Accessibilité

retour en haut

Mobiles on ships

La CEPT fait évoluer les conditions techniques harmonisées applicables aux systèmes de communications mobiles  à bord des navires (services MCV). Ces services commerciaux, qui opèrent dans les mêmes bandes de fréquences que celles des réseaux mobiles terrestres, offrent aux passagers de bateaux de croisière des fonctionnalités similaires à celles des réseaux mobiles terrestres. Des liaisons satellites assurent le raccordement avec les réseaux terrestres publics.

Communications mobiles à bord des navires. Source : MCP

 

 

La CEPT ECC (ECC PT1) a étudié les conditions techniques pour l’utilisation de systèmes de communications large bande à bord des navires (rapport ECC 237) et révise le cadre réglementaire européen (CEPT).

La Norvège a sollicité la révision du cadre réglementaire existant, Décision ECC(08)08, en vue d’autoriser des systèmes de communications mobiles haut débit à bord des navires. Les études amont ont porté sur l’utilisation de technologies UMTS (bande 2 GHz - FDD) et LTE (bandes 1800 MHz et 2,6 GHz) en tant que systèmes de communication haut-débit à bord des navires (MCV). Ce rapport souligne aussi les solutions permettant de réduire les phénomènes de captation de trafic des utilisateurs de réseaux mobiles terrestres par les stations de base embarquées à bord des navires.

La CEPT ECC a publié ce rapport en juin dernier : 

  • Il confirme que les conditions techniques et opérationnelles applicables au GSM à bord des navires (GSM MCV), à travers la DEC ECC(08)08, sont suffisantes pour protéger les réseaux mobiles terrestres LTE 900 MHz et 1800 MHz.
  • Les études précisent que, pour coexister avec les réseaux mobiles terrestres : GSM et LTE 1800 MHz, UMTS et LTE 2100 MHz, LTE 2600 MHz, le LTE MCV 1800 MHz, les solutions de communications haut-débit à bord des navires UMTS MCV 2100 MHz et LTE MCV 2 600 MHz sont utilisables sous condition, notamment pour les terminaux LTE MCV, de limites de puissance qui devraient s’appliquer dans les eaux territoriales (entre 2 et 12MN) et au-delà, dans les eaux internationales.


Une révision du cadre européen en cours

Ce rapport sert de socle pour la mise à niveau du cadre réglementaire ECC d’ici mars 2016 : révision de la Décision ECC(08)08. La CEPT ECC a révisé ce cadre pour l’étendre aux solutions UMTS MCV 2100 MHz et LTE MCV 2 600 MHz tout en soulignant lors de la consultation publique au cours de l’été la problématiques liées à l’utilisation du LTE MCV 2 600 MHz. En effet pour coexister avec les réseaux mobiles terrestres, les opérateurs MCV devront mettre en œuvre de techniques de mitigation y compris lors d’utilisation du LTE MCV dans les eaux internationales les plus proches de nos côtes. 

La Commission européenne a interrogé les Etats membres sur l’opportunité d’un mandat à la CEPT pour amender le cadre communautaire limité, actuellement, au GSM à bord des navires (cf Decision 2010/166/EU). Ce cadre est cohérent avec le cadre ECC actuel. La France ainsi que nombre d’Etats membres, ont répondu favorablement tout en soulignant les limites de la réglementation dans les eaux internationales et les risques d’itinérance non désirée. Une recommandation communautaire est également en vigueur concernant les conditions d’autorisations du GSM à bord des navires. La Commission européenne devrait donc soumettre aux Etats membres un projet de mandat pour adoption au comité spectre radio d’octobre prochain. La révision du cadre européen ne pourra s’envisager qu’au cours du second semestre 2016. 

Les travaux sur les mobiles à bord des navires sont menés au sein de la CEPT (ECC PT1)

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les actions en cours, ou participer aux travaux français sur ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter.

La concertation est indispensable : le Comité National de Dialogue de l’ @anfr mettra tout en œuvre pour y contribuer dans l’intérêt général. https://t.co/A7ZP25qPW1

#webserieDAS En 🇪🇺, pour connaître l’exposition aux #ondes due aux📱, on a harmonisé la méthode de mesure du #DAS selon l’utilisation qui est faite du📱 à proximité du corps. Il existe donc 3 types de #DAS : le DAS tête, le DAS tronc et le DAS membres. Suivez #Hertzi dans cette📽️ https://t.co/77GzqVRNL6

ANFR a Retweeté

"Quels sont été les leviers d'action ?
1/ Procédures d'autorisation de fréquence fluides et normales (+ de 1000 par semaine) dans les règles avec un maintien de l'extranet COMSIS
2/ Ressources hertziennes avec l'activation de relais déjà autorisés"
@GillesBregant @anfr #THD2020

ANFR a Retweeté

"Les réseaux radio ont aussi été utiles pendant la crise avec 3 contraintes : capacités limitées de construction, un parc quasi-figé de terminaux, tension sur l'approvisionnement en équipements télécom"
@GillesBregant @anfr #THD2020

[#Newsletter] 🗞️🗞️

🆕 Découvrez notre dernière lettre d'information !

▶️ https://t.co/cIiqhZKQcg https://t.co/aWuAcVk3HE

#THD2020 @GillesBregant « ce qui a été étonnant, c’est qu’on a eu pendant le confinement du #wifi, de la fibre, des réseaux 2G, 3G, 4G mais il y a eu une peur de la #5G, alors qu’elle n’est pas encore déployée en France ! Cette peur doit avoir des réponses »

#THD2020 @GillesBregant « pendant le confinement, le déploiement des antennes-relais a continué, les opérateurs ont notamment mis en service des sites #4G qui n’étaient pas encore activés mais déjà autorisés » #ObservatoireANFR https://t.co/csb8WhCGGv

Le DG de l’@anfr, @gillesbregant, est présent ce matin aux Assises du Très Haut Débit 2020 #THD2020 et intervient sur le thème : « Crise sanitaire : les technologies radio au secours du très haut débit ? »
Pour suivre l’intervention : ▶️https://t.co/O9fNkTvXDQ https://t.co/rW06Hkd4Wy

L’ANFR participe aux Assises #THD2020 ce matin. Pour suivre les débats : https://t.co/T4SaA5Adux https://t.co/YfwqHXwDrU

Vous avez dit #DAS ? Le DAS évalue l’énergie des ondes électromagnétiques qu’absorbe le corps humain lors de l’utilisation d’un équipement radioélectrique tel qu’un téléphone. Pourquoi doit-il être contrôlé ? Les explications ici 👇 https://t.co/n9Ki5pYdHJ

🔴📢 A partir d’aujourd’hui, 1er Juillet, l’obligation d’affichage du #DAS dans les magasins et les notices, s’étend à l’ensemble des équipements radioélectriques utilisés à proximité du corps humain, pour une meilleure information du public. Explications ici : 👇 https://t.co/DZVv6ras9k

Vous avez dit #DAS ? Voici une vidéo 📽️ qui va vous permettre, avec notre personnage #Hertzi, d’en savoir plus sur ce qu’est le #DAS et ce qui va changer au 1er juillet :
▶️ https://t.co/MC535nAu4O https://t.co/S55k0bobqE

A partir du 1er juillet 2020, l'affichage du #DAS sera obligatoire sur l’ensemble des équipements radioélectriques émettant + de 20 mW et utilisés à proximité du corps humain. L'@anfr procédera au contrôle de ces appareils .
👉 https://t.co/HiRyDOI0tA https://t.co/yTwRfz6cSk

Notre experte en gestion de fréquences Andrianilana Rakotondradalo nous explique comment faire coexister #ITS routier et rail urbain, télépéage et #WiFi à l’atelier des #fréquences de l’@anfr . #transportsconnectes https://t.co/QqwMZ1V037

🗣️.@GillesBregant, introduit le premier atelier des #fréquences « le dialogue entre l’ANFR et les utilisateurs du spectre doit s’étendre à tout le monde ». Avec ce premier atelier, l'@anfr accueille les nouveaux usagers du spectre autour des transports #drones #voituresautonomes.

Le premier atelier des #fréquences de l’@anfr commence bientôt ! Nos experts vont débattre autour des usages émergents du #spectre dans le secteur des #transports transports : #transportsintelligents, #communication ferroviaire 🚄 et drones.

Il faudra favoriser une sensibilisation au spectre dans le cursus éducatif : il est important d’informer les futurs citoyens sur la réalité physique des fréquences et les questions d’exposition. L’@anfr vous en dit plus : https://t.co/fJ4zgahx6C https://t.co/LwihJowras

🗨️La première voiture autonome sera sans doute… un #train! Il faut accueillir de nouveaux arrivants dans le spectre des #fréquences, car ils vont rester plusieurs décennies. La 5G va rendre possible la création de réseaux à l’échelle des #smartcities, @gillesbregant à l’#Irest.

.@GillesBregant explique à la table ronde de l’#Irest que les réseaux du futur vont utiliser la #5G , mais aussi les bandes #Wifi, les #satellites ou les #drones. Aujourd’hui, nous ne travaillons pas seulement sur des #fréquences terrestres ! https://t.co/mIWdw4CKEk

Our final panel today at #EUSpectrum discussing 'The emerging mmWave ecosystem' moderated by Graham Louth @AethaConsulting, featuring Branimir Stantchev @EU_Commission Luigi Ardito @QC_EUPolicy Ethan Lavan @Eutelsat_SA Philip Marnick @Ofcom & Eric Fournier @anfr https://t.co/xNZSXbnwow

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil