Accessibilité

retour en haut

Smart Transportation (ITS)

Pour les systèmes de transport intelligent de sécurité relatifs au transport routier, la bande de fréquences 5 875-5 905 MHz est déjà harmonisée au niveau communautaire (décision 2008/671/EC). Des investissements importants ont été engagés au sein de l’Union européenne au cours des dernières années dans le cadre du projet européen "C Roads" et un effort important a été consenti pour obtenir des normes. La France fait ainsi partie des 16 pays qui ont lancé des projets pilotes. Un écosystème complet est ainsi en train d’apparaître sur la base de la norme ETSI ITS G5, fondée sur le standard 802.11p (Wifi), pour favoriser le développement de services de sécurité routière, notamment lors d’apparition de sources de risques (freinage brusque, plaques de verglas, pannes  ou encore pour la fourniture d’informations météo. Les premiers véhicules compatibles sont déjà commercialisés. Toutefois, une autre norme se trouve actuellement en cours de finalisation, le LTE V2X, capitalisant sur les acquis de la 4G. Cette nouvelle option provoque aujourd’hui un débat sur la solution la plus adaptée pour fournir les systèmes de transport intelligent de sécurité.

 

En parallèle, l’exploitation de métros sans conducteur repose sur l’utilisation d’une signalisation spécifique, le CBTC. Ce système prévoit des automatismes visant à remplacer le conducteur  quand les voies ferrées ne sont pas en présence de trafics tiers (routier ou piéton). Plusieurs lignes de métro sans conducteur en sont équipées en France, mais également à l’étranger. Elles utilisent la bande 5 915-5 935 MHz et ne bénéficient pas aujourd’hui d’un cadre européen harmonisé. Dans de nombreux pays, cette fonction de contrôle-commande utilise aussi la bande "libre" 2,4 GHz (WiFi), peu appropriée compte tenu de la sensibilité de l’application. L’Agence a donc soutenu les initiatives visant à intégrer le CBTC au cadre plus général de transport intelligent (ITS), qui procurerait un cadre réglementaire européen harmonisé aux systèmes de signalisation ferroviaire et d’automatisation des trains de banlieue et des métros. Ce cadre favoriserait la pérennité des systèmes existants dans plusieurs pays (France, Espagne et Danemark) et l’essor de notre industrie dans le domaine.

L’extension au niveau communautaire des fréquences harmonisées ITS à la bande 5 905-5 925 MHz apparaît nécessaire pour soutenir le développement des véhicules autonomes et de nouvelles fonctions liées à la sécurité ainsi que l’extension au rail urbain. En octobre, les Etats membres ont ainsi adopté un mandat « ITS sécurité » confié par la Commission européenne à la CEPT lui demandant d’étudier les conditions techniques permettant de disposer à terme de 20 MHz (5 905-5 925 MHz) en complément des 30 MHz déjà harmonisés, tout en élargissant la portée de l’harmonisation au rail urbain et plus particulièrement au CBTC. 

La France a  contribué à cette décision sur la base d’une position élaborée dans l’un des comités de l’ANFR,  le CAE RSCOM, puis défendue par l’Agence. Lors de la préparation de cette échéance communautaire, l’Agence a été sensibilisée à de multiples intérêts en lien avec l’ITS routier et le rail urbain. 

 

L’Agence va maintenant s’engager dans les études CEPT en vue de définir les conditions techniques harmonisées permettant à l’avenir aux différents systèmes ITS routier et rail urbain d’opérer dans la bande 5 875-5 925 MHz. La contribution de la normalisation sera très structurante dans ce processus. Par exemple, l’ETSI travaille déjà à spécifier la solution de coexistence entre ITS routiers et CBTC dans la bande 5 905-5 925 MHz. Elle devrait garantir le bon fonctionnement du CBTC et permettre aux ITS routiers un accès réel à la bande (c’est-à-dire sans zone d’exclusion sur toute une ville). 

 

Par ailleurs, les communications entre véhicules connectés ou autonomes, ou entre métros sans conducteur, nécessitent une grande fiabilité des communications pour répondre à l’exigence de sécurité de ce secteur. La CEPT devra vérifier sous quelles conditions techniques les différentes technologies ITS pourront partager la bande de manière fiable, la ressource radio étant par nature exposée aux brouillages. Par exemple, une solution de partage classique consistant à « écouter » un canal radio avant toute émission, souvent utilisée pour les usages partagés, ferait passer le temps de latence maximal de 5 ms à 50 ms : pour ce type d’application, cela ne serait pas acceptable. Les travaux en réponse à ce mandat vont vraisemblablement faire apparaitre les difficultés de coexistence entre les différentes technologies et les différentes options qui nécessiteront des arbitrages au niveau communautaire et au Ministère des Transports. 

In the EU, SAR limits for exposure to radio waves from mobile phones are set for different parts of the body. The body is divided into head, trunk and limbs. For the head and trunk the MAX SAR limit is 2 W/kg. In the limbs, the MAX SAR limit is 4 W/kg.

https://t.co/M44pw5SBsA https://t.co/dSYRerrn0q

Saviez-vous que l’OTAN est un acteur de la gestion du spectre des fréquences en #Europe ? Plus d’info dans cette article :
▶️ https://t.co/yHhNTmoUPq https://t.co/BvDmMQ3fsW

Quel bilan de l’application des ordonnances dérogatoires prises pendant la crise sanitaire pour l’installation de sites de téléphonie mobile ? https://t.co/aoojwuhtVJ https://t.co/BVKmK6mzYw

#QuizzANFR 🏝️
Depuis 20 ans, les nouvelles technologies ont révolutionné l’utilisation de certains bandes de fréquences. Lesquelles d’entre elles, initialement dédiées à la diffusion de la télévision 📺, ont été transférées au profit des communications mobiles 📱 ? https://t.co/fjExnsd1co

#QuizzANFR à l’occasion des vacances d’été , l’ANFR vous offre la possibilité de gagner la grande frise des fréquences !
Pour participer : Follow+ RT @anfr et répondez à notre Quizz. Le concours commence aujourd’hui !
Bonne chance à tous 🤞 !
+ d'info : https://t.co/8vcXvjr4zx https://t.co/IahV7yigb4

What is SAR (Specific Absorption Rate)? SAR is the measure of the amount of energy transmitted by radiowaves and absorbed by the human body. SAR is measured in W/kg and applies to all devices emitting more than 20 mW and used near the head or body.

📽️https://t.co/LjGtHfgnWZ https://t.co/uWcfNIMuaN

En Europe, les initiatives se multiplient en faveur du déploiement de la #5G dans de multiples bandes de fréquences. On parle beaucoup des bandes 700 MHz, 3,5 GHz, 26 GHz. Quid des autres bandes mobiles ? … https://t.co/8bUjPdDq2Q https://t.co/JNUx7FNMDn

ANFR a Retweeté

Cette nuit, #TDFGroupe poursuit ses travaux de maintenance sur les installations de diffusion #TNT et #Radio de la Tour Eiffel. Pour permettre le bon déroulement des opérations, les services #FM et #TNT, fournis par TDF, seront interrompus pendant quelques heures.
📸 S. Compoint https://t.co/ULyoopJrBg

L’opérateur de satellites @OneWeb, qui développe un réseau de 648 satellites🛰️en orbite basse mais qui avait été mis en situation de faillite en mars, a annoncé le rachat de la maison mère Oneweb Global : l’aventure spatiale #OneWeb continue ! https://t.co/QBkP1Faf0R https://t.co/tnuBeceolc

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 1er août 2020, 53 440 sites #4G sont autorisés par l'@anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

https://t.co/P9nlWSyKpC https://t.co/cwWooS9N4s

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er août :
@orange (22 769 sites, + 275 en juillet)
@SFR (19 963 + 305)
@bouyguestelecom Télécom (19 087 sites, + 381 )
@free (17 060 sites, + 395 )

▶️https://t.co/MF6s33Fw50 https://t.co/XWUsUt7MVA

[#ObservatoireANFR] 📱📊

En juillet, 6 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l’@anfr dans le cadre des expérimentations organisées par l’ @Arcep : 500 #stations #5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er août.
▶️https://t.co/WAmZWM6KcM https://t.co/uwyZ7DiDWg

Vous voulez tout savoir sur les antennes #5G ? Cet article détaillé devrait lever toutes les questions que vous vous posez, en revenant notamment sur les fondamentaux ! https://t.co/EY6ufVbAqY https://t.co/L8GJED1yeN

#LesEnquêtesANFR 🧐
Les agents de l’@anfr sur le terrain pour résoudre un brouillage des services #3G d’un opérateur mobile. Pour cette enquête, c’est une voiture connectée … qui déconnectait les téléphones !
🚗 https://t.co/8ikP0VXsBh https://t.co/jKCX8sOm6U

Dans le cadre de ses missions de surveillance du marché, l’@anfr a contrôlé le téléphone XIAOMI MI NOTE 10 et a pris acte de sa mise à jour, afin de respecter la valeur limite du #DAS localisé «tronc».

+ d'info : https://t.co/MtqZqavPpN https://t.co/R6V9auNEK1

L’@anfr a repris les sessions d’examen pour l’obtention du Certificat restreint de radiotéléphoniste (CRR) ! Le CRR est requis pour les plaisanciers navigant à l'étranger et utilisant un équipement radio VHF.
🛥️ https://t.co/cGDySO0bpE https://t.co/LnX5u2xoP4

Où l'on découvre qu'une voiture électrique, parce qu'elle dispose de fonctions connectées, peut brouiller un réseau de téléphonie mobile...

Une enquête des limiers de @anfr

https://t.co/wPhZpRekBv

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil