiaquilici, Vice-Présidente du @Departement_Var, la Maire de Evenos, les opérateurs et les élus locaux https://t.co/wUm1yu4aCH

L’@anfr prend acte de la mise à jour par la société Sony du téléphone portable Sony Xperia 5 📱, afin de respecter la valeur limite du DAS localisé « tronc ».

▶️https://t.co/RPQ4H8GsQg https://t.co/jABom8jVl1

#CongresANEM
@AnnieGenevard lance les débats [Table Ronde]
Transition #numérique : impact environnemental, énergétique et societal
Avec :
@michel_sauvade
@cedric_o
@sorianotech
@GillesBregant
@bertodiplo
@nicolasguerin68
@DidierCasas
@pacolombani
@arthurdreyfuss https://t.co/BDhz8tUy6m

Le 36e Congrès de l’@AnemMontagne commence aujourd’hui, le DG de l’@anfr, @gillesbregant, interviendra tout à l’heure au cours de la table ronde « Transition numérique : impact environnemental, énergétique et sociétal » #congresANEM #numerique https://t.co/APvqKTgsEb

Contrôler pour rassurer, expliquer pour convaincre @Siecledigital #5G @cedric_o https://t.co/Fop4bVNewz @anfr

Excellents échanges sur les fréquences de la #5G, les usages, les services, le déploiement et les enjeux à venir avec @gillesbregant, @cedric_, @sorianotech, @olivierbabeau, @lhofde, @michaeltrabbia et @huillvaquero . #5GConference https://t.co/nCpOLuXuUZ

@anfr Gilles Bregant : "la bande 3.5 est bien connue via boucle locale radio. Et très proche des autres bandes mobiles.
Bandes millimétriques ciblées 2022-23, donc on a du temps pour étudier. Elles pénètrent moins." #5GConference @EchosTechMedias https://t.co/fcWGRUQ91k

La troisième table ronde commence, @gillesbregant, DG  de l’@anfr,  intervient sur « L’arrivée de la #5G : technologie, bénéfices et déploiement ». #5Gconference #frequences https://t.co/P3UX6ztRF0

L’Anfr est présente ce matin à la Conférence 5G, un évènement  organisé par @EchosParisien_E en partenariat avec @tdfgroupe,  @oronge et l’@anfr. #5GConference https://t.co/tu7fj8sFQx

[#5GConference] - "Les innovateurs font partie de notre histoire. La #5G ce sont des innovations et des gains de productivité essentiels dans de nombreux domaines."
@cedric_o, Secrétaire d'Etat chargé de la transition numérique des communications électroniques @Economie_Gouv https://t.co/IOepaZKXl1

ANFR a Retweeté

Contrôle d’une antenne #5G expérimentale Place de la Bourse à Paris.
-Valeur mesurée : 0,4 V/m
-Valeur limite : 61 V/m
Nous passons de 3066 contrôles du niveau d’exposition aux ondes en 2019 à 6500 en 2020. Une majorité se fera à la demande des maires et des associations. https://t.co/zzobTTk5jN

ANFR a Retweeté

5G : @cedric_o et l'@anfr choisissent ART-Fi pour la mesure des ondes émises par les smartphones et appareils connectés :

https://t.co/vUusGfL6NB
#5G #testing #newtech #wirelesscommunications #healthcare #mobile #phones https://t.co/5HBkL5D6jU

« S’il n’y a pas d’utilisateurs, les antennes 5G ne sont pas émettrices » ⁦@anfr⁩ . Et la, téléphone en main, les niveaux d’émission sont très loin des maximum autorisés. https://t.co/8gim1loUlv

ANFR a Retweeté

2️⃣ Renforcement du contrôle de la puissance des antennes
À la demande du @gouvernementFR, l'@anfr a engagé un plan d’augmentation des contrôles, qui passeront à 6500 en 2020 et 10 000 en 2021.
➡️ Avec le lancement de la #5G, l’ANFR va réaliser 4800 mesures spécifiques.

ANFR a Retweeté

1️⃣ Renforcement du contrôle des terminaux
Le @gouvernementFR a demandé à l’@anfr de renforcer son programme de contrôle des téléphones portables :
➡️ Le nombre de contrôles de terminaux sera doublé en 2021 par rapport à 2019 👉 passant de 70 à 140 #5G

ANFR a Retweeté

Les associations d’élus et le comité de dialogue seront associés à ce plan de contrôle #5G et les mesures seront rendues publiques ici 👉https://t.co/nAUc4e70b0 https://t.co/FncF7DtD5d

ANFR a Retweeté

Suite du déplacement de @cedric_o et @GillesBregant (@anfr), place de la Bourse, pour une mesure d’exposition de l’antenne 5G placée sur le toit de l’@afpfr. https://t.co/SdXAQ0STiY

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil